Grand froid : mardi journée la plus glaciale en Franche-Comté. Trois sans abris morts en France

Publié le 27/02/2018 - 07:39
Mis à jour le 27/02/2018 - 10:10

Le phénomène "Moscou-Paris" et son froid intense, qui a obligé les autorités à activer le plan Grand froid dans 68 départements et a causé la mort de trois sans-abri, devrait perdurer mardi sur tout le pays, avec des températures polaires sur le Nord et l'Est et de la neige en plaine sur la Corse. A Besançon, on relevait -11°C ce mardi 27 février 2018  à 7h et les températures maximales ne dépasseront pas les -2°C en plaine. En une semaine, on devrait passer de l'hiver au printemps selon Météo-France.

e205beeb-9bb3-4637-a281-2c9bf6fc7013.jpeg
© d poirier
PUBLICITÉ

Lundi déjà, des températures de -10°C avaient été enregistrées dans l’Ain et ce mardi au lever du jour les températures seront en ore plus froide. On a relevé jusqu’à -11°C ce mardi 27 février 2018 à Besançon et jusqu’à -13,5°C en périphérie de Besançon.

Cette rigueur n’épargne pas même la Côte-d’Azur où les Alpes-Maritimes et le Var ont été placés en vigilance orange neige et verglas. A Nice, de gros flocons sont tombés lundi sur la célèbre Promenade des Anglais et sa plage. A l’aéroport, le deuxième de France, plusieurs vols ont été annulés ou retardés en raison de la météo, notamment vers la Corse.

5.344 places supplémentaires

Les trois quarts de l’Hexagone, 68 départements, ont été placés en plan Grand froid, une procédure exceptionnelle pour l’hébergement des sans-abri, a annoncé lundi soir le le ministère de la Cohésion des territoires. Au total, 5.344 places supplémentaires ont été débloquées, dont 1.751 à Paris.

Après un mois de janvier historiquement doux et un début février neigeux, cet épisode de froid, qui serait banal en plein cœur de l’hiver, est marquant en raison de son caractère tardif. La France n’avait pas connu une telle vague de froid à pareille époque de l’année depuis 2005.

Trois morts

Le froid a déjà fait trois morts: un sans-abri de 35 ans dimanche à Valence (Drôme), un autre, de 62 ans, vendredi dans sa cabane d’un bois des Yvelines et un troisième de 53 ans à Grésy-sur-Aix (Savoie), découvert lundi après-midi. Le médecin n’a pas pu se prononcer sur les causes de la mort de ce dernier, mais l’homme qui était en arrêt cardio-respiratoire a été trouvé dans un champ, alors que le thermomètre affichait -3°.

Dans l’est de la France, les associations caritatives s’efforcent de localiser dans la rue les personnes les plus vulnérables pour les orienter vers les nombreux foyers ou gymnases réquisitionnés par les services de l’État.

Girafes, éléphants et hippopotames au chaud 

A Amnéville (Moselle), le zoo est sur le qui-vive: Girafes, éléphants, hippopotames sont consignés au chaud, à l’intérieur. « Les flamants roses restent sous surveillance, il faut faire attention que la glace ne les emprisonne pas », dit le directeur Hervé Santerre.

Côté transports, la SNCF prévient sur son site internet que « ces conditions climatiques risquent de perturber la circulation des trains ».

Parmi les secteurs économiques les plus affectés: l’agriculture et notamment les productions fruitières, menacées par le gel, selon la présidente de la FNSEA Christiane Lambert. Avec, à la clef, une possible hausse des prix de quelques centimes.

Redoux « brutal »

Après un pic de froid attendu mardi et mercredi, Météo-France prévoit un redoux « brutal » dans le Sud qui devrait se diffuser progressivement sur le reste du pays avant un week-end printanier. « On va passer de l’hiver au printemps en une semaine« , pronostique le prévisionniste Patrick Galois. 

Loin de se cantonner aux frontières françaises, cette vague de froid s’est abattue sur toute l’Europe, de Bruxelles à Moscou et de Rome à Stockholm, faisant au moins dix morts depuis trois jours.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le renard reste dans la catégorie des animaux « nuisibles »

Le renard reste dans la catégorie des animaux « nuisibles »

François de Rugy, ministre de la transition écologique a présenté la liste des animaux « nuisibles » pour les trois prochaines années, visible publiquement jusqu'au 27 juin 2019. Et le renard s'y inscrit une nouvelle fois sur la liste des espèces "susceptibles d'occasionner des dégâts", au grand dam de certains collectifs qui militent pour sa protection...

Le défilé du centenaire de l’association nationale du cheval comtois

Le défilé du centenaire de l’association nationale du cheval comtois

en images • Dimanche 16 juin 2019, en marge du festival outdoor "Grandes heures Nature", l’association nationale du cheval comtois (ANCTC) a fêté 100 ans après - jour pour jour - la création du syndicat du cheval comtois. Une soixantaine de chevaux est partie de Micropolis pour rejoindre le centre-ville de Besançon.

Un lac et un hôtel spa de 16 suites : vous êtes aux « Rives Sauvages » à Malbuisson

Un lac et un hôtel spa de 16 suites : vous êtes aux « Rives Sauvages » à Malbuisson

publi-info • Un lac majestueux sous vos fenêtres, d’innombrables balades en pleine nature à proximité et puis un  "Hôtel Spa" doté d’une piscine intérieure chauffée, d’un hammam d’un sauna, et d’un centre de soins Cinq Mondes ne vous posez plus de questions : vous êtes à Malbuisson dans l’Hôtel Spa « Les Rives Sauvages ».

Redécouvrez la Loue et le Doubs avec les stand up paddle Décathlon

Redécouvrez la Loue et le Doubs avec les stand up paddle Décathlon

publi-info • Le soleil arrive enfin et toute l’équipe du rayon glisse de Décathlon trépigne d’impatience à l’idée de vous faire tester ses produits ! Bouées, ballons, tubas mais pas que. Cet été, on innove et on part à la découverte du Doubs et de la Loue à bord d’un stand-up paddle !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.43
ciel dégagé
le 19/06 à 15h00
Vent
3.5 m/s
Pression
1010.11 hPa
Humidité
53 %

Sondage