Gérald Darmanin en visite officielle ce mercredi en Haute-Saône

Publié le 12/01/2022 - 08:21
Mis à jour le 12/01/2022 - 08:21

Le ministre de l’Intérieur se rend ce mercredi 12 janvier 2022 dans plusieurs communes de Haute-Saône. Au programme ? Visite de la gendarmerie de Champagney, de l’espace France Service de Melisey et du commissariat de Vesoul…

Gerald Darmanin © Gezelin GREE - gouvernement CC3 © Gezelin GREE - gouvernement CC3
Gerald Darmanin © Gezelin GREE - gouvernement CC3 © Gezelin GREE - gouvernement CC3

Lors de son déplacement, Gérald Darmanin posera notamment la première pierre de la nouvelle caserne de Champagney, lancera le projet France Service à Mélisey et visitera le commissariat de Vesoul où 24 nouveaux postes ont été créés.

Voici le programme prévisionnel : 

  • 14h50 Arrivée du ministre de l’Intérieur sur le terrain de la future brigade de gendarmerie de Champagney 
  • 15h00 : Echanges sur le projet de construction de la future brigade de gendarmerie
  • 15h15 : Pose de la première pierre de la future brigade de gendarmerie
  • 15h45 : Arrivée du ministre de l’Intérieur devant l’Espace France services de Mélisey
  • 15h55 : Présentation du partenariat entre la gendarmerie nationale et la communauté de communes des 1000 étangs, en présence des maires des communes partenaires
  • 16h15 : Signature de la convention entre l’Etat, la gendarmerie nationale et la communauté de communes des 1000 étangs
  • 16h20 : Visite des futurs locaux dédiés aux permanences de la gendarmerie nationale et présentation des aménagements prévus
  • 19h15 : Arrivée du ministre de l’Intérieur au commissariat de Vesoul
  • 19h20 : Visite du commissariat et rencontre avec les effectifs de police dont les policiers récemment affectés à Vesoul
  • 19h50 : Présentation du projet de création du futur Lieu de rétention administrative (LRA) du commissariat de Vesoul
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

”Violeurs étrangers dehors” : les élus du RN brandissent des pancartes en conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

En soutien au collectif Némésis dont l’une des militantes avait brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors” lors du Carnaval de Besançon le 7 avril, chacun des élus du Rassemblement national au ont, à leur tout, affiché cette même pancarte lors de l’assemblée plénière au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ce jeudi 11 avril.

À Besançon et Cussey-sur-l’Ognon, bientôt la création d’une zone agricole protégée : pourquoi ?

Jeudi 11 avril 2024, le projet de création d’une zone agricole protégée (Zap) à Besançon et Cussey-sur-l’Ognon sera soumis au vote des élus de Grand Besançon Métropole. Quels sont les objectifs ? Quel avenir pour ces zones ? François Presse, conseillère communautaire à Grand Besançon Métropole déléguée à l'Agriculture, nous explique.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Pancartes anti-migrants à Besançon : le collectif Némésis soutenu par le Rassemblement national et Reconquête

Une militante d'un collectif "féministe identitaire" soupçonnée d'avoir brandi des pancartes anti-migrants dimanche 7 avril 2024 pendant le carnaval de Besançon a été placée en garde à vue mardi 9 avril pendant plusieurs heures, selon le procureur.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 21
partiellement nuageux
le 12/04 à 15h00
Vent
2.32 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
43 %