Epicerie sans emballage : comment y acheter dentifrices, shampoings et autres huiles ?

Publié le 01/06/2018 - 15:56
Mis à jour le 14/06/2018 - 13:41

La boutique Le Vrac à Besançon propose depuis 2016 des produits sans emballages – ou presque, avec un objectif "zéro déchet".Les clients y viennent avec leurs récipients et se servent la quantité souhaitée : de féculents, fruits, céréales, légumines ou encore bonbons. Mais qui aurait imaginé le même principe pour du dentifrice, de la lessive ou encore de l'huile, qui paraissent bien difficiles à verser et emporter ? Voici les produits insolites à trouver "en vrac" ! 

Qui aurait cru pourvoir un jour venir dans un magasin avec une petite bouteille vide et repartir avec 350cl de liquide vaisselle ? Ou y entrer en cherchant du shampoing et ressortir avec un "caillou" ? C'est pourtant ce qu'a imaginé le magasin Le Vrac, rue des Granges à Besançon...

Déodorant, shampoing ou dentifrices solide

Pas facile de se servir dans une bouteille du déodorant sous forme de gaz ! Alors Le Vrac a choisi un autre système : le vendre sous forme de "savon". Pour l'utiliser, on n'a qu'à se passer sous les bras ! Ecologique (sans emballage) et aussi économique : pour 9,50€, "j'ai utilisé le mien six mois" explique une employée.

Déodorant solide

Même principe pour du shampoing solide, rappelant davantage une pierre-mousse que notre habituel liquide moussant, qu'il faut passer sur les cheveux après les avoir mouillés. 

Shampoing solide

Et cela fonctionne aussi bien avec le dentifrice, qu'il ne serait pas évident de se verser dans un petit pot ! Alors on a ici choisi le format solide : à frotter contre sa brosse à dents, humidifiée au préalable.  "C'est naturel, donc meilleur pour la peau, et aussi plus facile à transporter" explique-t-on.

Dentifrice solide

Cup, "essuie-tout" et mouchoirs

Pour se substituer aux mouchoirs jetables, Le Vrac propose des mouchoirs (démaquillants) et des rouleaux en tissu, à relaver plutôt que de jeter ! Le magasin vend même des "cups", remplaçant les tampons classiques, ces derniers étant "faits avec on ne sait quoi et qui pourraient être nocifs pour le corps."

Lingettesx

Lessive et autres liquides nettoyants

Les produits ménagers ne sont pas en reste, avec des nettoyants sols, lessive, produit à vitre, vinaigre blanc. Plutôt que d'en acheter en quantité prédéfinies, la boutique met à disposition des jerricanes avec un petit robinet intégré. On n'a qu'à mettre la bouteille dessous et se servir de la quantité désirée, payant au litre.

Produits ménagers

Les spéciales de l'alimentaire

La méthode fonctionne aussi pour l'huile alimentaire :,, de colza ou de tournesol. Celle-ci, à presque 10€/L, privilégie "la qualité à la quantité", étant bio et produite en France.  

En vrac aussi, les œufs : au lieu de prendre une barquette de 12, on s'en sert à l'unité ! (quelques dizaines de centimes chacun). Sans oublier les dizaines sortes de thé, dont on se sert selon notre consommation. "Après tout, pourquoi les consommateurs occasionnels auraient-ils un sachet dont ils ne voient jamais la fin ?" conclut Amélien Grandvaux, responsable de la boutique, luttant ainsi à la fois contre le gaspillage matériel ET alimentaire.

Thé

Et afin de continuer ce combat contre les déchets, de nouveaux produits qu'on jugera bientôt "insolites" continueront sans doute de se décliner en "vrac". Après les tampons et le dentifrice, les préservatifs et les cotons tiges ?

Infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Concurrence déloyale : la CCI du Doubs et le Modem du Doubs interpellent le gouvernement

Le reconfinement, qui a commencé cette nuit, permet à des commerces et des entreprises de fonctionner pendant que d'autres n'en ont pas le droit alors que Noël approche à grand pas. la CCi du Doubs et le Modem du Doubs interpellent le gouvernement pour lutter contre la concurrence déloyale dans des communiqués du vendredi 30 octobre 2020.

Grand Besançon Métropole : « Tous mobilisés pour notre territoire, ses habitants et l’activité économique »

Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, a animé jeudi 29 octobre 2020 une réunion de Bureau de la Communauté urbaine en présence de l’ensemble des vice-présidents et conseillers communautaires délégués, lors de laquelle la situation sanitaire et ses conséquences économiques ont été évoquées, apprend-on dans un communiqué.

Confinement : ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du Premier ministre

Ce jeudi 29 octobre, à quelques heures du début du deuxième confinement en France, le Premier ministre Jean Castex entouré de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, Elisabeth Borne ministre du Travail, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et Olivier Véran, ministre de la Santé, a détaillé la feuille de route.

Confinement : l’U2P de BFC dénonce « des mesures peu compréhensibles et dangereuses »

Dans un communiqué de ce jeudi 29 octobre, l'Union des entreprises de proximité de Bourgogne Franche-Comté, même si elle se dit "spontanément solidaire du gouvernement dans son action contre le coronavirus et soucieuse de participer à l’unité nationale", elle tient néanmoins à manifester une certaine "incompréhension" face aux nouvelles mesures annoncées par le président de la République ce mercredi.

Chambre des métiers et de l’artisanat de BFC : « Nous ne lâchons rien »

Malgré la crise sanitaire, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région Bourgogne Franche-Comté (CMARBFC) réaffirme dans un communiqué de ce jeudi 29 octobre poursuivre ses actions pour accompagner les artisans, les porteurs de projets et les apprentis, "nous ne lâchons rien".

Confinement : la Ville de Pontarlier et le Grand Pontarlier offrent des chèques cadeaux à dépenser dans les commerces

En vue d'un second confinement imminent qui prendra effet ce jeudi 29 octobre à minuit, la Ville de Pontarlier et le Grand Pontarlier souhaitent soutenir les commerces de proximité en offrant aux consommateurs des chèques cadeaux pour une valeur globale de 15.000 euros.

La Présidente de Région « pour » l’ouverture des écoles mais inquiète pour l’avenir des entreprises…

Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté a souhaité réagir  face aux mesures prises par le gouvernement ce mercredi 29 octobre 2020. Si elle salue la décision de maintenir ouvertes les écoles, elle s'inquiète toutefois de l'avenir des TPE...

Propane : l’UFC-Que Choisir saisit l’Autorité de la concurrence « pour mettre fin au grand bazar »

A l’approche de l’hiver, l’UFC-Que Choisir alerte sur la flambée des prix "aux justifications obscures" du propane en citerne (+ 17 % depuis 2017) touchant de nombreux ménages, généralement ruraux. Inquiète du faible nombre d’acteurs sur ce marché, l’UFC-Que Choisir saisit ce mercredi 28 octobre 2020 l’Autorité de la concurrence pour qu’elle enquête sur les véritables causes de cette inflation subie par les consommateurs.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.33
ciel dégagé
le 31/10 à 18h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
96 %

Sondage