Hacking Health 2019 à Besançon : découvrez les innovations qui ont séduites le jury...

Publié le 21/10/2019 - 16:06
Mis à jour le 23/10/2019 - 11:26

La troisième édition du marathon d’innovation ouverte en santé du Hacking Health Besançon s’est terminé dimanche 20 octobre 2019 par une remise des prix exaltée. Découvrez le palmarès et le projets qui ont tapés dans l'oeil du jury...

L’évènement vise à mettre en relation la plus large communauté d’innovateurs possible et des professionnels de santé ou des patients pour tenter d’apporter des réponses à des problématiques concrètes présentées par ces derniers. Cette 3e édition confirme l’engouement autour du marathon bisontin : plus de 400 personnes se sont mobilisées au bénéfice de la santé. Invité de marque, Luc Sirois, co-fondateur canadien du mouvement Hacking Health, a participé au marathon et souligné une "édition magique dûe à un savoir-faire unique au monde en microtechniques, une recherche médicale rapide et prolifique, et une capacité territoriale forte à encourager la fécondation croisée pour plus d’innovation, plus rapide, en santé".

Succès d’autant plus notable que ce marathon de 48 heures d’innovation non-stop repose uniquement sur le bénévolat et l’engagement volontaire des participants qui choisissent, parmi les 22 problématiques présentées au lancement du Hacking Health, l’équipe à laquelle ils souhaitent apporter leur contribution. Designers, développeurs numériques, ingénieurs, graphistes, électroniciens, roboticiens...

Pour la deuxième fois, un showroom de l’innovation était organisé sur le site de Saint-Jacques, présentant une vingtaine de projets innovants en santé ; dont certains nés à Besançon lors des précédents marathons et qui ont depuis donné naissance à des startups.

Composé de spécialistes indépendants, professionnels de santé ou représentants de patients, le jury du Hacking Health 2018 a distingué les projets les plus aboutis ou les plus prometteurs au terme de 48h de réflexion. Ils seront accompagnés au sein de la Couveuse des Innovateurs afin de les aider à faire aboutir leur projet.

Le jury

  • Fanny Delettre, pharmacien biologiste, responsable de la délivrance de produits sanguins à l’EFS Bourgogne-Franche- Comté et chercheur au sein de l’unité Inserm URM1098. Porteurse d’un défi au Hacking Health 2017.
  • Denis Weil, ancien chef d’entreprise, trésorier de l’association handisports. Coach patients au Hacking Health 2018.
  • Laurence Bourdin-Thizzy, déléguée interdépartementale Alliance maladies rares, Présidente de l’association «Comme une Petite fleur»
  • Professeur Fréderic Auber, Chirurgien pédiatre au CHU de Besançon, Professeur des Universités, membre du laboratoire «Nanomedicine Lab, Imagery and Therapeutics».
  • Stéphanie Andrey-Prost, infirmière, cadre de santé, chargée de mission de santé publique à la Ville de Besançon
  • Professeur Joseph-Philippe Etievent, président de l’Association de Cardiologie de Franche-Comté et administrateur de la Fédération Française de Cardiologie. Professeur émérite, ex-chef du service de chirurgie cardiaque du CHU de Besançon

Le palmarès

APYC, seringue connectée, porté par Romain Léger

Imaginer un dispositif à installer sur le corps de la seringue afin de suivre les paramètres d’injection et la rendre connectée.

  • Projet le plus prometteur
  • Mention DECA-BFC

Tandicap, tandem pour personne en situation de handicap, porté par Jean-Christophe Lapayre

Imaginer un tandem permettant à une personne victime d’hémiplégie de participer au pédalage en toute sécurité.

  • Coup de cœur du Jury

App-e Mot , application pour le suivi des nourissons, porté par Colin Fromion et Sébastien Krumm

Aider les parents d’enfants à risque de difficultés de développements cognitifs et moteurs.

  • Solution la plus innovante
  • Mention DECA BFC

WIA, géolocalisation des personnes atteintes d’Alzheimer, porté par Malvina Bourdenet et Caroline Coirnot

La déambulation concerne 38% des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, comment éviter qu’elles se perdent ?

  • Meilleur impact en santé publique

Les chiffres

Blood Keeper, pansement compressif, porté par Florian Sibille et Quentin Vuillemin

Imaginer un dispositif remplissant à la fois le rôle de garrot et de pansement compressif.

  • Meilleure solution patient

PathoSearch, moteur de recherche pour l’anatomie pathologique, porté par Franck Monnien

Comment aider les chercheurs à trouver parmi des dizaines de milliers d’échantillons, ceux qui les intéressent ?

