Alerte Témoin

Expulsion du local Bol d'R : la justice rendra sa décision le 9 janvier 2018

Publié le 13/12/2017 - 10:46
Mis à jour le 10/01/2018 - 08:03

Le tribunal de grande instance de Besançon examinait ce mardi 12 décembre 2017 la plainte de du bailleur social SaiemB suite à l'occupation depuis le 14 octobre du "Bol d'R" par des membres du collectif SolMiRé (Solidarités-Migrants-Refugiés) qui a ouvert cet accueil de jour pour des réfugiés.

PUBLICITÉ

Expulsera ou pas. La justice a donné un sursis pour les fêtes de fin d'années au collectif SolMiRé qui a décidé d'occuper un local transformé en accueil de jours où les réfugiés, principalement en provenance des pays de l'Est, peuvent se poser en journée pour s'y restaurer, se laver et occuper les enfants.

La SaiemB, soutenue par la Ville de Besançon, a demandé l'expulsion du local pour des raisons de sécurité et de droit. L'audience s'est tenue ce mardi 12 décembre 2017, en présence de plusieurs dizaines de militants venus soutenir le collectif. Finalement, la justice se donne un délai de réflexion et annoncera sa décision d'expulser  ou non "le Bol d'Air" le 9 janvier prochain. Un délai accueilli avec satisfaction par le collectif d'aide aux réfugiés qui avait demandé l'établissement d'un bail provisoire. 

Paiement des charges locatives

Mais pour la SaiemB, cette occupation illégale pose un problème de droit, de sécurité et d'assurances en cas de problème. Le bailleur demande par ailleurs à SolMiRé de s'acquitter des charges du local afin qu'elles ne soient pas réparties, in fine, entre les locataires du bailleur social. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Suspicion de destruction illégale de Lynx dans le Jura : des associations interrogent le Procureur de la République

Le 6 février 2020, un collectif d’associations* a décidé d’écrire un courrier au Procureur de la République de Lons-le-Saunier concernant l’affaire des ossements d’animaux découverts par des spéléologues dans le gouffre du Prévalot à Fontenu le 13 novembre 2019. Parmi les nombreux ossements retrouvés, un crâne aurait été identifié comme étant celui d’un lynx et présente plusieurs blessures évoquant fortement une destruction illégale. Une lettre a été envoyée au procureur de la République pour l'interroger sur l’existence d’une enquête judiciaire.

Quatre ans de prison pour Stan Maillaud, « gourou » d’un prétendu groupe antipédophile

Un ancien gendarme devenu "gourou" d'un groupuscule complotiste, qui projetait d'enlever à leur père des enfants menacés, selon lui, de pédophilie, a été condamné vendredi 31 janvier 2020 à quatre ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Saintes. Il avait été recherché en 2012 dans le Doubs après s'être enfui lors d'un contrôle de la gendarmerie.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.7
nuageux
le 28/02 à 12h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
47 %

Sondage