Alerte Témoin

Face aux critiques, Pierre Moscovici se pose en garant de l'unité d'action à Bercy

Publié le 24/05/2013 - 08:20
Mis à jour le 24/05/2013 - 13:47

Le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, dont l'autorité a été récemment contestée par des ténors du parti socialiste, se pose en garant de l'"unité de conduite" des sept ministres présents à Bercy.

PierreMoscoviciinterview.JPG
photo d'archives ©roman

"Nous ne sommes pas des clones, nous avons des complémentarités intéressantes, à condition de les mettre au service d'une même orientation", a-t-il déclaré dans un entretien publié sur le site internet du quotidien Les Echos. "Je veillerai donc, dans mon rôle, à ce qu'il y ait à Bercy une unité dans la conduite, sous l'autorité du Premier ministre, de la politique économique définie par le président", a-t-il ajouté.

Il a en outre dit que les sept directeurs de cabinet du pôle Bercy se rencontreraient vendredi. "Et cette réunion est appelée à être régulière pour améliorer notre coordination", a-t-il encore déclaré.  Le numéro deux du gouvernement et ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait jugé le 14 mai que le ministère de l'Economie et des Finances avait "besoin d'un patron", déplorant qu'il y en ait "plusieurs" actuellement.

La veille, l'ancienne candidate socialiste à la présidence, Ségolène Royal, avait également réclamé une "restructuration" de "la vaste galaxie Bercy".  A peine voilées, les critiques visaient notamment la rivalité et les divergences entre Pierre Moscovici et son homologue du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

Interrogé lors de sa conférence de presse semestrielle le 16 mai, le président François Hollande avait récusé l'idée qu'il y ait "trop de ministres" à Bercy mais insisté sur la nécessité qu'il n'y ait "qu'une seule ligne" politique.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat vote d’une proposition de loi pour « faciliter les procurations pour lutter contre l’abstention »

Le Sénat a adopté mardi 2 juin 2020 la proposition de loi de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, tendant à sécuriser l’établissement des procurations électorales et l’organisation du second tour des élections municipales de juin 2020.

Municipale 2020 : la victoire de Ludovic Fagaut « semble possible » selon Jean-Philippe Allenbach

Le candidat du Mouvement Franche-Comté au premier tour de l'élection municipale à Besançon Jean-Philippe Allenbach, qui avait tenté de rassembler les listes des Républicains et de La République en marche la semaine dernière, n'a pas réussi son coup. Selon lui, voter pour Eric Alauzet au second tour "revient donc à tout simplement gaspiller sa voix" tandis que "la victoire semble possible" pour Ludovic Fagaut.

Liste identique pour Anne Vignot et campagne "sobre"

Municipale Besançon • Arrivée en tête au soir du 15 mars 2020, Anne Vignot  mène la liste "Besançon par nature" (EELV - PS - PC - Génération.s). Elle  sera face à Ludovic Fagaut et Éric Alauzet pour une triangulaire au second tour de l'élection municipale du 28 juin. La liste, identique à celle du premier tour, a été confirmée à la préfecture du Doubs vendredi dernier...

Ludovic Fagaut confirme sa liste « Besançon Maintenant ! » : ce sera une triangulaire

Ce sera donc une triangulaire. Arrivé en seconde position derrière Anne Vignot (EELV - PS - PC Génération.s) avec 23,59% des suffrages exprimés et 1.900 voix d'écart, le LR Ludovic Fagaut a déposé sa liste "Besançon Maintenant" pour le second tour du 28 juin. Il n'y aura donc pas d'alliance avec Éric Alauzet. Les Bisontins devront choisir entre trois listes.

Second tour des municipales : mode d’emploi

Un second tour est nécessaire dans 15 % des communes en France. Si tout va bien, les électeurs de près de 5.000 communes françaises seront invités à voter le dimanche 28 juin 2020 pour ce deuxième tour des élections municipales qui auraient dû se tenir le 22 mars si le Coronavirus n'était pas passé par là. Comment cela va-t-il s'organiser ? Réponses à toutes vos questions…

La voiture d’Eric Alauzet prise pour cible : les réactions

Le député La République en marche et candidat à l'élection municipale de Besançon Eric Alauzet, a été la cible d'un acte de vandalisme dans la nuit de vendredi 29 au samedi 30 mai 2020. De nombreuses réactions en soutien à l'élu ont été publiées sur les réseaux sociaux, notamment de la part de ses rivaux au second tour.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.26
légère pluie
le 05/06 à 3h00
Vent
2.86 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
98 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune