Fermeture d'une classe à l'école Paul Bert : les parents d'élèves très en colère

Publié le 03/04/2015 - 18:08
Mis à jour le 08/04/2015 - 14:32

Les parents d'élèves de l'école élémentaire Paul Bert de Besançon sont en colère. Ce jeudi 2 avril 2015, l'inspection académique du Doubs a annoncé aux parents d'élèves de l'école élémentaire Paul Bert de Besançon la fermeture d'une classe à la rentrée 2015. La décision sera prise mercredi 8 avril. Pour les parents d'élèves, annoncer cette nouvelle juste avant le grand week-end de Pâque est "irrespectueux" car aucune mobilisation ne peut être organisée d'ici mercredi. 

 ©
©

Carte scolaire

Cette école compte actuellement 160 élèves. Un chiffre qui ne devrait pas changer à la rentrée 2015, mais qui risque d'augmenter au cours de l'année "puisqu'il y a toujours des arrivées pendant l'année" raconte Marie-Laure Mantion, déléguée des parents d'élèves de l'école Paul Bert. "De plus, des immeubles se construisent autour de l'école, ce qui veut dire que des familles vont arriver et mettre leurs enfants à Paul Bert" ajoute-t-elle. 

Ce qui étonne le plus chez ces parents d'élèves c'est la prévision d'ouverture d'une classe supplémentaire à la maternelle Paul Bert. "Ce n'est pas du tout logique !" s'indigne la mère de famille " 'il y a déjà trois élèves allophones des cours doubles, etc.". 

De plus, "Ils n'ont rien dit jusqu'à l'élection départementale puis nous informent de cette fermeture alors que personne ne pourra réagir ce week-end" fustige Marie-Laure Mantion, "Ils se foutent de nous !". 

"Cache misère ou conception particulière du dialogue social ?" 

C'est la question que se pose le syndicat SNUipp-FSU 25 en regardant les délais imposés pour traiter la carte scolaire dans le département du Doubs : GT le jeudi 2 avril, CTSD (comité technique départemental)  le 7 avril avec un lundi férié le 6, CDEN (Conseil départemental de l'éducation nationale) le lendemain mercredi 8 avril.

"Du jamais vu dans notre département. Cache misère donc, pour évoquer le moins longtemps possible que la priorité à l'école primaire annoncée par les ministres successifs n'est qu'un gigantesque leurre et que malgré les annonces tonitruantes sur le rôle important que l'Ecole doit jouer dans la période actuelle, les moyens ne suivent toujours pas. Le budget de l'éducation nationale, le nombre de créations de postes d'enseignants n'est pas à la hauteur des enjeux. La volonté du gouvernement de repousser la carte scolaire après les élections en est une preuve assourdissante." 

Dans le Doubs, 31 fermetures de classes sont prévues, 33 fermetures conditionnelles, 15 ouvertures et 15 ouvertures conditionnelles.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.79
légère pluie
le 21/06 à 21h00
Vent
1.41 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
100 %

Sondage