Alerte Témoin

Hôpital : 15 jours pour déménager au CHU Minjoz

Publié le 02/10/2012 - 19:57
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:30

Près de 1 000 agents hospitaliers et soignants et près de 300 patients de l'hôpital St-Jacques au centre-ville de Besançon déménagent dans le nouveau module de l'hôpital Minjoz. Depuis ce lundi et jusqu'au 17 octobre, 14 services vont progressivement déménager. Petite visite du nouveau "Minjoz" 

De St-Jacques à Minjoz

PUBLICITÉ

L'agrandissement de Minjoz est dans les cartons depuis 2004. Un projet de 192 millions d'euros. En 2006, un programmiste est mandaté pour analyser les besoins des services. Premiers coups de pelleteuse en 2008 et première pierre posée en 2009. Sur huit niveaux, le nouveau bâtiment de 66 000 m² à droite de l'hôpital historique est livré en avril 2012. La nouvelle entrée du CHRU a été mise ne place depuis la fin du mois de janvier. 

  • Niveaux -2 et -3 : activités techniques et logistiques
  • Niveau -1 :  du plateau technique (bloc opératoire, soins intensifs, services de réanimation, grossesses à risques, urgences et imagerie) 
  • Niveaux 0 et 1 s:  consultations et hôpitaux de jour
  • Niveau +2 au +4 : étages d'hospitalisation

400 adaptations de chantier

"Depuis 2006, les besoins ont évolué.  Nous avons donc fait le choix d'aller jusqu'au bout du chantier pour éviter des interruptions de travaux très couteuses. Une journée de chantier s'élève à environ 50 000 euros !" explique Samuel Rouget directeur adjoint infrastructure, sécurité et maintenance en charge du transfert de Saint-Jacques à Minjoz. Des services entiers ont été repensés depuis le mois de mars. Au total près de 400 adaptations ont été réalisées à la demande des chefs de service et des professeurs. Les blocs opératoires ont également été refaits à neuf. Ils ont été "testés" durant le chantier de réadaptation de "l'ancien" Minjoz. 

 400 chambres individuelles - 25 chambres doubles 

 Dans le nouveau bâtiment, un effort particulier a été porté sur l'accueil des patients. Fini les chambres doubles de la maternité "La mère et l'enfant". Si les capacités d'accueils restent quasi identiques, 90 % des chambres sont individuelles. Les longs couloirs froids sont cassés par des lignes de murs courbés pour une meilleure intimité des patients et des visiteurs. 

Des nourissons sous haute surveillance

Une des principales difficultés du transfert réside dans l'obligation pour les équipes d'être réparties sur les deux sites en même temps dans le laps de temps du déménagement. Le déplacement des patients les plus fragiles a été préparé avec minutie. C'est le cas pour une vingtaine de nourrissons en couveuses qui doivent progressivement rejoindre Minjoz. "Chaque nourrisson est déplacé dans un véhicule sanitaire adapté avec un médecin et une équipe médicale à bord. C'est une chambre d'hôpital sur roue avec un convoi de police qui ouvre et qui ferme la route... " Depuis hier, 12 de ces petits patients ont été transportés vers le nouvel hôpital. Les autres suivront vendredi.

Retrouvez tout le programme du déménagement de Minjoz dans nos article ci-dessous 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Leucémie : les équipes bisontines de l’institut RIGHT sollicitées pour faire avancer la recherche

"Transformer le pronostic des leucémies dans les 10 ans à venir", tel est le défi lancé aux chercheurs. Les équipes bisontines de l’institut RIGHT (UMR1098) participeront au tout nouvel institut national de recherche partenariale OPALE que l’État vient de créer à cet effet, apprend-on ce mardi 18 février 2020.

Deuxième défi cycliste de la Sapaudia  pour sensibiliser au don de moelle osseuse

Inscriptions • La deuxième édition du défi cycliste de la Sapaudia Franche-Comté  partira le 18 juin 2020 de Baume-les-Dames.  150 cyclistes vont parcourir durant 24h près de 420 km à destination de Clairvaux-les-Lacs  pour sensibiliser, informer et recruter au don volontaire de moelle osseuse. Inscriptions jusqu'au 10 mars.

Mutuelles : l’UFC Que choisir dénonce une inflation moyenne de 5% en 2020

Alors que le 100 % santé pour l’optique et certains soins dentaires est entré en vigueur au 1er janvier dernier, l’UFC-Que Choisir révèle dans un communiqué de mercredi 12 février 2020, sur la base de l’étude de près de 500 contrats d’assurance santé recueillis auprès des consommateurs, que l’inflation subie en 2020 par les usagers est massive.

Salmonellose : retrait et rappel de Morbier au lait cru de la marque Perrin

13 personnes atteintes de salmonelloses ont été infectées par la même souche Salmonella Dublin après les investigations du Centre national de référence (CNR) des salmonelles à l’Institut Pasteur. Après enquête, le ministre de l'Agriculture rappelle des lots de Morbier au lait cru de la société Perrin (Doubs) distribué dans toute la France en grande distribution.

Des mallettes d'informations pour accompagner les familles d'enfants atteints d'un cancer

Hôpital de Besançon • La fondation Enfants Cancer Santé et le service hématologie-oncologie pédiatrique du CHU de Besançon ont présenté jeudi 6 février 2020 des mallettes d'informations destinées aux parents dont l'enfant est atteint d'un cancer. Elles seront offertes aux familles à partir de la semaine prochaine.

Contre les pesticides, les Coquelicots interpelleront l’Agence Régionale de Santé ce vendredi

Les Coquelicots de Besançon organisent une manifestation vendredi 7 février 2020 à partir de 18h30 pour battre le pavé jusqu'au siège de l'ARS Bourgogne Franche-Comté, avenue Louise Michel. Dans le cadre de la campagne d’information sur les dangers pour la santé et l’environnement des SDHI (famille de 11 fongicides), "et face à l’inaction et au déni de l’ANSES" sur la dangerosité de ces produits, les Coquelicots ont décidé d’interpeller directement l’ARS.

SONDAGE – Prenez-vous des précautions contre le Coronavirus ?

L’épidémie de pneumonie virale 2019-nCoV a contaminé plus de 17 200 personnes dans le monde, dont plus de 360 mortellement. En France, le nombre de cas est très faible et les ressortissants français rapatriés ces derniers jours ne sont pas malades. A Besançon, une suspicion de cas de Coronavirus a été examinée il y a deux semaines, mais les résultats se sont avérés négatifs. A ce jour, aucun cas de cette maladie n'est déclarée en Franche-Comté. Et vous, prenez-vous des précautions contre cette maladie ? C'est le sondage de la semaine...

Coronavirus : les recommandations et le dispositif mis en place en Bourgogne Franche-Comté

Un cas suspect de Coronavirus accueilli vendredi dernier à l'hôpital de Besançon a été écarté dans le courant du week-end. L'Agence régionale de Santé de Bourgogne Franche-Comté met actuellement en application les mesures du ministère de la santé sur le modèle du risque épidémique et biologique (REB). 

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.44
légère pluie
le 19/02 à 9h00
Vent
5.17 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
94 %

Sondage