Inclusion professionnelle par le sport : le Crédit Agricole Franche-Comté signe un partenariat avec l'Apels

Publié le 29/04/2022 - 08:45
Mis à jour le 28/04/2022 - 16:45

Ce jeudi 28 avril, le directeur général du Crédit Agricole Franche-Comté, Franck Bertrand a signé officiellement un partenariat avec l’Agence pour l’éducation par le sport (APELS) afin de mettre en place un programme qui permettra “d’accompagner les jeunes, par le sport, jusqu’au monde du travail et leur donner des portes d’entrées vers des entreprises du territoire franc-comtois”.

Ce partenariat est “une évidence pour moi, j’espère que ça va durer longtemps” a déclaré Franck Bertrand.

Avec l'APELS, le Crédit Agricole Franche-Comté va expérimenter un programme d’intégration afin d’amener dans un premier temps une dizaine de jeunes vers les métiers de conseillers d’accueil. D’autres promotions verront le jour par la suite. L’APELS sera chargée de la détection, dans les clubs sportifs, de jeunes peu ou non diplômés, prêts à s’insérer ou se réinsérer professionnellement. Depuis 2015, l'APELS a accompagné 2.050 jeunes avec notamment le parcours Déclics Sportifs qui a permit à 77% des jeunes d'avoir un CDI ou CDD longue durée.

Détecter des jeunes en Franche-Comté

De mai à fin août 2022, les détections de jeunes par le coach de l'APELS débuteront. En septembre, la sélection des candidats se fera par le CAFC et Pôle Emploi. De novembre à janvier, les jeunes sélectionnés seront formés pour être accueilli au Crédit Agricole en janvier 2023.

Franck Bertrand précise que le CAFC souhaite "accompagner les jeunes et leur donner envie de rentrer dans le monde de la banque, mais que si ça ne les intéresse pas, on peut les intégrer dans d’autres milieux grâce à notre réseau d’entreprise”.

Omar Daf, entraîneur du FC Sochaux-Montbéliard est le parrain officiel de ce premier programme. Son message à faire passer aux jeunes : “c’est une opportunité à saisir pour être acteur de sa propre réussite. C’est une chance pour eux.

Des valeurs sportives dans le monde professionnel 

Les valeurs que recherchent l’APELS chez ces jeunes sont des valeurs importantes pour la Crédit Agricole Franche-Comté et pour l'Agence, soit “Le goût de l’effort, le respect des règles, le sens du collectif”, précise Jean Philippe Acensi, président d’APELS. Pour lui, "le sport est une grande école, on apprend à travailler collectivement, à être maître de ses émotions et à avoir des objectifs, l’apprentissage de ces valeurs est important pour les entreprises”.  Franck Bertrand se dit "intimement convaincu que si on réussit dans le sport, on peut réussir dans le monde pro" en ajoutant que "notre rôle à jouer est de faire le lien entre le sport et l'emploi".

Aider les jeunes des quartiers prioritaires 

Pour le président d'APELS, ce programme permettra de "redonner confiance aux gens qui ont perdu toute motivation" puisqu'"il y’a une grande partie de la jeunesse qui est coupé du monde de l’emploi, pas par choix, mais à cause de leur milieu."

Lors de cette signature officielle ce jeudi matin, deux partenaires sportifs du Crédit Agricole Franche-Comté, le Racing Besançon et la Ligue de Bourgogne Franche-Comté du judo ont apporté leur soutien à ce projet.

Pour Claude Guinet, président du Racing Besançon, il était important d'aider dans la réinsertion professionnelle les jeunes issues de quartiers prioritaires à Besançon. "L'école de la vie c'est aller chercher les gens qui ne viendraient pas de leur plein gré, il faut aller chercher les jeunes issus de quartier prioritaire qui ne sont pas assez intégrés" et “faire découvrir le sport à ces jeunes, directement aux pieds des immeubles”.

Le club bisontin souhaite ainsi former 10 jeunes, déscolarisés et issus de quartiers prioritaires, en tant que moniteur-éducateur afin qu’ils aillent ensuite directement “aux pieds des immeubles” faire découvrir le sport.

