Alerte Témoin

Fortes chaleurs au mois de février : un phénomène "pas si anormal" (Météo France)

Publié le 20/02/2019 - 14:09
Mis à jour le 17/04/2019 - 11:23

Avec près de 15°C par endroits, ce mois de février 2019 a des airs de printemps. Pour autant, est-ce normal ? Le réchauffement climatique y est-il pour quelque chose ? Bruno Vermot-Desroches, chef du centre Météo France à Besançon, répond à nos questions…

soleil
©mCi

Les terrasses font le plein en ville, les oiseaux que l'on entendait plus reviennent, les journées sont douces et ensoleillées… tous les éléments semblent être réunis pour l'arriver du printemps alors que nous sommes au mois de février. Faut-il s'inquiéter ?

"Il ne faut pas confondre météorologie et climat", répond Bruno Vermot-Desroches. "Nous sommes actuellement sur un épisode météorologique plutôt doux pour la saison, mais que l'on a déjà vu".

"On cueillait des pissenlits à Mouthe en février 1897 et en 1921"

Selon le météorologue, il est tout à fait normal  qu'il fasse +20°C ou -20°C "même si c'est étonnant à cette période" : À Mouthe, "on cueillait les pissenlits au mois de février en 1897 et en 1921. Ce phénomène n'est donc pas si anormal que cela", précise-t-il.

À noter, le record de froid à cette période à Besançon date de février 1956 avec -20,7°C. A contrario, les températures les plus chaudes sont "déjà allées jusqu'à +20°C" : "Quand on prend une chronologie sur 100 ans, on voit une très grande variabilité météorologique et ce n'est pas le changement climatique qui explique qu'il fasse chaud aujourd'hui".

Des températures plus douces de "seulement 1 ou 2°C" par rapport à autrefois

Bruno Vermot-Desroches précise que le changement climatique est à prendre sur une moyenne globale qui augmente et non des faits ponctuels : "Les températures sont seulement plus douces de 1 ou 2 °C par rapport à autrefois. Il faudrait s'inquiéter la précocité du printemps revenait systématiquement tous les hivers, mais nous n'en sommes pas là".

Le mois de mars "sera déterminant"

Côté flore, la précocité du printemps se confirmera ou non au mois de mars, selon le météorologue : "Il faut voir si les températures que l'on a sont durables. Pour l'instant, on alterne du chaud et du froid comme tous les hivers. Rien n'empêche un nouvel épisode de gelées. C'est le mois de mars qui décidera…"

Concernant le reste de la semaine, le soleil restera au rendez-vous…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Peut-on faire pousser un palmier en Franche-Comté ?

Avec l'été qui approche à grands pas vient l'envie de retourner dans son jardin. Et même en Franche-Comté, certains d'entre nous rêvent pour leur espace vert de bambous, cactus, bananiers, palmiers et autres plantes exotiques. Problème : ces végétaux originaires de pays chauds pourront-ils s'adapter au climat régional peu clément une fois l'été passé ? maCommune.info vous donne ses conseils pour réussir à créer et garder en vie votre jardin exotique…

Touche pas au blaireau

EELV Bourgogne-Franche-Comté s'inquiète de la chasse sous terre au blaireau. Le parti explique que 49 consultations publiques sont en cours pour des projets d'arrêtés qui prévoient d'autoriser, pour la saison prochaine, la vénerie sous terre. Les départements de la Nièvre, la Côte d’Or, le Doubs et la Saône-et-Loire sont concernés 

Risque de sécheresse pour 53 départements

Plus de la moitié des départements français sont exposés à des degrés divers à un risque de sécheresse estivale, selon une prévision rendue publique jeudi par le ministère de la transition écologique et solidaire, qui veut ainsi améliorer l'anticipation à ce phénomène. La Haute-Saône fait partie des 11 départements où le risque est "très probable". Dans les autres départements de Bourgogne-Franche-Comté, le risque est "probable".

EELV Bourgogne Franche-Comté réclame l’arrêt des subventions à l’aéroport de Dole-Tavaux

Europe-écologie les Verts Bourgogne Franche-Comté estime que la crise sanitaire du Coronavirus "oblige à repenser l’avenir" et demande l’arrêt de toutes les subventions "à la gabegie financière, écologique et sociale de l’aéroport de Dole-Tavaux." Le parti pense qu'il serait "plus opportun de réaffecter ces subventions à l’amélioration des lignes ferroviaires..."
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.24
ciel dégagé
le 26/05 à 3h00
Vent
3.36 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
95 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune