Face aux critiques, Pierre Moscovici se pose en garant de l'unité d'action à Bercy

Publié le 24/05/2013 - 08:20
Mis à jour le 24/05/2013 - 13:47

Le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, dont l'autorité a été récemment contestée par des ténors du parti socialiste, se pose en garant de l'"unité de conduite" des sept ministres présents à Bercy.

PierreMoscoviciinterview.JPG
photo d'archives ©roman
PUBLICITÉ

« Nous ne sommes pas des clones, nous avons des complémentarités intéressantes, à condition de les mettre au service d’une même orientation« , a-t-il déclaré dans un entretien publié sur le site internet du quotidien Les Echos. « Je veillerai donc, dans mon rôle, à ce qu’il y ait à Bercy une unité dans la conduite, sous l’autorité du Premier ministre, de la politique économique définie par le président« , a-t-il ajouté.

Il a en outre dit que les sept directeurs de cabinet du pôle Bercy se rencontreraient vendredi. « Et cette réunion est appelée à être régulière pour améliorer notre coordination« , a-t-il encore déclaré.  Le numéro deux du gouvernement et ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait jugé le 14 mai que le ministère de l’Economie et des Finances avait « besoin d’un patron« , déplorant qu’il y en ait « plusieurs » actuellement.

La veille, l’ancienne candidate socialiste à la présidence, Ségolène Royal, avait également réclamé une « restructuration » de « la vaste galaxie Bercy« .  A peine voilées, les critiques visaient notamment la rivalité et les divergences entre Pierre Moscovici et son homologue du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

Interrogé lors de sa conférence de presse semestrielle le 16 mai, le président François Hollande avait récusé l’idée qu’il y ait « trop de ministres » à Bercy mais insisté sur la nécessité qu’il n’y ait « qu’une seule ligne » politique.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 30.23
couvert
le 25/06 à 15h00
Vent
2.01 m/s
Pression
1018.84 hPa
Humidité
52 %

Sondage