François Hollande propose Pierre Moscovici comme commissaire européen

Publié le 30/07/2014 - 08:45
Mis à jour le 30/07/2014 - 18:03

François Hollande a proposé à Bruxelles la nomination de l'ancien ministre socialiste des Finances Pierre Moscovici comme commissaire européen, dans un courrier adressé mardi au président élu de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

moscovici_hollande.jpg
mai 2013 ©roman
PUBLICITÉ

« Je vous confirme que la France désigne Monsieur Pierre Moscovici au titre des personnalités que le Conseil (européen), en accord avec vous-même, est appelé à proposer comme membre de la Commission européenne », a écrit le chef de l’État français dans ce courrier dont l’AFP a obtenu copie.

François Hollande ne précise toutefois pas la nature exacte des fonctions que pourrait exercer son ancien ministre au sein de la Commission. « Comme vous le savez, Pierre Moscovici, par ses qualités propres comme par son expérience, a montré la compétence générale et l’engagement européen qui lui permettront d’assumer de manière indépendante (ces) importantes responsabilités », fait-il cependant valoir.

M. Juncker doit répartir les portefeuilles de la Commission et présenter son équipe aux dirigeants européens lors d’un sommet qui se réunira le 30 août. Le courrier du président Hollande met un terme à des semaines de spéculations. Plusieurs personnalités politiques avaient fait acte de candidature dont l’ancienne ministre Élisabeth Guigou, présidente de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, et la députée européenne Pervenche Berès.

Les réactions :

Élisabeth Guigou, députée PS et présidente de la commission des Affaires étrangères: « Le président de la République a choisi de proposer Pierre Moscovici comme Commissaire européen. Pierre Moscovici a l’expérience et la compétence pour assumer la responsabilité d’un poste économique à la Commission. Je souhaite tout le succès possible à son importante mission, pour lui-même, pour la France et pour l’Europe. » (communiqué)

Florian Philippot, vice-président du FN et député européen : « Qu’on nomme
à ce poste un UMP, un PS ou même une chèvre, les politiques appelées à être mises en oeuvre seront de toute façon contraires aux intérêts de la France et des Français. Cette affaire est cependant révélatrice de la soumission permanente de la France à ses maîtres européens. Elle témoigne du rapport de force lamentable qui existe entre la France affaiblie de l’UMPS et l’Allemagne consciente de ses intérêts de Mme Merkel. (…) Cette nomination d’intérêt zéro offre donc le triste spectacle d’une France abaissée et humiliée, contrainte de s’agenouiller pour un poste dérisoire de gardien en chef de la prison européenne. » (communiqué)

Philippe Juvin, eurodéputé UMP : « La décision de François Hollande est donc prise : Pierre Moscovici sera son candidat à la Commission européenne (…). Michel Barnier, le Commissaire européen français sortant, a un poids immense: il est responsable du marché intérieur et des marchés financiers. Il a été à la barre dans la crise financière. La répartition des portefeuilles au sein de la Commission européenne va donc être l’épreuve de vérité pour la France de François Hollande (…). Ne pas obtenir de portefeuille stratégique dans la nouvelle Commission européenne serait un camouflet pour notre pays, et signerait une nouvelle étape dans la disparition de notre influence en Europe. » (communiqué)

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

L'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort et des élus ont annoncé ce mardi 9 juillet 2019 leur intention de mettre en demeure le gouvernement pour exiger que l'industriel américain respecte les engagements pris au moment du rachat du pôle énergie d'Alstom en 2014 et suspende son plan de suppression d'un millier d'emplois.

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Marie Guite-Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente le 5 juillet 2019. Les élus régionaux ont ainsi examiné ce vendredi 114 rapports pour un montant de 17,7 millions d'euros attribués sur le département du Doubs (86 millions sur six mois)...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.66
partiellement nuageux
le 17/07 à 3h00
Vent
0.92 m/s
Pression
1015.95 hPa
Humidité
93 %

Sondage