General Electric: 70 salariés à Bercy et devant l'Assemblée nationale

Publié le 02/12/2020 - 06:21
Mis à jour le 02/12/2020 - 04:26

Quelque 70 salariés des sites de Villeurbanne et Saint-Priest (Rhône) du groupe General Electric, en grève depuis le 23 novembre, se sont rendus à Paris mardi, où ils ont été reçus au ministère de l'Economie avant de se rendre devant l'Assemblée nationale.

1/12/2020 - Paris © E Coquerel Twitter
1/12/2020 - Paris © E Coquerel Twitter

Selon les syndicats, General Electric a supprimé 3.000 emplois en France depuis le rachat de la branche énergie d’Alstom en 2015, rachat qui devait s’accompagner de la création de 1.000 postes sur trois ans. Pour sa part, la direction assure que 2.000 salariés ont quitté le groupe dans le cadre de cessions d’actifs.

A Bercy, ils ont été reçus le matin par des représentants des ministères de l'Economie et du Travail, la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher "assistant à la réunion en personne pendant 20 minutes", a indiqué à l'AFP Serge Paolozzi de la CGT. "L'intersyndicale CGT, CFDT et CFE-CGC a exposé ses alternatives au plan social présenté par la direction et a réclamé des contreparties aux subventions touchées par GE", a-t-il précisé.

General Electric (GE) a annoncé en septembre son intention de restructurer deux divisions en Europe, celles des équipements pour barrages (Hydro) et pour réseaux électriques (Grid), qui "génèrent des pertes financières importantes", selon le groupe.

Le plan prévoit d'après les syndicats la suppression de 634 emplois sur 1.989 salariés de Grid Solutions France, parmi lesquels 350 sur les sites de Villeurbanne et Saint-Priest, près de Lyon.

Selon la direction, "le projet envisagé pourrait avoir un impact sur 579 postes en France, parmi lesquels 136 postes sont actuellement vacants" et "216 solutions d'emplois pourraient être proposées aux salariés concernés par le projet chez Grid Solutions en France, notamment du fait d'un projet de transfert d'activité de la Suisse vers le site d'Aix-les-Bains".

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a estimé lors de la séance de questions à l'Assemblée nationale que "dans le cas de Saint-Priest et de Villeurbanne sur les réseaux électriques, (...) GE peut et doit améliorer son plan social, sur le nombre d'emplois qui sont concernés et qui pourraient être supprimés" et "sur la qualité du plan social".

Il a aussi annoncé que le fonds de revitalisation de 50 millions d'euros, abondé par GE, serait installé ce mardi "pour développer de nouvelles activités industrielles, notamment sur le site de Belfort", où les 89 salariés de l'activité "Hydro" étaient appelés mardi à se mettre en grève.

"L'unique projet de la direction est la réduction des coûts, en réduisant la voilure sur l'Europe et en transférant des activités en Chine et en Inde", estime M. Paolozzi.

"On est exsangue, on sort de 18 mois de PSE et on repart pour un nouveau PSE sur deux ans, c'est insupportable", a-t-il souligné lors du rassemblement devant l'Assemblée nationale, à l'invitation d'élus de LFI, dont le député Eric Coquerel.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Prêt-à-porter et accessoires : quelles boutiques proposent le click & collect à Besançon pendant le confinement ?

Depuis le 4 avril dernier, les commerces jugés "non essentiels" par le gouvernement sont fermées dans le cadre des mesures sanitaires renforcées pour lutter contre la Covid-19. Toutefois, plusieurs magasins de prêt-à-porter, de chaussures et autres accessoires de mode proposent le service click&collect à Besançon.

Quels restos orientaux proposent un service en drive et en livraison à Besançon ?

Alors que les restaurants ne peuvent pas encore rouvrir au public et avec les restrictions relatives au couvre-feu à 19 heures, maCommune.info vous propose une liste régulièrement mise à jour des restaurants poursuivant leur activité à emporter ou en livraison à Besançon et dans le Grand Besançon. Voici une liste des restaurants "ouverts" spécialisés dans la cuisine orientale.

Burgers, tacos, panini…Quels restos rapides proposent un service en drive et en livraison à Besançon ?

Alors que les restaurants ne peuvent pas encore rouvrir au public et avec les restrictions relatives au couvre-feu à 19 heures, maCommune.info vous propose une liste régulièrement mise à jour des restaurants poursuivant leur activité à emporter ou en livraison à Besançon et dans le Grand Besançon. Voici une liste des restaurants "ouverts" spécialisés dans la junk food.

La Fédération des commerçants de Dijon propose un service de la livraison express pendant le confinement

Pendant les quatre prochaines semaines, la Fédération des commerçants et artisans dijonnais, Shop In Dijon, relaie les initiatives de l’ensemble des commerçants et propose un service de livraison express pour s'adapter aux nouvelles mesures sanitaires annoncées par le président de la République le 31 mars dernier.

Et si vous laviez votre voiture à volonté avec SPA Auto ?

PUBLI-INFO • Laver votre voiture autant que vous voulez, c'est désormais possible avec vos centres de lavage SPA auto en Bourgogne Franche-Comté ! Toujours axé sur la satisfaction de ses clients et dans une réflexion d’amélioration permanente, le groupe SPA Auto a décidé de passer à la vitesse supérieure en lançant une grande nouveauté pour cette année 2021 : le Pass lavage illimité !

Cosmétiques, bien-être : quelles commerces proposent le click & collect à Besançon pendant le confinement ?

Depuis le 4 avril dernier, les commerces jugés "non essentiels" par le gouvernement sont fermées dans le cadre des mesures sanitaires renforcées pour lutter contre la Covid-19. Toutefois, plusieurs enseignes de maquillage, produits de beauté et autres astuces bien-être proposent le service click&collect à Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.65
ciel dégagé
le 14/04 à 6h00
Vent
3.01 m/s
Pression
1027 hPa
Humidité
90 %

Sondage