Front de Gauche : appel « à battre la droite »

Publié le 12/06/2012 - 23:09
Mis à jour le 12/06/2012 - 23:10

Emmanuel Girod, candidat du Front de Gauche dans la première circonscription du Doubs, affirme que son parti est désormais « ancré » dans le paysage politique avec un score de 10,4% des voix à Besançon au premier tour des législatives.

législatives 2012

PUBLICITÉ

« Cet enracinement d’une force autonome et conquérante est un résultat très encourageant pour le présent et qui comptera fortement à l’avenir dans les mobilisations sociales comme lors des prochaines échéances électorales.

Cependant, je regrette la progression significative de l’abstention qui démontre la crise profonde du système électoral actuel. Le passage à une représentation plus proportionnelle et à une République sociale et démocratique est plus que jamais une nécessité »n explique Emmanuel Girod dans un communiqué.

« Au deuxième tour, le choix est à présent entre la candidate du PS et celle de l’UMP car le risque FN n’est pas à craindre. Tout en respectant la liberté de ses électrices et électeurs, le Front de Gauche, comme il le fait dans toutes les circonscriptions, appelle sans équivoque à battre la droite », poursuit-il.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.86
légère pluie
le 20/05 à 6h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1007.96 hPa
Humidité
99 %

Sondage