Gilets jaunes… : une commerçante du centre-ville de Besançon exprime sa détresse sur les réseaux sociaux

Publié le 09/01/2019 - 18:08
Mis à jour le 09/01/2019 - 18:09

Un appel au secours • Sophie, gérante du salon de thé Cake and the City Grande rue à Besançon, a publié mardi 8 janvier 2019 sur Facebook, une déclaration demandant notamment aux Gilets jaunes de ne pas manifester samedi prochain. Depuis le 17 novembre, son entreprise « ne tourne plus » malgré ses 66 heures de travail hebdomadaire. Elle lance une cagnotte pour tenter de renflouer sa trésorerie…

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

Pour de nombreux commerces indépendants au centre-ville de Besançon, la période de Noël a été catastrophique pour plusieurs raisons dont le mouvement des Gilets jaunes, l’attentat de Strasbourg, des achats de Noël sur internet… (et le pouvoir d’achat des Bisontin-e-s ?)

Si certains commerçants souffrent en silence, d’autres s’expriment notamment sur les réseaux sociaux comme Sophie, la gérante de Cake and the City, ce salon de thé où il est possible de déjeuner, bruncher, goûter dans un lieu charmant et bien placé en ville. Des rendez-vous, elle en organise quand elle le peut. Des pâtisseries, elle en confectionne 22 variétés différentes chaque jour. De la publicité sur Facebook, elle en fait quotidiennement (sans pour autant harceler les internautes). De la gentillesse, elle en a à revendre. Et malgré tout, les clients n’ont pas afflué autant qu’elle ne l’espérait en novembre et décembre 2018. Elle a constaté une baisse de « 55% de son chiffre d’affaires » par rapport à Noël 2017. « Nos mois d’hiver qui sont censés nous aider à garder le cap toute l’année partent en fumée. On ne sait même plus comment payer nos factures, nos RSI, nos impôts, nos loyers », souligne Sophie.

« Toi petit gilet jaune qui va manifester samedi encore, je t’entends, mais moi je ne peux pas venir te rejoindre, parce que si je ne travaille pas, je ferme. »

Dans sa publication, la gérante de Cake and the City demande solennellement aux Gilets jaunes de ne pas manifester au centre-ville de Besançon le 12 janvier, premier samedi des soldes d’hiver, soit une première occasion d’attirer les clients et de renflouer les caisses.

« Toi petit gilet jaune qui va manifester samedi encore, je t’entends, mais moi je ne peux pas venir te rejoindre, parce que si je ne travaille pas, je ferme. Petit gilet jaune, tu ne veux pas aller manifester là où les commerçants ne vont pas mourir ? Et je te demande à toi petit client, viens s’il te plaît, viens quand même, aide-nous et rappelle-toi que sans toi, nous ne sommes rien. Rappelle-toi que tout ce qu’on donne c’est pour toi. Rappelle-toi que pour nous, tu es important » déclare-t-elle.

Une cagnotte motivée par les clients

Si Sophie ne souhaitait pas lancer de cagnotte participative pour se donner un coup de pouce, des clients ayant commenté sa publication l’ont convaincue. « Un boxeur obtient une cagnotte de plus de 100 000 euros, et tout le monde trouve ça normal apparemment, alors pourquoi pas vous ? Continuez ce que vous faites !!! » peut-on lire dans les commentaires.

C’est ainsi que la gérante a publié le lien de la cagnotte mercredi 9 janvier au matin « après avoir cogité toute la nuit ». Chacun peut l’aider à ressortir la tête de l’eau en lui adressant un don sur www.leetchi.com/c/cake-and-the-city-cest-vous

Infos +

Sophie organise un « apéro-idée » chez Cake and the City jeudi 17 janvier de 19h à 20h30 avec les personnes qui le souhaitent dans le but de récolter « des idées, des connaissances en entrepreneuriat ou dans le commerce ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Sirops et limonades Rième, quoi de neuf pour l’été 2024 ?

QUOI DE 9 ? • Un siècle après la création, dans les montagnes du Haut-doubs, la Maison Rième n’a pas pris une ride. C’est avant l’arrivée des colas que Marcel-Alcide Rième invente dans les années 20 la pétillante "Mortuacienne". Elle a beaucoup voyagé jusqu’en 2024, accompagnée de sirops, y compris bio et gourmands.

Tiny Houses, tentes XXL, espace snaking… Le nouveau visage du camping Chalezeule

Installée depuis un mois, les 10 tiny houses (…) et les 5 tentes familiales complètent désormais l’offre du camping de Chalezeule qui comptait déjà (et encore) des espaces dédiés aux campeurs sous une tente personnelle. Repensé l’espace snacking a également été officiellement inauguré vendredi 19 juillet 2024.

Les Barbiers by l’Atelier, le nouveau salon de la rue de Belfort

À Besançon, le salon de coiffure L’Atelier, situé rue de Belfort a fait le choix de scinder sa clientèle autrefois mixte, pour désormais accueillir ces messieurs à quelques pas, au 63 de la rue de Belfort. Ouvert depuis le 2 juillet 2024, Les Barbiers by l’Atelier propose des prestations pour hommes dans un cadre masculin et élégant. 

Véhicules électriques : 50 points de recharge publics dans le Grand Besançon

Marie Zéhaf, vice-présidente de Grand Besançon Métropole chargée des mobilités, Catherine Barthelet, vice-présidente en charge des projets de territoire, Marie-Jeanne Bernabeu, maire d’Avanne-Aveney et conseillère communautaire déléguée à la commande publique ainsi que Nicolas Bardou, directeur général de la société Easy Charge Services, ont inauguré mercredi 17 juillet 2024, l’un des 50 points de recharge électrique actuellement disponibles dans le réseau public dans le Grand Besançon.

Bourgogne-Franche-Comté : les effectifs salariés du secteur privé se stabilisent au 1er trimestre 2024

Le niveau des effectifs salariés du privé continue de stagner ce premier trimestre 2024 en région avec une augmentation d’environ 300 postes, alors que le niveau national observe un léger rebond de +0.3 %, soit 65.000 postes, selon les analyses de l’Urssaf Bourgogne Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.83
légère pluie
le 22/07 à 09h00
Vent
2 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
88 %