Hammeçonnage : l’Assurance maladie appelle à la prudence

Publié le 08/04/2022 - 16:49
Mis à jour le 18/08/2022 - 16:40

Tout au long de l’année de multiples campagnes d’hameçonnage usurpant l’identité de l’Assurance Maladie circulent. Ces messages invitent à compléter un formulaire avec des données personnelles, telles que le numéro de carte bancaire, sous prétexte de recevoir un remboursement de soins ou de régler des frais d’expédition pour l’envoi d’une nouvelle carte Vitale. L’Assurance maladie met en garde dans un communiqué du 8 avril : il s’agit en réalité d’arnaques dont l’objectif est de dérober des informations personnelles, y compris bancaires, pour en faire un usage frauduleux.

image d'illustration © niekverlaan/Pixabay
image d'illustration © niekverlaan/Pixabay

L’Assurance Maladie ne demande jamais la transmission, par email ou SMS, d’éléments personnels (coordonnées bancaires, informations médicales, numéro de sécurité sociale, ou mot de passe). Seuls les échanges d’information via le compte ameli sont sécurisés. Tous les messages de ce type, extérieurs à l’espace du compte ameli, sont des tentatives de "phishing", hameçonnage en français.  Par ailleurs, pour s’assurer qu’un message provient de l’Assurance maladie, il suffit de vérifier que son adresse expéditrice est assurance-maladie@info.ameli.fr. 

En cas de doute sur l’authenticité d’un lien renvoyant vers le compte ameli, il est possible de positionner le curseur de la souris sur le lien, sans cliquer dessus, afin de faire apparaître l’adresse vers laquelle il pointe et vérifier ainsi sa vraisemblance (sur un téléphone, faire un appui long sur le lien). A défaut, il est recommandé de se rendre sur le site de l’Assurance Maladie, ou sur l’application ameli depuis son téléphone mobile ou sa tablette pour se connecter en toute sécurité à son compte. 

L’Assurance Maladie a aussi constaté des appels et messages frauduleux relatifs au nouveau service numérique "Mon espace santé" : ceux-ci assurent vouloir "aider à la création de Mon espace santé" en demandant notamment à renseigner les identifiants "France Connect" pour accéder au service numérique. Les risques d’usurpation d’identité sont élevés et peuvent toucher différents services en cas de transmission d’informations (impôts, etc.). 

Le numéro fiscal, les identifiants de connexions, etc. pour se connecter aux comptes d’autres administrations, telles que les impôts, ne sont pas demandés par l’Assurance maladie, que ce soit par téléphone ou par mail. Il est cependant important de savoir que dans certains cas, pour sécuriser les appels, les conseillers de l’Assurance Maladie peuvent être amenés à demander une partie des chiffres du RIB, mais jamais la totalité, et jamais aucun mot de passe, même temporaire. 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page dédiée aux usurpations et moyens de s’en prévenir.

A qui signaler les messages frauduleux ? 

  • Signalez l’adresse du site d’hameçonnage à Phishing Initiative qui demandera le blocage de ce site ainsi que sa suppression.
  • S’il s’agit d’un SMS, signalez-le sur la plateforme 33 700 ou par SMS au 33 700. Ces services feront bloquer l’émetteur du message.
  • Si le message frauduleux est aux couleurs de FranceConnect, il convient de le signaler en le transférant à l’adresse suivante : support.securite@franceconnect.gouv.fr.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.24
légère pluie
le 20/04 à 15h00
Vent
2.94 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
75 %