Hommage à Samuel Paty à Besançon : "L'école est le lieu de construction d'un savoir critique et de la formation des futurs adultes libres et éclairés..."

Publié le 18/10/2020 - 18:59
Mis à jour le 19/10/2020 - 14:17

Ils étaient des dizaines de milliers à Paris et environ 900 à Besançon esplanade des droits de l'homme, près de la statue de Victor Hugo, symbole de la liberté d'expression. Dans ses bras, une affiche sur laquelle ont pouvait lire "liberté, égalité, fraternité... laïcité"

hommage Samuel Paty besancon
Hommage à Samuel Paty : rassemblement esplanade des Droits de l'Homme à Besançon © Twitter

Samuel Paty a été décapité vendredi vers 17h près du collège où il enseignait l’histoire-géographie dans un quartier calme de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Son assaillant, un Russe tchétchène de 18 ans, a ensuite été tué de neuf balles par la police. Dans un message diffusé sur Twitter, il a expliqué son geste en disant vouloir se venger de celui « qui a osé rabaisser Muhammad« .

  • L’assaillant a été identifié comme Abdoullakh Anzorov, né à Moscou et réfugié en France avec sa famille. Dans sa ville d’Evreux, ses voisins décrivent un jeune homme « discret« , « plongé dans la religion » depuis trois ans. Il n’était toutefois pas fiché pour radicalisation par les services de renseignement.
  • Une onzième personne, issue de son entourage, a été placée dimanche matin en garde à vue, selon une source judiciaire
  • Un conseil de défense, présidé par Emmanuel Macron, se réunissait ce dimanche à 18h pour évoquer notamment l’état de la menace islamiste.

L'attentat islamiste contre un enseignant a suscité une très vive émotion partout en France. Les rassemblements se sont multipliés partout en France dimanche en hommage au professeur Samuel Paty, décapité vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine à proximité de son collège pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet. A Besançon, le rendez-vous était donné à 15h esplanade des droits de l'homme. La maire de Besançon était présente au milieu du rassemblement.

L'esplanade des Droits de l'Homme a accueilli de nombreux professeurs, quelques élèves, mais aussi de nombreux anonymes et militants profondément touchés par ce nouvel attentat qui touche la liberté d'expression.

"Aujourd'hui, nous sommes tous et toutes des profs"

Karine Laurent (Snuipp-FSU) a pris la parole au nom des syndicats enseignants qui appelaient au rassemblement. "L'école est le lieu de construction d'un savoir critique, de rencontre de l'autre et de la formation des futurs adultes libres et éclairés" a-t-elle déclamé devant 900 personnes masquées. 

"Les organisations syndicales de l'éducation ne lâcheront rien sur leur attachement à la liberté d'expression, condition nécessaire à l'émancipation, à la construction de l'autonomie et du jugement. Nous demandons que chacun s'abstienne de toute instrumentalisation de ce drame et refusons toute stigmatisation des musulmans..."

Après une minute de silence observée, des applaudissements ont retenti durant deux minutes dans un climat pesant.

A Belfort, le rassemblement de la place de la République a réuni près de 550 personnes. Partout, de longs applaudissements, des Marseillaise, des fleurs et des bougies. A Lyon, la place Bellecour était noire de 12.000 personnes, selon la préfecture. Ils étaient plus de 3.000 à Strasbourg, 1.500 à Lille, 2.500 à Marseille et 2.000 à Montpellier.

Un hommage national sera rendu mercredi 21 octobre 2020 en coordination avec la famille de l'enseignant assassiné, a annoncé l'Elysée, sans en préciser le lieu. Le conseil départemental des Yvelines a proposé de rebaptiser de son nom le collège où il enseignait

  • Les professeurs d'histoire-géographie ont décidé de se donner à nouveau rendez-vous à 16h30 ce lundi 19 octobre 2020 près de la statue de Victor Hugo 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

samuel paty

Le groupe RN demande à Marie-Guite Dufay de donner le nom de Samuel Paty à l’un des lycées de Bourgogne Franche-Comté

Dans une lettre du 22 octobre 2020, Julien Odoul, président du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté demande à la présidente de région de donner le nom de Samuel Paty à l'un des 129 lycées de la région et l'organisation d'une exposition des caricatures de Charlie Hebdo à Dijon.  

