Gens du voyage : bientôt, une aire de grand passage à Chemaudin-et-Vaux

Publié le 15/12/2021 - 17:34
Mis à jour le 16/12/2021 - 08:04

Coût ? 2,6 M€ HT • Le conseil communautaire du Grand Besançon Métropole est invité à se prononcer ce 16 décembre 2021 sur la phase opérationnelle du projet à Chemaudin-et-Vaux. Le début des travaux est prévu au 2e trimestre 2023 pour une mise en service pour le printemps 2024.

 © Boesis/Pixabay
© Boesis/Pixabay

L’obligation de réaliser l’aire de grands passages à Chemaudin-et-Vaux est inscrite au Schéma départemental pour l’accueil et l’habitat des gens du voyage 2021-2026, adopté le 21 janvier 2021.

Le Conseil communautaire avait validé en mai 2018 le principe d’aménagement d’une aire de grand passage à Chemaudin-et-Vaux, en zone limitrophe des communes de Champagney et Champvans les Moulins. Ce jeudi, les élus devront donc déterminer les modalités de sa construction afin d’acter le début des travaux en 2023.

Aire de grand passage, aire d’accueil et terrains familiaux du Grand Besançon Métropole

  • Une aire de grand passage est destinée aux gens du voyage et plus particulièrement aux grands groupes. Elle peut en général accueillir de 50 à 200 caravanes sur une périodes d’une à trois semaines entre avril et fin septembre.

Actuellement, une aire de grand passage existe à Thise et une autre est provisoirement en place à Marchaux-Chaudefontaine. Cette dernière est donc vouée donc à disparaître après la réalisation de l’aire de Chemaudin-et-Vaux.

  • Une aire d’accueil permet aux gens du voyage itinérants de s’installer sur place plusieurs mois. La capacité de cette structure est de 25 à 40 places payantes.

Deux aires d’accueil existent dans le Grand Besançon : une à la  Malcombe à Besançon et une à Pirey.

  • Les terrains familiaux, quant à eux, sont des espaces locatifs. Ils sont destinés à l’installation prolongée de résidences mobiles.

Il en existe un aux Montboucons et quatre sont à venir : deux à la Grette, une à Ecole Valentin, une à Devecey.

Une aire de délestage et des voies d’accès seront réalisées

Une aire de délestage est également prévue au projet afin de permettre de limiter les stationnements illicites sur le secteur. Cette aire, préconisée par le Schéma départemental, sera aménagée sur la future aire de très grands passages. Elle permettra d’accueillir, tout au long de l’année, des petits groupes qui stationnent sur le territoire du Grand Besançon et qui ne trouveraient pas de place sur les aires dédiées existantes.

La réalisation de voies d’accès au site le long de la RD 67 et d’un giratoire au croisement de la RD 233 et RD 67 est nécessaire pour faciliter l’accès de l’aire et la gestion des sorties de caravanes. Des échanges sont en cours avec le Conseil Départemental pour la création de cet ouvrage.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Tarifs des péages d’autoroute en hausse : " La mobilité se transforme en luxe " pour " 40 millions d’automobilistes "

L’augmentation moyenne du tarif des péages d’autoroute à hauteur de 4,75 % entrera en vigueur à compter de ce mercredi 1er février 2023. Selon l’association 40 millions d’automobilistes, c’est "une hausse inadmissible qui s’ajoute au prix délirant des carburants et transforme la mobilité en luxe."

Inquiétude des boulangers dans le Doubs : " Je ne laisserai pas un boulanger fermer " (Préfet du Doubs)

À l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la galette à la préfecture du Doubs ce jeudi 26 janvier, le président de l’Union patronale des boulangers du Doubs, Damien Vauthier, a tenu un discours rappelant l’inquiétude de la profession face à la crise énergétique, mais aussi la hausse du prix des matières premières devant un préfet du Doubs déterminé à aider la profession.

Bourgogne Franche-Comté : 3 millions d’euros pour soutenir les boulangeries et les boucheries

CRISE ÉNERGÉTIQUE • En raison de crise énergétique qui sévit actuellement en France comme dans de nombreux pays européens, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté a annoncé mercredi 25 janvier un coup de pouce pour soutenir les boulangeries-pâtisseries et les boucheries-charcuteries à hauteur de 3 millions d’euros.

Région Bourgogne Franche-Comté : un budget à 2 milliards d’euros pour 2023

La présidente de Région, Marie-Guite Dufay, a réuni les élus du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en session plénière mercredi 25 et jeudi 26 janvier 2023. Principal dossier à l’ordre du jour de l’assemblée : le vote du budget régional 2023 d’un montant de 1,967 milliard d’euros (hors gestion active de la dette) dont plus de 1,6 milliard d’euros est dédié au financement des politiques publiques, soit plus de 81 % du budget régional.

La Banque Populaire Bourgogne-Franche-Comté réaffirme ses ambitions pour 2023

Dans un contexte économique peu engageant, la Banque Populaire de Bourgogne-Franche-Comté (BP BFC) a tenu une conférence de presse présidée par son directeur général Jean-Paul Julia, afin de dresser le bilan de l’année écoulée et de faire le point sur les ambitions portées par la banque en 2023. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.65
couvert
le 01/02 à 0h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
92 %