Enseignant décapité à Conflans : "Nous avons décidé qu'il fallait faire système autour de l'école" (A. Vignot)

Publié le 19/10/2020 - 11:04
Mis à jour le 19/10/2020 - 15:21

Anne Vignot, la maire de Besançon, accompagné de Abdel Ghezali, 1er adjoint, ont souhaité faire part de leur tristesse ce 19 octobre 2020 suite à l'assassinat de Samuel Paty, enseignant à Conflans. Ils ont notamment évoqué plusieurs dispositifs sur lesquels ils travaillent comme des "assises de l'histoire des religions"...

Pour rappel, une mobilisation est attendue ce lundi sur l’Esplanade des Droits de l’Homme à 16h30 à Besançon. Ce dimanche, un premier rendez-vous avait été donné et avait rassemblé 900 personnes.

Avant tout, la maire de Besançon a souhaité apporter son soutien aux professeurs et agents de la Ville. "En tant qu'élus, nous avons la responsabilité d'être à leurs côtés", a-t-elle souligné devant la presse ce lundi matin. Elle a notamment illustré son propos en citant Philippe Merieu, professeur en sciences de l'éducation : "Nous ne lâcherons rien sur les valeurs qui nous font vivre ! Nous ne voulons pas faire aux terroristes le cadeau de notre désespoir (...) Nous continuerons à accueillir chacune et chacun avec ses singularités tout en travaillant inlassablement pour construire des solidarités, sans exclusive ni exclusion".

Un travail autour de l'État, l'Éducation nationale et les associations...

"Nous appelons toutes les associations à travailler avec nous, à nous aider à organiser cette relation entre ce que se passe dans les écoles et ce qui se passe à l'extérieur", a expliqué Anne Vignot en poursuivant : "Nous avons besoin d'une  jeunesse libre, qui soit riche de sa culture personnelle, familiale et intime".

Parmi les dispositifs annoncés, Anne Vignot souhaiterait :

  • Mettre en place des assises de l'histoire des religions
  • Mettre en place des visites dans des lieux de culte pour "apprendre ce qu'est une religion"
  • Poursuivre les ateliers parentalité, les conférences autour de l'Éducation
  • Créer davantage de lien dans les actions du quotidien, notamment avec les associations de la ville.

"Nous devons inviter à respecter les règles, peu importe le parcours, et les origines de chacun", a souligné la maire.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

samuel paty

Le groupe RN demande à Marie-Guite Dufay de donner le nom de Samuel Paty à l’un des lycées de Bourgogne Franche-Comté

Dans une lettre du 22 octobre 2020, Julien Odoul, président du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté demande à la présidente de région de donner le nom de Samuel Paty à l'un des 129 lycées de la région et l'organisation d'une exposition des caricatures de Charlie Hebdo à Dijon.  

Hommage à Samuel Paty au lycée Pergaud de Besancon : « Assassiner un professeur touche le coeur même de notre république, notre démocratie, notre laïcité… »

Enseignants, personnels, élèves, parents. Plus de 250 personnes de l'ensemble de la communauté éducative se sont réunies ce mercredi 21 octobre 2020 dans la cour du lycée Pergaud à Besançon pour rendre hommage au professeur d'histoire-géographie tué vendredi dernier près de son collège à Conflans-Sainte-Honorine.

Hommage à Samuel Paty : la maire d’Ornans invite les habitants à poser une bougie sur leur fenêtre

Isabelle Guillame a décidé de mettre les drapeaux de la mairie d'Ornans en berne jusqu'à la fin de la semaine. Ce mercredi 21 octobre 2020, jour d'hommage national, les conseillers observeront une minute de silence. La maire d'Ornans invite les habitants "à s’associer à cet hommage et à poser une bougie sur leur fenêtre dès ce soir".

Education

Salaires des profs : 100 euros par mois de plus à partir de mai prochain pour les débutants

Le ministère de l'Education a annoncé ce lundi 16 novembre 2020 aux enseignants que le salaire des professeurs débutants allait augmenter de 100 euros nets par mois, versés sous forme de prime, à partir de mai prochain, et confirmé pour tous l'octroi d'une prime informatique de 150 euros par an.

Covid-19 et établissements scolaires : les chiffres donnés sont « une restitution fidèle et sincère de ce qui nous est transmis » (J-F Chanet)

Suite à la polémique des derniers jours (notamment Checks News dans Libération) sur les chiffres de contamination communiqués par le Ministère de l'Éducation, Jean-François Chanet, recteur de l'Académie de Besançon, s'insurge ce 13 novembre 2020. Il accuse un "très mauvais procès".

Confinement#2  : la préfecture du Doubs répond à vos questions...

Vous êtes nombreux à nous envoyer vos questions. Est-il possible d'établir plusieurs attestations par jour, doit-on toujours porter le masque pour aller courir sur les berges du Doubs à Besançon, une personne asthmatique  fait-elle partie des personnes à risque ? Et pour aller s'occuper de son cheval ? La préfecture du Doubs répond à vos questions...

« Grève sanitaire » : une soixantaine de personnes s’est mobilisée à Besançon

L'intersyndicale a appelé à la manifestation ce mardi 10 novembre 2020 suite à protocole sanitaire jugé insatisfaisant. À Besançon cet après-midi, une soixantaine de personnes s’est réunie devant le rectorat. Nous avons posé quelques questions à Patrice Durand, inspecteur d'Académie du Doubs...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.07
nuageux
le 27/11 à 6h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
86 %

Sondage