Grand Besançon Synergie Campus, une marque pour un grand pôle d'enseignement supérieur

Publié le 25/11/2017 - 07:15
Mis à jour le 15/04/2019 - 16:44

Une dizaine d'acteurs du Grand Besançon a lancé une marque ce vendredi 24 novembre 2017 pour symboliser la "volonté de construire ensemble une chaîne de valeur pour le territoire" : Grand Besançon Synergie Campus. Il s'agit d'un partenariat territorial pour "un grand pôle d'enseignement et de recherche d'innovation et de projets de développement". 

Le maire de Besançon et président de la CAGB Jean-Louis Fousseret, a déclaré "nous sommes réunis ici pour montrer une volonté commune" avant d'ajouter qu'il fallait "rompre avec le pessimisme ambiant par cette volonté de développement et montrer les qualités de notre territoire".

Jacques Bahi, président de l'Université de Franche-Comté, a indiqué être "ravi de cette initiative qui se situe dans la volonté de rassembler les forces locales pour répondre à des projets nationaux et internationaux spécifiques au territoire du Grand Besançon." 

Qui sont les fondateurs de Synergie Campus ?

Les partenaires et acteurs de cette nouvelle marque sont :

  • la communauté d'agglomération du Grand Besançon,
  • la région Bourgogne Franche-Comté,
  • L'université de Bourgogne Franche-Comté,
  • Le Crous,
  • Le CHRU de Besançon,
  • La CCI du Doubs,
  • L'Établissement français du sang (EFS),
  • Pôle des Microtechniques,
  • L' École Nationale Supérieure de Mécanique et de Microtechniques (Ensmm),
  • L' Institut supérieur des beaux-arts de Besançon Franche-Comté (Isba),
  • Le conservatoire à rayonnement régional (CNR). 

Quels sont les atouts de "Grand Besançon Synergie Campus" ? 

Les atouts énumérés par les partenaires sont :

  • La pluridisciplinarité et les thématiques d'excellence de l'Université de Franche-Comté
  • La proximité transfrontalière, "véritable porte d'entrée vers la Suisse",
  • Des laboratoires de recherche de niveau international,
  • Le centre de linguistique appliquée (CLA),
  • L'institut supérieur d'ingénieur de Franche-Comté (ISIFC),
  • L'École Nationale Supérieure de Mécanique et de Microtechniques
  • Le centre hospitalier universitaire,
  • La filière de recherche et d'évaluation en matière de médicaments innovants,
  • Des entreprises fortes de leur savoir-faire,
  • Une culture historique de coopération entre entrepreneurs, chercheurs et collectivités,
  • TEMIS Microtechniques (120 entreprises, 2 580 emplois),
  • TEMIS Santé (42 entreprises, 1 170 emplois). 

Quels sont les objectifs de la marque ?

  • Avoir une notoriété et une visibilité nationale et internationale,
  • Avoir une efficience des politiques locales par la convergence des acteurs,
  • Avoir un dynamisme et une cohésion du territoire. 

Quel est le programme de travail et d'actions ? 

  • Une communication coordonnée,
  • Une modernisation et une articulation des trois campus : Dijon, Besançon et Belfort/Montbéliard
  • Une hospitalité universitaire et une vie étudiante,
  • Un soutien à la recherche et à l'innovation,
  • Un soutien à l'internationalisation à la French Tech,
  • Conforter les liens Enseignement supérieur et de la recherche/monde socio-économique (incubateur, transferts)

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté, a déclaré "Bravo, allez-y, continuez" aux partenaires avant d'ajouter que l'"on pourra jouer dans la cour des grands" et que "la Région sera très vigilante à vos côtés." 

Infos +

  • L'université de Franche-Comté compte aujourd'hui 30 000 apprenants.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Grève dans l’Education nationale : 6,67% de grévistes en Franche-Comté

Suite à un appel à la grève de l'intersyndicale ce jeudi 23 septembre pour la mise en place d'un plan d'urgence et la revalorisation des compétences et des conditions de travail après un an et demi de crise sanitaire, le taux de participation s'élève à 6,67% en moyenne en Franche-Comté (4,48% au niveau national) selon l'académie de Besançon.

Covid-19 : fin du masque à l’école primaire le 4 octobre dans les départements les moins touchés

L'obligation du port du masque à l'école primaire sera levée à partir du 4 octobre dans les départements les moins touchés par l'épidémie du Covid-19, a annoncé ce mercredi 22 septembre 2021 le porte-parole du gouvernement, mais le pass sanitaire est pour l'instant maintenu partout en France.

Covid-19 : 73 % des 12-17 ans ont reçu une première injection du vaccin en Bourgogne Franche-Comté

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s'est félicité lundi de la progression de la vaccination des collégiens et lycéens contre le Covid-19, qui dépasse 69% pour la première injection, appelant au "volontarisme" des familles pour poursuivre dans cette dynamique. En Bourgogne-Franche-Comté près de 148.000 adolescents de 12 à 17 ans ont reçu au moins une dose soit 73 % de cette classe d'âge.

Rentrée 2021 : des animations organisées ce jeudi pour accueillir les étudiants à Besançon

Un parcours culturel proposé à 19h00 à la gare d'eau • 24.000 étudiants vont circuler tout au long de l’année sur le site de l’université de Besançon. C’est pourquoi, une nouvelle édition de "Bienvenue aux étudiants" était organisée ce jeudi 16 septembre sur le campus de la Bouloie. L’occasion pour les étudiants de se retrouver, d’échanger et de faire de bonnes affaires…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.42
couvert
le 28/09 à 12h00
Vent
3.17 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
100 %

Sondage