"France Relance" : 3 millions d’euros pour aider au financement des projets de neuf entreprises de la région

Publié le 23/09/2021 - 10:28
Mis à jour le 23/09/2021 - 10:28

Ces nouveaux lauréats ont été sélectionnés lors de l’instance régionale d’accélération qui s’est réunie le 6 juin et le 7 juillet 2021 dans le cadre « France Relance ». Ces projets représentent un investissement global de plus de 11 millions d’euros par ces entreprises qui seront alors soutenues par près de 3 millions d’euros de subvention d’État.

 © Hélène Loget
© Hélène Loget

Depuis le lancement de ce fonds, 79 projets industriels, majoritairement de PME et d’entreprises de taille intermédiaires (ETI), ont déjà été accompagnés ce qui représente plus de 36 millions d’euros de subventions de l’État.

Le verdict est tombé après une instruction technique et financière menée par la direction régionale de Bpifrance et à travers une co-décision du préfet de région et de la présidente du conseil régional.

Neuf entreprises recevront un financement pour leurs projets industriels. Il s’agit de :

  • CLEIA à Nolay (21) pour l’acquisition de moyens informatiques de pilotage et de réalisation de ses contrats commerciaux de conception, fabrication et mise en service d'équipements industriels ;
  • HELITE à Dijon (21) pour la modernisation de son outil de production afin de passer de l’artisanat à l’industrialisation ;
  • BROCHOT à PATORNAY (39) pour un investissement dans des tours à commande numérique afin de relocaliser une partie de la production ;
  • L'ARBOISERIE à Mouchard (39) pour l’acquisition d’une ligne de fabrication afin de développer l’activité et la productivité ;
  • TECHNOLOGIES & HABITATS à Bans (39) pour construction d'un site de production à Champvans ;
  • FRANCOIS POUENAT à Varennes-Vauzelles (58) pour l’acquisition de machines numériques permettant de pousser la précision et la qualité de ses ouvrages ;
  • SAÔNOISE à Villers Les Luxeuil (70) pour l’acquisition d'une ligne de fabrication afin de moderniser son outil de production et de développer de nouveau produits ;
  • SO BAG à Blanzy (71) pour développer la digitalisation de l’entreprise, la mécanisation et l’automatisation afin de développer ses positions vis-à-vis de la concurrence des pays à bas coût de main d’œuvre ;
  • CARTONNAGE DU CHÂTEAU à Belfort (90) pour moderniser son outil de travail et augmenter sa capacité pour répondre à la forte demande, depuis la crise sanitaire ;

Rappel : quatre autres entreprises ont bénéficié pour leurs projets d’investissements industriels. Ces derniers projets représentent un investissement global de près de 53 millions d’euros par ces entreprises qui seront alors soutenues par 2,5 millions d’euros de subventions de la Région. Les voici :

  • DIAMAC à Cléron (25) pour la numérisation et la robotisation de sa production industrielle tout en maitrisant ses consommations énergétiques et en offrant des conditions de travail de qualité à ses salariés.
  • LA ROCHERE à Passavant La Rochère (70) pour une ligne de fabrication numérique afin de lancer une activité nouvelle de produits verriers pressés autour du luxe.
  • PROVENCALE SA à Courson Les Carrières (89) pour l'implantation d'une usine de minéraux industriels destinée à alimenter le bassin parisien et les régions voisines.
  • THE VALSPAR CORPORATION (WILLIAM SERWIN) à Tournus (71) pour la mise en place d'une nouvelle unité de production d'emballages agroalimentaires dénués de bisphenol A.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Les aides à l’achat d’un vélo prolongées jusqu’en 2027

Vélo classique, à assistance électrique ou encore cargo… Tous sont éligibles au bonus vélo dont la prolongation vient d'être étendue jusqu'en 2027 par le gouvernement. Alors qu'il ne concernait jusque-là que les vélos neufs, le bonus vélo s’ouvre à présent aussi aux vélos d’occasion. On fait le point avec le site du service-public sur les aides disponibles pour l’achat d’un vélo électrique.

Nouveau sursis pour les Galeries Lafayette de Besançon et Belfort

C’est un petit ouf de soulagement pour les 26 magasins Galeries Lafayette, dont ceux de Besançon et Belfort, exploités par l’homme d’affaires Michel Ohayon. Le plan de continuation d'activité des points de vente a reçu le soutien de son principal créancier, qui n’est autre que le groupe Galeries Lafayette, juste avant son examen final au tribunal de commerce de Bordeaux, indique l’AFP ce mercredi 21 février. La décision du tribunal de commerce de Bordeaux a été mise en délibéré au 20 mars 2024.

J’ai testé pour vous le soin personnalisé signé LB Beauty à Besançon

Alors que la fraîcheur de l'hiver est de retour, je me suis rendue à l'institut LB Beauty ouvert depuis 4 ans dans le quartier des Chaprais à Besançon mardi 20 février 2024, pour un instant de bien-être, relaxant et pour prendre soin de ma peau. J'ai testé pour vous le "soin personnalisé" signé Ludivine Bonnet.

Nouvelle action coup de poing des éleveurs laitiers haut-saônois contre Lactalis

Une action d’interception d’un camion de lait Lactalis a eu lieu mardi soir en Haute-Saône près de Vesoul. Les éleveurs s’estimant "floué" par la société, demandent "une rémunération décente des producteurs". Le lait du camion devant initialement servir à la fabrication de fromage a été repris et sera utiliser pour l’alimentation des veaux. 

Open Business : les prochains rendez-vous de la CCI Saône-Doubs pour répondre aux défis et enjeux de demain

La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Saône-Doubs a présenté mardi 20 février 2024 les trois nouvelles thématiques de son cycle de conférences baptisé Open Business. Au programme cette année, des rencontres autour des thèmes de l’intelligence artificielle, du vieillissement de la population et de la performance dans l’entreprise et le sport à Besançon, Vesoul et bientôt Montbéliard. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.77
couvert
le 27/02 à 12h00
Vent
4.07 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
82 %