Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron s'adresse aux Français

Publié le 02/03/2022 - 11:37
Mis à jour le 03/03/2022 - 08:23

Emmanuel Macron s‘exprime ce mercredi soir à 20h dans une allocution d’une quinzaine de minutes  consacrée à la guerre en Ukraine.
 

L’allocution d’Emmanuel Macron intervient alors que le chef de l’Etat a réuni mercredi matin un Conseil de défense consacré au conflit, avec cinq ministres – Jean-Yves Le Drian (Affaires étrangères), Barbara Pompili (Transition écologique), Bruno Le Maire (Economie) Florence Parly (Armées) et Gérald Darmanin (Intérieur).

Jeudi 24 février, au lancement de l'invasion russe, le chef de l'Etat "avait pris l'engagement de tenir informés les Français de l'évolution de la situation", ajoute la présidence, sans autre commentaire.

"Je reviendrai vers vous dans les heures qui viennent afin de vous tenir informés de l'évolution de la situation et des décisions que je serai amené à prendre", avait-il déclaré dans sa brève allocution de jeudi à 13h30, quand il avait averti que l'invasion russe serait un "tournant dans l'Histoire de l'Europe" et annoncé que la France soutiendrait l'Ukraine "sans hésiter".

"Il s'exprimera sur la guerre et les actions menées au niveau européen et mondial ainsi que sur ce que nous pouvons attendre comme conséquences en Europe et en France", a précisé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Dans un souci de séparer les sujets, cette allocution d'une quinzaine de minutes sera intégralement consacrée à l'Ukraine : le président n'abordera pas sa candidature à la présidentielle, qu'il n'a plus que jusqu'à vendredi 18 heures pour confirmer, souligne son entourage.

"Le président s'adresse aux Français ce soir sur la guerre en Ukraine et il n'y aura pas d'expression ni sur la campagne ni sur sa candidature", a confirmé Gabriel Attal. Mais "il va y avoir une campagne, et beaucoup de sujets nationaux sont liés au conflit, comme la souveraineté alimentaire, l'indépendance énergétique et donc l'énergie nucléaire", a commenté le porte-parole.

Les équipes du futur candidat préparent un grand meeting où le président sortant annoncerait le cap qu'il propose pour les cinq prochaines années, ainsi que la publication d'un programme qui est déjà finalisé, indique un cadre de la majorité.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

”Violeurs étrangers dehors” : les élus du RN brandissent des pancartes en conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

En soutien au collectif Némésis dont l’une des militantes avait brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors” lors du Carnaval de Besançon le 7 avril, chacun des élus du Rassemblement national au ont, à leur tout, affiché cette même pancarte lors de l’assemblée plénière au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ce jeudi 11 avril.

À Besançon et Cussey-sur-l’Ognon, bientôt la création d’une zone agricole protégée : pourquoi ?

Jeudi 11 avril 2024, le projet de création d’une zone agricole protégée (Zap) à Besançon et Cussey-sur-l’Ognon sera soumis au vote des élus de Grand Besançon Métropole. Quels sont les objectifs ? Quel avenir pour ces zones ? François Presse, conseillère communautaire à Grand Besançon Métropole déléguée à l'Agriculture, nous explique.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.07
couvert
le 14/04 à 18h00
Vent
0.56 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
73 %