Gel des exploitations agricoles dans le Jura en 2017 : la calamité agricole reconnue par l'Etat

Publié le 16/01/2018 - 16:19
Mis à jour le 17/01/2018 - 11:10

Suite au comite? national de gestion des risques en agriculture du 13 de?cembre 2017, le ministe?re de l’agriculture et de l’alimentation a reconnu, par arre?te? ministe?riel du 9 janvier 2018, le caracte?re de calamite? agricole pour les pertes de re?colte sur pommes et cassis et pour les pertes de fonds sur jeunes plants de vigne dues au gel du 17 au 30 avril 2017.

gelee.png
CC0 Public Domain © Antranias
PUBLICITÉ

Pour pouvoir be?ne?ficier du re?gime des calamite?s agricoles, les viticulteurs, les arboriculteurs et les producteurs de petits fruits be?ne?ficiaires doivent :

  • avoir leur sie?ge d’exploitation dans le Jura

  • avoir souscrit une assurance incendie des ba?timents d’exploitation; lorsqu’aucun e?le?ment de l’exploitation n’est assurable contre l’incendie, avoir une assurance mortalite? du be?tail.

  • pour le dommage perte de re?colte, enregistrer une perte de re?colte de pommes ou de petits fruits (cassis) sur la campagne 2017 de plus de 30 %

  • pour le dommage perte de fonds, avoir des jeunes plants de vigne gele?s.

La pe?riode de de?claration aura lieu du 22 janvier au 21 fe?vrier 2018 par de?po?t papier du formulaire de demande d’indemnisation.

Le formulaire de demande d’indemnisation et la notice pre?cisant les conditions d’e?ligibilite? sont disponibles a? la Direction de?partementale des territoires (DDT)

Pour plus d’informations sur la demande d’aide et les conditions d’e?ligibilite?, ou en cas de difficulte?s pour comple?ter votre formulaire, vous pouvez joindre la DDT du Jura. 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

L'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort et des élus ont annoncé ce mardi 9 juillet 2019 leur intention de mettre en demeure le gouvernement pour exiger que l'industriel américain respecte les engagements pris au moment du rachat du pôle énergie d'Alstom en 2014 et suspende son plan de suppression d'un millier d'emplois.

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Marie Guite-Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente le 5 juillet 2019. Les élus régionaux ont ainsi examiné ce vendredi 114 rapports pour un montant de 17,7 millions d'euros attribués sur le département du Doubs (86 millions sur six mois)...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.76
couvert
le 16/07 à 21h00
Vent
1.44 m/s
Pression
1016.92 hPa
Humidité
84 %

Sondage