Fake news : feu vert des députés LREM au dépôt de la proposition de loi

Publié le 14/03/2018 - 10:28
Mis à jour le 15/03/2018 - 09:42

Les députés LREM ont donné  leur feu vert  ce mardi 13 mars 2018 au dépôt de la proposition de loi contre les fausses nouvelles ou "fake news", voulue par Emmanuel Macron, a-t-on appris de sources parlementaires.

fake-1909821_960_720.jpg
© Pixel 2013 - Pixabay CC0
PUBLICITÉ

Il s’agit, durant les périodes pré-électorale et électorale, de permettre à la justice de faire cesser en référé la diffusion de fausses informations. Et des obligations de transparence renforcées seront imposées aux plateformes numériques, pour permettre notamment aux internautes de connaître l’annonceur de contenus sponsorisés, ainsi que la somme versée.

En outre, le Conseil supérieur de l’audiovisuel pourra empêcher, suspendre ou mettre fin à la diffusion de services de télévision contrôlés « par un Etat étranger ou sous l’influence de cet Etat », et qui portent atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ou participent à une entreprise de déstabilisation de ses institutions. Sur « l’environnement géopolitique, il ne faut pas être naïf », jugeait récemment un élu LREM à ce sujet, invitant par exemple à « lire la doctrine de défense de la Russie ».

  • Le texte sur « la confiance et la fiabilité de l’information », préparé avec la ministre de la Communication Françoise Nyssen, se décompose en réalité de deux propositions de loi, ordinaire et organique (pour la partie relative à la campagne présidentielle). Elles seront examinées en mai à l’Assemblée.

Deux commissions en seront saisies, Lois et Affaires culturelles, se partageant les volets. Leurs « whips » respectifs (chefs de file LREM de commission), Naïma Moutchou et Gabriel Attal, portent jusqu’alors le texte. Selon la première, les députés LREM « étaient en demande » et « sont très en phase » avec le texte, donc il est « cohérent » qu’il s’agisse de propositions de loi, et non d’un projet gouvernemental.

« C’est un sujet que le président de la République suit personnellement, mais c’est bien que les parlementaires soient à l’initiative » via une proposition de loi, justifiait récemment un autre LREM. Les textes que les députés s’apprêtent à déposer modifient le code électoral, le code de la consommation, la loi de 2004 pour la confiance dans l’économie numérique et encore la loi de 1986 sur la liberté de communication, mais ne touchent pas à loi de 1881 sur la liberté de la presse.

Ces propositions de loi inquiètent notamment une partie de la profession. Le comité national du Syndicat national des journalistes (SNJ), première organisation de la profession, a adopté à l’unanimité ce week-end une motion réclamant l’abandon de ce qui pourrait « devenir un moyen d’entraver le travail des journalistes », par « l’imprécision de son périmètre d’application et des moyens d’action qu’il propose ».

(AFP) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Ce mardi 15 octobre 2019, un collectif de 90 personnalités, dont l'acteur Omar Sy, demande "urgemment" à Emmanuel Macron de condamner "l'agression" dont a été victime la femme voilée prise à partie par un élu RN alors qu'elle accompagnait une sortie scolaire au conseil régional de Bourgogne-Franche Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.32
forte pluie
le 19/10 à 18h00
Vent
0.83 m/s
Pression
1007.51 hPa
Humidité
98 %

Sondage