Dominique Marchiset, président de la Ligue de Bourgogne Franche-Comté de judo, a également ajouté que la ligue souhaite aussi "intervenir directement dans les quartiers et faire des dojos dans les quartiers difficile".

Le Racing Besançon s'engage 

Le président du Racing Besançon a annoncé son souhait de mettre en place une équité homme-femme dans son club. “Arrêtons d’en parler, faisons-le. D’ici 5 à 10 ans, je souhaite que l’équipe féminine soit du même niveau et ait autant de licenciés que les hommes, avec la même organisation.” Le club compte actuellement 600 licenciés dont 140 licenciées féminines, un chiffre en hausse.

Le club veut aussi s'engager en matière d'handi-sport et a annoncé travailler avec les deux clubs de futsal à Besançon afin de pouvoir permettre aux jeunes de faire du sport adapté à Besançon. Le nombre d'éducateurs spécialisés dans ce domaine est passé de 30 à 80.

Enfin, le président a alerté sur le manque de bénévoles : "Nous ne trouvons plus de bénévoles, si les bénévoles qui sont âgés venaient à partir, que vont devenir les associations ?". Une crainte partagée par Dominique Marchiset.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Casino JOA Besançon : plus de 721.000 € remportés en moins d’un mois

Le mois d’avril a apparemment porté chance à quelques joueurs du casino Joa de Besançon. L’établissement informe qu’entre le 1er et le 21 avril 2024, 721.275 € de jackpots ont été payés aux clients ayant eu la main chanceuse sur les machines à sous ou jeux électroniques (roulette anglaise électronique ou black jack électronique). 

La Bourgogne-Franche-Comté, première “région microtechnique” de France, présente au SIAMS de Moutier

Du 16 au 19 avril 2024, à l’occasion du Salon de la chaîne de production des microtechniques (SIAMS), grand rendez-vous de la filière de l’industrie des microtechniques, la Bourgogne-Franche-Comté était présente avec un pavillon régional dédié, en collaboration avec la CCI BFC.

Numérique : la Région Bourgogne Franche se mobilise pour tous les territoires

PUBLI-INFO • Le numérique fait partie intégrante de nos vies. La technologie bouleverse les modèles économiques, les pratiques de consommation, l’accès à l’information et à la culture, les modes de travail et d’apprentissage et les relations sociales. Pour la Région, la numérisation de l’économie, de la société et des territoires est porteuse d’opportunités : nouveaux services, développement économique, emplois, dynamique rurale, préservation de l’environnement…

Robot, job dating, écologie… Quoi de neuf dans les écoles ESTM Pigier ?

QUOI DE 9 ? • Ouvertes sur le monde et les nouvelles technologie, attentives au bien-être de ses étudiant(e)s, soucieuses de l’environnement et intraitables sur le niveau de ses formations, les écoles ESTM Pigier à Besançon s’engagent à tous les niveaux pour proposer des cursus de qualité dans un univers studieux et innovant. Les inscriptions pour la rentrée 2024 sont ouvertes !

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Commerce historique à Besançon… Eve Boutique fête ses 55 ans !

Il fait partie des magasins emblématiques du centre-ville de Besançon, il est la référence historique en matière de lingerie féminine, il a vu trois générations de femmes tout au long de son histoire familiale… Le magasin Eve Boutique fête ses 55 ans en ce mois d’avril 2024. Pour autant, il n’a pas pris une ride.

Suppression de l’aide à l’embauche sous contrats de professionnalisation

Le président de l'Union des entreprises de proximité (U2P) a rencontré hier, jeudi 18 avril 2024, la ministre du travail, de la santé et des solidarités, Catherine Vautrin, qui a fait part du projet de suppression générale de l'aide à l'embauche de salariés sous contrat de professionnalisation (600€), dès le 1er mai prochain.

Ligne des horlogers : des travaux d’ampleur jusqu’au mois d’octobre 2024

Depuis le 4 mars 2024, d’importants travaux sont engagés sur la ligne historique des horlogers. Cette dernière, qui s’étend sur 75 km, fête ses 140 ans. Au total, deux enveloppes de 50 millions d’euros ont été allouées pour le projet de modernisation. La fin des travaux est prévue le 31 octobre prochain…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.35
légère pluie
le 24/04 à 12h00
Vent
3.55 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
74 %