Gestion du réseau de chaleur de Planoise : plusieurs partis de gauche demandent une concertation citoyenne

Publié le 14/12/2022 - 15:58
Mis à jour le 14/12/2022 - 14:55

Le conseil communautaire va être amené à se prononcer ce jeudi 15 décembre sur le devenir du réseau de chaleur qui assure le chauffage des 18.000 habitants de Planoise, du CHRU, des lycées et collèges... et qui est appelé à se déployer jusqu’au centre-ville.

 © Jean-Charles Sexe
© Jean-Charles Sexe

Le rapport proposé aux conseillers communautaires prévoit de confier pour 12 ans à une entreprise privée la gestion du réseau (ce qui est déjà le cas actuellement) et une partie des investissements (ce qui ne s’est jamais fait jusque-là). 

Plusieurs organisations de la gauche sociale et écologique pensent au contraire que la collectivité est en mesure de reprendre la gestion en régie ou sous une autre forme permettant une gestion publique, "ce qui assurerait la maitrise de l’évolution des prix, de la qualité de la prestation fournie aux utilisateurs et des investissements", expliquent le PCF, La France insoumise, À gauche citoyens! et Ensemble dans un communiqué. "S’ajoute à cela un problème démocratique puisque les élus communautaires semblent, pour la plupart, ne pas bien connaitre le dossier et que les utilisateurs finaux (habitants de Planoise notamment) n’ont pas été véritablement consultés".

Pour "le retrait de ce sujet de l’ordre du jour" du conseil d'agglomération

À l’appel de la CNL (Confédération nationale du logement) et d’organisations politiques, syndicales, associatives, des habitant(e)s de Planoise notamment, les organisations signataires ont constitué un collectif "Pour un Réseau de Chaleur Public et Citoyen" et demandent une consultation préalable des habitants.

"S’agissant d’un problème politique de fond et d’un vrai sujet de démocratie participative", les organisations politiques signataires du communiqué considèrent qu’il est "absolument nécessaire et possible de prendre le temps d’une véritable consultation avant de s’engager définitivement" et demandent "le retrait de ce sujet de l’ordre du jour" du conseil d'agglomération de Grand Besançon Métropole du 15 décembre. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

La ministre déléguée à la transition écologique en visite officielle en Haute-Saône le 6 janvier

Dominique Faure, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, se rendra en Haute-Saône, à Vesoul, le vendredi 6 janvier 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.63
nuageux
le 28/01 à 0h00
Vent
3.03 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
83 %