"Familles à énergie positive", un défi pour faire des économies d'énergie en famille ou entre amis

Publié le 22/11/2016 - 09:47
Mis à jour le 23/11/2016 - 08:57

Pour la première année, le Grand Besançon et la Communauté de communes de Vaîte- Aigremont participent au concours "Familles à Energie Positive", dont l’objectif est de réduire sa consommation d’énergie simplement en changeant ses habitudes de vie. Ce défi se déroule du 1er décembre 2016 au 30 avril 2017. La soirée de lancement se déroulera ce mardi 22 novembre 2016 dès 18 h 30 à la Mairie de Besançon, salle Courbet pour constituer les équipes. 

1-recemment_mis_a_jour552.jpg
Photos ©Alexane Alfaro

Ce soir !

PUBLICITÉ

Le principe : mobiliser toute une « famille » (parents, collègues, voisins, amis, etc.) sur les économies d’énergie de tous les jours sans affecter son confort. En bref, démontrer qu’il est facile d’agir de façon concrète, mesurable et ludique. Pour la famille, l’objectif est de réduire sa consommation d’énergie de 8% au minimum (pic à 20% pour les familles les plus actives). Ce défi se déroule du 1er décembre 2016 au 30 avril 2017.

200 euros d’économies par logement…

Depuis la première édition lancée en 2008 par l’ONG Prioriterre, 30 000 foyers ont rejoint les Familles à Energie Positive . A l’échelle d’un foyer, les économies réalisées représentent en moyenne 12% soit près de 200 euros par logement.
Cette année, c’est au tour des Grand Bisontins et habitants de la CCVA de relever le défi.

Comment y participer ?

Le défi se joue en équipe de 5 à 10 foyers qui vont ainsi échanger leurs bonnes astuces, s’entraider et se motiver. Il s’agit avant tout d’un moment de convivialité et de partage. Qui dit équipe dit capitaine. Celui désigné sera formé aux économies d’énergie et aura pour mission de « coacher » au mieux son équipe pour qu’elle atteigne le podium.

Soirée de lancement le 22 novembre : le programme

Son déroulé de 18h30 à 20h :

Ouverture par les représentants du Grand Besançon, de la Ville de Besançon et de la CCVA

1.       Présentation du défi par l’AJENA et l’ADIL 25
2.       Constitution des équipes
3.       Animation (Quizz) pour la poursuite des inscriptions  

Fin de la soirée autour d’un pot de l’amitié

Soirée ouverte à tous : familles, couples, célibataires, amis, voisins, collègues, colocataires… 

Un espace d’animation est prévu pour les enfants.


(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Ce mardi 15 octobre 2019, un collectif de 90 personnalités, dont l'acteur Omar Sy, demande "urgemment" à Emmanuel Macron de condamner "l'agression" dont a été victime la femme voilée prise à partie par un élu RN alors qu'elle accompagnait une sortie scolaire au conseil régional de Bourgogne-Franche Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.09
pluie modérée
le 17/10 à 15h00
Vent
3.443 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
97 %

Sondage