Affaire Narumi : extradition imminente de Nicolas Zepeda réclamé par la France pour meurtre

Publié le 23/07/2020 - 08:15
Mis à jour le 23/07/2020 - 08:21

Soupçonné d’avoir commis un assassinat en France en 2016, le Chilien Nicolas Zepeda sera extradé ce jeudi 23 juillet 2020 vers Paris.

 © DR
© DR

Le Chilien Nicolas Zepeda, soupçonné d’avoir assassiné son ex-petite amie japonaise en France en 2016, est arrivé à l’aéroport de Santiago au Chili d’où il doit être extradé ce jeudi vers Paris, a constaté l’AFP.

Mercredi soir, plus tôt que prévu, la police chilienne est venue chercher Nicolas Zepeda à son domicile, dans un immeuble cossu de la station balnéaire de Viña del Mar, à quelque 120 kilomètres de la capitale, en vue de son transfert vers l’aéroport de Santiago, où il est arrivé après deux heures de route dans un véhicule de la police chilienne.

Nicolas Zepeda est soupçonné de l'assassinat de son ex-petite amie Narumi Kurosaki, une étudiante japonaise de 21 ans qui vivait sur le campus universitaire de Besançon, dans l'est de la France. Elle a été vue pour la dernière fois le 4 décembre 2016 sur le campus et son corps n'a jamais été retrouvé.

Selon l'enquête, peu avant la disparition de Narumi, les deux jeunes gens avaient pris leurs distances et l'étudiante japonaise avait débuté une nouvelle relation, suscitant la jalousie du Chilien.

(SOURCE AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 28.59
couvert
le 18/06 à 15h00
Vent
4.09 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
43 %