Fortes chaleurs au mois de février : un phénomène "pas si anormal" (Météo France)

Publié le 20/02/2019 - 14:09
Mis à jour le 17/04/2019 - 11:23

Avec près de 15°C par endroits, ce mois de février 2019 a des airs de printemps. Pour autant, est-ce normal ? Le réchauffement climatique y est-il pour quelque chose ? Bruno Vermot-Desroches, chef du centre Météo France à Besançon, répond à nos questions…

soleil canicule
soleil canicule
PUBLICITÉ

Les terrasses font le plein en ville, les oiseaux que l'on entendait plus reviennent, les journées sont douces et ensoleillées… tous les éléments semblent être réunis pour l'arriver du printemps alors que nous sommes au mois de février. Faut-il s'inquiéter ?

"Il ne faut pas confondre météorologie et climat", répond Bruno Vermot-Desroches. "Nous sommes actuellement sur un épisode météorologique plutôt doux pour la saison, mais que l'on a déjà vu".

"On cueillait des pissenlits à Mouthe en février 1897 et en 1921"

Selon le météorologue, il est tout à fait normal  qu'il fasse +20°C ou -20°C "même si c'est étonnant à cette période" : À Mouthe, "on cueillait les pissenlits au mois de février en 1897 et en 1921. Ce phénomène n'est donc pas si anormal que cela", précise-t-il.

À noter, le record de froid à cette période à Besançon date de février 1956 avec -20,7°C. A contrario, les températures les plus chaudes sont "déjà allées jusqu'à +20°C" : "Quand on prend une chronologie sur 100 ans, on voit une très grande variabilité météorologique et ce n'est pas le changement climatique qui explique qu'il fasse chaud aujourd'hui".

Des températures plus douces de "seulement 1 ou 2°C" par rapport à autrefois

Bruno Vermot-Desroches précise que le changement climatique est à prendre sur une moyenne globale qui augmente et non des faits ponctuels : "Les températures sont seulement plus douces de 1 ou 2 °C par rapport à autrefois. Il faudrait s'inquiéter la précocité du printemps revenait systématiquement tous les hivers, mais nous n'en sommes pas là".

Le mois de mars "sera déterminant"

Côté flore, la précocité du printemps se confirmera ou non au mois de mars, selon le météorologue : "Il faut voir si les températures que l'on a sont durables. Pour l'instant, on alterne du chaud et du froid comme tous les hivers. Rien n'empêche un nouvel épisode de gelées. C'est le mois de mars qui décidera…"

Concernant le reste de la semaine, le soleil restera au rendez-vous…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

2.000 arbres bientôt abattus : des accès de la forêt de Chailluz temporairement interdits

Dépérissement des forêts communales • Selon des études de terrain de l’Office National des Forêts (ONF) 2 000 hêtres, sapins et épicéas en forêt de Chailluz vont devoir faire l’objet d’un abattage sécuritaire dès cet automne et pour l’hiver à venir. Face à l'urgence de la situation, un arrêté municipal interdit temporairement l’accès du public aux secteurs les plus touchés de la forêt de Chailluz et des collines.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.07
nuageux
le 13/11 à 18h00
Vent
2.13 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
97 %

Sondage