"France Relance" : 3 millions d’euros pour aider au financement des projets de neuf entreprises de la région

Publié le 23/09/2021 - 10:28
Mis à jour le 23/09/2021 - 10:28

Ces nouveaux lauréats ont été sélectionnés lors de l’instance régionale d’accélération qui s’est réunie le 6 juin et le 7 juillet 2021 dans le cadre "France Relance". Ces projets représentent un investissement global de plus de 11 millions d’euros par ces entreprises qui seront alors soutenues par près de 3 millions d’euros de subvention d’État.

 © Hélène Loget
© Hélène Loget

Depuis le lancement de ce fonds, 79 projets industriels, majoritairement de PME et d’entreprises de taille intermédiaires (ETI), ont déjà été accompagnés ce qui représente plus de 36 millions d’euros de subventions de l’État.

Le verdict est tombé après une instruction technique et financière menée par la direction régionale de Bpifrance et à travers une co-décision du préfet de région et de la présidente du conseil régional.

Neuf entreprises recevront un financement pour leurs projets industriels. Il s’agit de :

  • CLEIA à Nolay (21) pour l’acquisition de moyens informatiques de pilotage et de réalisation de ses contrats commerciaux de conception, fabrication et mise en service d'équipements industriels ;
  • HELITE à Dijon (21) pour la modernisation de son outil de production afin de passer de l’artisanat à l’industrialisation ;
  • BROCHOT à PATORNAY (39) pour un investissement dans des tours à commande numérique afin de relocaliser une partie de la production ;
  • L'ARBOISERIE à Mouchard (39) pour l’acquisition d’une ligne de fabrication afin de développer l’activité et la productivité ;
  • TECHNOLOGIES & HABITATS à Bans (39) pour construction d'un site de production à Champvans ;
  • FRANCOIS POUENAT à Varennes-Vauzelles (58) pour l’acquisition de machines numériques permettant de pousser la précision et la qualité de ses ouvrages ;
  • SAÔNOISE à Villers Les Luxeuil (70) pour l’acquisition d'une ligne de fabrication afin de moderniser son outil de production et de développer de nouveau produits ;
  • SO BAG à Blanzy (71) pour développer la digitalisation de l’entreprise, la mécanisation et l’automatisation afin de développer ses positions vis-à-vis de la concurrence des pays à bas coût de main d’œuvre ;
  • CARTONNAGE DU CHÂTEAU à Belfort (90) pour moderniser son outil de travail et augmenter sa capacité pour répondre à la forte demande, depuis la crise sanitaire ;

Rappel : quatre autres entreprises ont bénéficié pour leurs projets d’investissements industriels. Ces derniers projets représentent un investissement global de près de 53 millions d’euros par ces entreprises qui seront alors soutenues par 2,5 millions d’euros de subventions de la Région. Les voici :

  • DIAMAC à Cléron (25) pour la numérisation et la robotisation de sa production industrielle tout en maitrisant ses consommations énergétiques et en offrant des conditions de travail de qualité à ses salariés.
  • LA ROCHERE à Passavant La Rochère (70) pour une ligne de fabrication numérique afin de lancer une activité nouvelle de produits verriers pressés autour du luxe.
  • PROVENCALE SA à Courson Les Carrières (89) pour l'implantation d'une usine de minéraux industriels destinée à alimenter le bassin parisien et les régions voisines.
  • THE VALSPAR CORPORATION (WILLIAM SERWIN) à Tournus (71) pour la mise en place d'une nouvelle unité de production d'emballages agroalimentaires dénués de bisphenol A.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

SIS recherche un agent de sécurité (H/F)

OFFRE D'EMPLOI • Entreprise spécialisée dans la production d’articles de maroquinerie, SIS apporte son savoir-faire et son expertise du travail du cuir à ses clients partenaires, présents sur les secteurs de la maroquinerie et de l’horlogerie. L’entreprise familiale a vu son effectif passé de 300 à 1 000 collaborateurs en 9 années, pour un CA de 60 millions d’euros.

Présidentielle 2022 : la Cour des comptes veut faire entendre sa voix avant la présidentielle

Inédites dans leur format - une quinzaine de pages - ces notes se veulent "synthétiques et pédagogiques", et s'inscrivent dans la stratégie de "modernisation" de la Cour, a défendu son premier président Pierre Moscovici, lors d'une présentation à la presse. La Cour veut ainsi se positionner "en amont des grands débats démocratiques", à six mois des élections présidentielle et législatives.

Rachat de Flowbird (ex-Parkeon) : la maire de Besançon à la rencontre des salariés bisontins

Pour la cinquième fois en moins de 20 ans, la société française Flowbird (ex-Parkeon) va être rachetée pour plusieurs millions d'euros. A Besançon, il s'agit du premier employeur privé. Les salariés, inquiets, ne savent pas encore les conditions de ce rachat. Ils se sont rassemblés une nouvelle fois devant l'entreprise ce jeudi matin. La maire Anne Vignot a rencontré les représentants syndicaux.

A Belfort, Montebourg juge les limitations de l’UE « incompatibles » avec son « Made in France XXL » 

Le candidat ex-PS à l'Elysée Arnaud Montebourg a estimé mercredi 20 octobre à Belfort que les limitations imposées par l'Union européenne (UE) étaient "incompatibles" avec les mesures qu'il souhaite mettre en place pour "reconstruire" l'industrie française et faire du "Made in France de taille XXL".

Montagne du Haut-Doubs : une stratégie pour affronter le changement climatique

Depuis 2015, le Syndicat Mixte du Mont d’Or est confronté à la problématique d’adaptation à la transition climatique. Lanceur d’alerte suite à la publication d’une étude météorologique démontrant un scénario peu propice à la poursuite du ski alpin dès 2035-40, le SMMO a décidé de faire front et de penser aujourd’hui la montagne de demain…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.61
légère pluie
le 26/10 à 3h00
Vent
1.53 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
100 %

Sondage