Eric Dupond-Moretti à Besançon : "1400% de condamnations en plus" pour des rodéos urbains en France

Publié le 25/01/2022 - 15:30
Mis à jour le 25/01/2022 - 15:39

Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti était en visite officielle ce mardi matin à Besançon pour parler des rodéos urbains. Avant de se rendre au CFA Hilaire de Chardonnet, il est passé par le palais de justice rue Mégevand.

Au palais de justice, le ministre a rencontré des magistrats, personnels et partenaires liés à la lutte contre les rodéos urbains et s’est rendu au CFA Hilaire de Chardonnet… Pourquoi ? Quel rapport ?

Parce que le CFA Hilaire de Chardonnet est en quelque sorte l’un des derniers maillons dans la lutte contre les rodéos urbains. Comme nous vous en informions en avril 2021, sous convention avec le commissariat de Besançon, ce centre de formation reçoit des engins à des fins pédagogiques. Saisis dans le cadre d’affaires de rodéos urbains, au lieu d’être envoyés à la destruction administrative, les motos et scooters ont une nouvelle vie entre les mains des formateurs et apprentis en mécanique du CFA pour leurs travaux pratiques.

"On paie cash !"

Éric Dupond-Moretti a expliqué que dans le cadre de la lutte contre les rodéos motorisés et "face à ces incivilités du quotidien, nous répondons par des mesures de justice du quotidien."

Après une première loi en 2018 aggravant les peines encourues par les amateurs de rodéos, puis à la suite de la loi de 2021 permettant des alternatives aux poursuites avec à la fois des peines complémentaires et des peines principales, "les résultats sont au rendez-vous de nos espérances : en quelques années, c’est 1400% de condamnations en plus", affirme le ministre.

De plus, les forces de l’ordre confisquent les engins motorisés "à chaque fois que c’est possible". L’ancien avocat indique que "c’est une réponse directe, parce que ce sont des délinquants qui sont jeunes en général et qui comprennent ce message, on paie cash !"

Le ministre a également mis en avant le "recyclage" des engins confisqués "qui terminent leur course" dans les centres de formation "où les élèves travaillent et apprennent le métier qu’ils ont choisi."

Un apprenti mécanicien au CFA Hilaire de Chardonnet à Besançon. © Alexane Alfaro

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Nouvelle formation, remise des diplômes, nouveau site… Quoi de neuf dans les écoles ESTM et Pigier à Besançon ?

PUBLI-INFO • L’année 2023 rime avec nouveautés dans les écoles ESTM et Pigier rue Gambetta à Besançon ! L’ouverture du BTS Comptabilité-Gestion rejoint la carte des 18 formations proposées par l’établissement et le relooking du site internet ESTM avec tous les parcours de formations, les offres d’emploi en alternance et les actualités de la vie étudiante.

Académie de Besançon : 121 postes supprimés dans les 1er et 2nd degrés pour la rentrée 2023

Le rectorat a annoncé lors d’un point presse la suppression de 52 postes dans les écoles de l’académie et 69 dans les collèges et lycées généraux pour la rentrée 2023. Un chiffre qu’a tenté d’atténuer la rectrice d’académie Nathalie Albert-Moretti en mettant en avant le fait que le taux d’encadrement sera pour autant meilleur. Un argument qui n’a pas semblé convaincre les syndicats qui ont décidé de boycotter le comité social d’administration de l’académie pour lequel ils sont élus en signe de protestation. 

Besançon : les élèves de l’École de la deuxième chance à la rencontre de la Société des membres de la Légion d’Honneur

Le préfet du Doubs Jean-François Colombet a organisé une rencontre entre les élèves de l’École de la deuxième chance du Doubs (E2C) et plusieurs membres de la Société des membres de la Légion d’Honneur et de l’Association des membres de l’Ordre national du Mérite dans les locaux de la préfecture à Besançon ce mercredi 18 janvier.

Éducation : les syndicats élus boycottent le comité social d’administration de l’académie de Besançon

Les syndicat FSU, SGEN CFDT, SNALC et UNSA, soit l’ensemble des organisations syndicales qui y sont élues, ont décidé de boycotter le prochain comité social d’administration (nouvelle instance qui remplace le comité technique académique) qui devait se dérouler ce mercredi 18 janvier. Un courrier a été envoyé à la rectrice de l’académie pour en expliquer les raisons.

Grève dans les écoles de Besançon le 19 janvier : un service minimum est prévu

Un prévis de grève a été déposé par les organisations syndicales des personnels de l’Éducation nationale contre la réforme des retraites pour la journée du 19 janvier 2023. Un service minimum sera mis en place, est-il expliqué dans un courrier de la Ville de Besançon aux parents d’élèves en date du 17 janvier.

Formations, diplômes, certificats… L’IRTS de Franche-Comté ouvre ses portes le 21 janvier à Besançon

PUBLI-INFO • L’IRTS de Franche-Comté (Institut régional du travail social) à Besançon est l’établissement d’enseignement supérieur et de formation professionnelle, spécialisé dans l’intervention sociale, en Franche-Comté. L'organisme ouvrira ses portes samedi 21 janvier pour faire connaître ses formations et découvrir les locaux…

Études, formations et orientation 2023 : quels établissements organisent des portes ouvertes en Bourgogne Franche-Comté ?

Pour savoir quelle orientation ou quel établissement choisir pour sa formation, son avenir, il y a les salons du lycéen et de l’étudiant (le 14 janvier à Micropolis à Besançon) et il y a des journées portes ouvertes pour visiter les établissements en Bourgogne Franche-Comté. Voici le calendrier des journées portes ouvertes en 2023 dans la région…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.11
partiellement nuageux
le 28/01 à 6h00
Vent
3.93 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
84 %