Frontaliers : Le conseiller d'Etat vaudois Pascal Broulis répond à Moscovici

Publié le 04/12/2013 - 16:10
Mis à jour le 04/12/2013 - 16:13

Mardi 3 décembre au soir, le conseiller d’Etat vaudois Pascal Broulis a vivement réagi aux critiques du ministre français de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici après sa prise de position quant à la décision du canton de Vaud d'imposer à la source les travailleurs français qui habitent à plus d'une heure et demie de leur lieu de travail en Suisse. L’occasion de rappeler que la France doit à la Suisse presque un demi-milliard.

frontalier_panneau_suisse.jpg
©

double imposition

PUBLICITÉ
Selon RTS Info, Pascal Broulis « se dit navré et surpris après l’envoi fin novembre d’une lettre de protestation du socialiste français à Eveline Widmer-Schlumpf, mais défend la limite vaudoise des trois heures de trajet aller-retour« .
 
« « Avant d’envoyer des lettres à Chère Eveline, il devrait peut-être payer ce qu’il doit à la Suisse ! », lance-t-il. Et Pascal Broulis de préciser que la France doit à la Suisse presque un demi-milliard sur l’impôt frontalier pour 2012 et 2013. C’est 80 millions pour le canton de Vaud sur 2012 et 700.000 francs rien que pour la commune de Pully, précise-t-il. « Je me suis demandé après cette lettre si la France a des problèmes budgétaires, pour lever l’impôt », ironise le conseiller d’Etat sans cacher ses sérieuses inquiétudes« , peut-on lire sur le site de nos confrères suisses.
 
A propos de la lettre de Pierre Moscovici à son homologue Eveline Widmer-Schlumpf, lire notre article ci-dessous. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

RGIS recrute pour ses inventaires

RGIS recrute pour ses inventaires

Offre d'emploi • RGIS, société spécialisée dans la réalisation d’inventaires pour les acteurs majeurs de la grande distribution et la distribution spécialisée (hypermarchés, supermarchés, grandes enseignes de sport, prêt-à-porter, parfumerie…), recherche des inventoristes à Besançon.

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.96
couvert
le 22/09 à 3h00
Vent
1.5 m/s
Pression
1012.81 hPa
Humidité
82 %

Sondage