Alerte Témoin

Fin du "Magic Jackpot" au Casino Barrière de Besançon

Publié le 04/11/2013 - 15:12
Mis à jour le 04/11/2013 - 15:14

Le "Magic Jackpot", qui reliait depuis quatre ans 300 machines à sous d'une centaine de casinos à travers la France a été définitivement arrêté vendredi après-midi, alors que la profession s'attend à une nouvelle baisse de son chiffre d’affaires. En Franche-Comté le Magic Jackpot avait fait deux heureux : un homme sans emploi avait remporté 3,4 millions d’euros en avril 2011 à Luxeuil-les-Bain. Le 5 septembre 2012, c’est un pontissalien de 40 ans qui avait remporté la coquette somme de 4,7 millions d’euros ! 

1251790002.jpg
©

finish !

Présenté comme le "plus gros réseau mondial de casinos interconnectés", le "Magic Jackpot" s'arrête après avoir distribué 49 millions d'euros depuis son lancement en septembre 2009. Le "Magic Jackpot" reliait plus de 300 machines d'une centaine de casinos (groupes Barrière, Joa, Tranchant, Emeraude, Cogit et une vingtaine d'indépendants) répartis dans toute la France qui abondaient progressivement une seule et même cagnotte.

Le onzième et dernier "Magic Jackpot" d'un montant de 2.079.428 euros a été remporté ce vendredi à 14h33 au Casino Barrière de Royan (Charente-Maritime) par un quinquagénaire du département qui avait misé 1,50 euro sur une machine à 50 centimes. Le 17 août, une autre machine à sous du même casino Barrière de Royan avait donné un gain de 3.651.485 euros. Le record des gains au "Magic Jackpot" avait été établi le 28 mars 2011 au casino Joa de Port-Crouesty (Morbihan) avec 9.420.902 euros.

 L'arrêt de mort de ce jeu a été signé le 15 octobre d'un "commun accord" par ses membres, précise le GIE "Magic Casinos Jackpot" dans un communiqué."Après avoir interrogé la clientèle, il apparaît que les joueurs recherchent particulièrement en ce moment un produit qui donne des gains fréquents même petits", explique le communiqué. Désormais, chaque casino proposera "de manière plus fréquente des gains tout aussi attractifs pour être davantage en phase avec les attentes actuelles de sa clientèle¨, conclut le GIE. Le "Magic Jackpot" avait été lancé quelques mois après le "Mégapot", initié par le groupe Partouche qui relie quelque 220 machines à sous d'une quarantaine de casinos. Le Mégapot a distribué plus de 40 millions d’euros.

L'arrêt du "Magic Jackpot" survient alors que les 197 casinos français s'attendent à une nouvelle baisse de leur chiffre d'affaires de l'ordre de 4 % pour leur exercice annuel qui se termine ce 31 octobre. Les poids lourds du casinos ont d'autre part abandonné les sites de jeux en ligne : le groupe Barrière en septembre après le groupe Partouche, quelques semaines auparavant et le groupe Tranchant il y a un an. Une autre activité lancée il y a trois ans pour tenter de trouver un relais de croissance.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Bourgogne Franche-Comté se mobilise pour son tourisme

Confinement • Qui dit confinement dit #restezChezVous. Le tourisme est un des premiers secteurs à pâtir de la crise sanitaire. Consciente de cette problématique, la région Bourgogne Franche-Comté a décidé de décliner un plan de soutien en trois axes : aide financière immédiate, information des professionnels et préparation d'un plan de relance.

Crise économique du coronavirus : BGE Franche-Comté s’engage auprès des Travailleurs indépendants

Dans le contexte sanitaire actuel et au vu des conséquences sur les petites entreprises suite au confinement entamé depuis le 17 mars 2020, le réseau BGE en lien avec Le Ministère du Travail a missionné les BGE sur les territoires pour qu’elles apportent aide et conseils aux travailleurs indépendants les plus fragiles.

Agriculture et Covid-19 : « il faut bâtir des filières locales équitables »

Suite à l’arrêt d’une grande partie de la restauration collective et commerciale hors domicile et l’interdiction d’un grand nombre de marchés, une forte augmentation des volumes des denrées alimentaires vendues par la grande distribution aux ménages a été constatée. La confédération paysanne s'inquiète.

Les techniciens d’Enedis mobilisés durant le confinement : déjà plus de 1.000 interventions

Comme lors de la mobilisation pour les aléas climatiques, les équipes d'Enedis (ex ERDF),  en charge du réseau et de la distribution d'électricité, sont sur le terrain. Sur les territoires Alsace et Franche-Comté, 350 salariés sont mobilisés dans le cadre du service essentiel, 24h/24 et sept jours sur sept.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.17
ciel dégagé
le 05/04 à 12h00
Vent
0.3 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
37 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune