Hacking Health : la santé de demain s'imagine à Besançon

Publié le 23/09/2021 - 18:01
Mis à jour le 23/09/2021 - 18:02

Innover, trouver des solutions concrètes à des problématiques spécifiques de santé : le 5e Hacking Health se tiendra du 1 er au 3 octobre 2021 à l'UFR santé de Besançon.

Hacking Health Besançon est un événement organisé par Grand Besançon Métropole, PMT (pôle des microtechniques) et le CHU de Besançon.

400 participants, coachs, facilitateurs et partenaires, qui vont unir leurs efforts pour trouver en 48 heures chrono la meilleure solution à chacun des 22 défis. Les écoles doctorales de l’UBFC et de l’institut Femto-ST seront présentes pour densifier l’émulation de l’évènement.

Sont également sponsors et parties prenantes : Coltène MicroMega  (4 défis), Pixee, Maincare, Imasonic, Shine Medical, Netalis, aux côtés de partenaires que sont la Caisse des Dépôts et consignations, La CPAM, l’ANSSI, l’Agence du numérique en santé, L’ARS, Temis Santé et des nouveaux soutiens : Crédit Mutuel professions de santé et Lions Club Besançon Lumière.

Prévenir les maladies respiratoires agricoles avec un instrument permettant aux agriculteurs d’être alertés. Permettre aux personnes en fauteuil électrique sans mobilité suffisante aux membres supérieurs de prendre des selfies, de faire des vidéos avec leur smartphone. Aider des patients à mieux vivre leur maladie respiratoire tout en améliorant le suivi auprès du corps médical. Ce sont quelques un des défis du 5e Hacking Health de Besançon qui se tiendra le week-end prochain à la face de médecine et de pharmacie.

Marathon d'innovation ouverte en santé

22 défis très concrets seront soumis aux partenaires, ingénieurs, coaches, chercheurs. "Les défis proviennent cette année de la région, et au-delà : Nantes, Nancy, Caen, Paris et même Beyrouth" souligne Nicolas Bodin, vice président de Grand Besançon Métropole en charge de l'économie, de l'emploi de la relance et de l'innovation. "Sur 48h, 400 intervenants vont interagir ensemble alors que nous avons vu le rôle essentiel durant la crise sanitaire de l'innovation dans ce domaine avec, pourquoi pas,  faire naître une future pépite à Besançon..." 

Partir du besoin du patient ou du professionnel de santé. Inclure le tissu industriel. Une démarche à laquelle souscrit pleinement Renaud Gaudillère, le directeur général du pôle des microtechniques. "L'arrivée de la vision industrielle doit se faite assez tôt dans le projet. Je dis aux participants d'oser. Cracker les systèmes !  Pousser les limites ! "

Besançon, "terrain fertile" de l'innovation biomédicale

Le mouvement Hacking Health est né à Montréal à l'hôpital Sainte Justine,avec l'idée de rapprocher le numérique et le monde de la santé. L'évènement de Besançon tient sa singularité en lien avec son tissu industriel et de la possibilité de «prototyper» des dispositifs . "Nous avons ici à Besançon une expertise autour des dispositifs médicaux , de l'infiniment petit, c'est l"héritage de l'horlogerie. Et nous tenons à ce que notre Hacking Health soit orienté dans ces directions là, vers les dispositifs médicaux et qu'il travaille sur les objets" indique Christophe Dollet, l'animateur de l'évènement.

Cinq défis en lien avec la chirurgie maxillo-faciale

Cette année le Hacking Health  coïncide avec la tenue à Micropolis du congrès de la société française de stomatologie, chirurgie maxillo-faciale et chirurgie orale sur le thème de la bio-ingénierie.

600 congressistes sont attendus du 29 septembre au 2 octobre.  Et ils sont venus avec cinq défis ! "Il sera par exemple question de plier une plaque permettant e revisser une mâchoire par exemple ! On peut le faire beaucoup plus précisément que ce que l'on fait aujourd'hui, etc. "

Enfin, l'entreprise bisontine Coltène MicroMega spécialisée dans les instruments pour traiter la partie intérieure de la dent (endodontie) se mobilisera également avec quatre défis. Les outils de demain des chirurgiens dentistes vont s'imaginer à Besançon...

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

SIS recherche un agent de sécurité (H/F)

OFFRE D'EMPLOI • Entreprise spécialisée dans la production d’articles de maroquinerie, SIS apporte son savoir-faire et son expertise du travail du cuir à ses clients partenaires, présents sur les secteurs de la maroquinerie et de l’horlogerie. L’entreprise familiale a vu son effectif passé de 300 à 1 000 collaborateurs en 9 années, pour un CA de 60 millions d’euros.

Présidentielle 2022 : la Cour des comptes veut faire entendre sa voix avant la présidentielle

Inédites dans leur format - une quinzaine de pages - ces notes se veulent "synthétiques et pédagogiques", et s'inscrivent dans la stratégie de "modernisation" de la Cour, a défendu son premier président Pierre Moscovici, lors d'une présentation à la presse. La Cour veut ainsi se positionner "en amont des grands débats démocratiques", à six mois des élections présidentielle et législatives.

Rachat de Flowbird (ex-Parkeon) : la maire de Besançon à la rencontre des salariés bisontins

Pour la cinquième fois en moins de 20 ans, la société française Flowbird (ex-Parkeon) va être rachetée pour plusieurs millions d'euros. A Besançon, il s'agit du premier employeur privé. Les salariés, inquiets, ne savent pas encore les conditions de ce rachat. Ils se sont rassemblés une nouvelle fois devant l'entreprise ce jeudi matin. La maire Anne Vignot a rencontré les représentants syndicaux.

A Belfort, Montebourg juge les limitations de l’UE « incompatibles » avec son « Made in France XXL » 

Le candidat ex-PS à l'Elysée Arnaud Montebourg a estimé mercredi 20 octobre à Belfort que les limitations imposées par l'Union européenne (UE) étaient "incompatibles" avec les mesures qu'il souhaite mettre en place pour "reconstruire" l'industrie française et faire du "Made in France de taille XXL".

Montagne du Haut-Doubs : une stratégie pour affronter le changement climatique

Depuis 2015, le Syndicat Mixte du Mont d’Or est confronté à la problématique d’adaptation à la transition climatique. Lanceur d’alerte suite à la publication d’une étude météorologique démontrant un scénario peu propice à la poursuite du ski alpin dès 2035-40, le SMMO a décidé de faire front et de penser aujourd’hui la montagne de demain…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.24
légère pluie
le 26/10 à 3h00
Vent
1.53 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
100 %

Sondage