  • Meilleure solution open source
  • Mention OnlineFormaPro

Assisthesia, aide aux anesthésistes, porté par Marie Montchablon et Nathalie Boichut

Imaginer un système d’assistant permettant d’enregistrer de façon simple l’ensemble des gestes et actes réalisés durant l’anesthésie.

  • Meilleur projet Clinique

Marco Colo, suivi de formation pour interne en coloscopie, porté par Maëva Charkaoui

Création d’une méthode simple, ludique, visuelle de formation et d’évaluation en endoscopie, pour permettre aux internes d’acquérir les bons gestes techniques.

  • Mention OnlineFormaPro

Infos +

  • 22 porteurs de défis / 230 marathoniens / 40 coachs et spécialistes / 20 organisateurs / 40 bénévoles / 50 invités
  • 10 écoles représentées : ISIFC, ENSMM, Université de Franche-Comté, ERISEM, ESTA, UTBM, Access Code School, Université de Bourgogne, IMEA, STJO

Hacking Health Besançon est un évènement co-organisé par Grand Besançon Métropole, le Pôle des Microtechniques et le CHU de Besançon, avec le soutien de : MSD, la Caisse des Dépôts, l’Assurance maladie du Doubs, la Banque Populaire Bourgogne-Franche-Comté, Beach, EDF, Harmonie Mutuelle, Netalis, ainsi que l’ANSSI et la Région Bourgogne-Franche-Comté.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : 73 % des 12-17 ans ont reçu une première injection du vaccin en Bourgogne Franche-Comté

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s'est félicité lundi de la progression de la vaccination des collégiens et lycéens contre le Covid-19, qui dépasse 69% pour la première injection, appelant au "volontarisme" des familles pour poursuivre dans cette dynamique. En Bourgogne-Franche-Comté près de 148.000 adolescents de 12 à 17 ans ont reçu au moins une dose soit 73 % de cette classe d'âge.

Covid-19 : vers un allégement des mesures en Bourgogne-Franche-Comté ?

Un Conseil de défense se penchera prochainement sur une possible adaptation des restrictions liées au Covid-19 en fonction de l'évolution de l'épidémie dans chaque territoire alors qu'"on voit la situation s'améliorer", a indiqué dimanche 19 septembre 2021 le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur BFMTV. Au 20 septembre 2021, 34 départements (dont deux en Bourgogne Franche-Comté) sont déjà sous le seuil de 50 cas pour 100.000 habitants…

Le centre de vaccination de Micropolis réduit progressivement la voilure

À partir du 1er octobre 2021, le vaccinodrome de Besançon-Micropolis  sera ouvert trois jours et demi par semaine au lieu de sept actuellement. La réduction sera progressive. Principale nouveauté : à partir du vendredi 17 septembre 2021, les personnes sans rendez-vous peuvent désormais être reçues pour se faire vacciner.    

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".

Obligation vaccinale : où en sont les soignants en Bourgogne-Franche-Comté ?

En Bourgogne-Franche-Comté, on estime à environ 10 % le nombre soignants exerçant dans les différents centres de soins (hôpital, Ehpad…) et qui ne sont pas vaccinés. Concernant les professionnels exerçant en libéral, 96 % d'entre eux ont reçu au moins une dose dans la région.  Des chiffres très proches de la moyenne nationale.

Chutopolis : « jouer pour ne plus chuter »

La Fondation Arc-en-Ciel, gestionnaire d’établissements de soins, d’accueil et de service à la personne en Bourgogne Franche-Comté a développé un jeu de plateau destiné principalement aux centres de santé. Chutopolis est un outil pédagogique sur la prévention des chutes.

Haute-Saône : la plateforme d’appel pour les rendez-vous en centre de vaccination change de numéro

Depuis le lancement de la campagne vaccinale en Haute-Saône, une plateforme d’appel pour la vaccination a été mise en place afin de faciliter la prise de rendez-vous auprès des centres de vaccination du département. Le numéro change à partir de ce lundi 13 septembre.

Vaccination, accès aux soins, nouvelles aides… La Cpam du Doubs vous accompagne au quotidien

PUBLI-INFO • L’égalité d’accès aux soins est, avec la qualité des soins et la solidarité, l’un des 3 principes fondateurs de l’Assurance Maladie depuis 1945. C’est aussi la première de ses missions au quotidien : renforcer, dans chaque territoire, l’accès aux droits et le recours aux soins pour l’ensemble de ses assurés. Pour les accompagner au mieux, la Cpam du Doubs propose des aides afin de permettre à tous un accès au soin facilité. L'Assurance Maladie reste également très mobilisée pour maîtriser l'épidémie de Covid-19 en protégeant les plus fragiles.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.01
peu nuageux
le 21/09 à 12h00
Vent
4.26 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
2 %

Sondage