Hommage à Samuel Paty au lycée Pergaud de Besancon : « Assassiner un professeur touche le coeur même de notre république, notre démocratie, notre laïcité… »

Enseignants, personnels, élèves, parents. Plus de 250 personnes de l'ensemble de la communauté éducative se sont réunies ce mercredi 21 octobre 2020 dans la cour du lycée Pergaud à Besançon pour rendre hommage au professeur d'histoire-géographie tué vendredi dernier près de son collège à Conflans-Sainte-Honorine.

Hommage à Samuel Paty : la maire d’Ornans invite les habitants à poser une bougie sur leur fenêtre

Isabelle Guillame a décidé de mettre les drapeaux de la mairie d'Ornans en berne jusqu'à la fin de la semaine. Ce mercredi 21 octobre 2020, jour d'hommage national, les conseillers observeront une minute de silence. La maire d'Ornans invite les habitants "à s’associer à cet hommage et à poser une bougie sur leur fenêtre dès ce soir".

Education

Hommage à Samuel Paty au lycée Pergaud de Besancon : « Assassiner un professeur touche le coeur même de notre république, notre démocratie, notre laïcité… »

Enseignants, personnels, élèves, parents. Plus de 250 personnes de l'ensemble de la communauté éducative se sont réunies ce mercredi 21 octobre 2020 dans la cour du lycée Pergaud à Besançon pour rendre hommage au professeur d'histoire-géographie tué vendredi dernier près de son collège à Conflans-Sainte-Honorine.

Enseignant décapité à Conflans : « Nous avons décidé qu’il fallait faire système autour de l’école » (A. Vignot)

Anne Vignot, la maire de Besançon, accompagné de Abdel Ghezali, 1er adjoint, ont souhaité faire part de leur tristesse ce 19 octobre 2020 suite à l'assassinat de Samuel Paty, enseignant à Conflans. Ils ont notamment évoqué plusieurs dispositifs sur lesquels ils travaillent comme des "assises de l'histoire des religions"...

Les jeunes se forment au numérique au Fablab de Besançon

La Fondation Orange soutient la formation solidaire du Fablab de Besançon, DigiFab pour favoriser l’inclusion numérique des jeunes en insertion professionnelle. Il s’agit pour eux de créer ou de valoriser leurs savoirs numériques pour mieux réintégrer les milieux professionnels ou scolaires grâce aux outils du Fablab.

Nouveau bâtiment Ducat au lycée Pasteur : « une aventure humaine »

Le bâtiment Ducat, bâtiment principal de plus de 3.000m2 du lycée Pasteur de Besançon, a été entièrement rénové et restructuré sur pas moins de 7 années (10 ans avec les études). Il a été inauguré ce jeudi 15 octobre 2020 notamment par Stéphane Guiget le vice-président de la Région Bourgogne Franche-Comté en charge de l'apprentissage, Patrice Durant, directeur académique des services de l'Éducation nationale du Doubs, Jacques Grosperrin, sénateur du Doubs et Yannick Lucas, proviseur du lycée Pasteur.

Les élèves de l’académie de Besançon (et le recteur) disent #MerciAuxProfs

Merci aux 22.800 profs... • Organisée tous les ans depuis 1994 par l'Unicef, l’organisation internationale du travail et l’Internationale de l’éducation, la journée mondiale des enseignants est  une bonne occasion de dire #MerciAuxProfs. 12 élèves des quatre coins de la  Franche-Comté ont d'ailleurs tenu à remercier leurs enseignants tout comme Jean-François Chanet.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.61
couvert
le 27/10 à 15h00
Vent
3.59 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
42 %

Sondage