Influenza aviaire : "aucun cas" recensé en Haut-Saône, mais les mesures de prévention restent de mise

Publié le 22/12/2020 - 10:31
Mis à jour le 22/12/2020 - 09:37

La Haute-Saône, qui faisait partie des départements où un "confinement de volailles" avait été nécessaire par prévention début novembre 2020, n'a finalement recensé "aucun cas" d'animal atteint de l'Influenza aviaire, selon un communiqué de la préfecture ce mardi 22 décembre.

© RitaE Pxb CC0 ©
© RitaE Pxb CC0 ©

Depuis cet automne, plusieurs cas d’Influenza Aviaire Hautement Pathogène (IAHP) de souche H5N8 ont été découverts chez des oiseaux sauvages en Europe et notamment aux Pays-Bas, en Allemagne et en Angleterre. Il s’agit d’une maladie animale très contagieuse qui affecte les oiseaux mais non transmissible à l’homme.

Plus récemment, en France, des élevages de volailles ont été contaminés par ce virus. Cette situation fortement évolutive a conduit le ministère de l’agriculture et de l’alimentation à placer l’ensemble du territoire national en niveau de risque élevé depuis le 17 novembre 2020.

Le département de la Haute-Saône n’a, à ce jour, recensé "aucun cas". Cependant, "une vigilance de tous est nécessaire compte tenu notamment de sa situation géographique du département qui le situe dans un des deux couloirs migratoires français."

Les mesures

Les détenteurs d’oiseaux doivent se déclarer à la mairie de leur commune à l’aide de l’imprimé Cerfa n° 15472*02.

Un courrier et une plaquette explicative sur l’Influenza Aviaire Hautement Pathogène (IAHP) ont été transmis aux communes du département à partir du 5 novembre 2020 pour permettre aux élus locaux d’informer leurs administrés, détenteurs de volailles.

Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône, rappelle que les mesures de protection et de biosécurité à respecter par les professionnels comme par les particuliers (basses-cours) sont les suivantes :

  • La claustration des volailles et autres oiseaux captifs ou leur protection par des filets permettant d’empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages, avec réduction des parcours extérieurs de sorte que soit évitée la proximité des points d’eau naturels, cours d’eau ou mares ;
  • Empêcher l’accès des oiseaux sauvages aux points d’alimentation et d’abreuvement des volailles ainsi qu’aux stocks d’aliments et de litière neuve ;
  • Nettoyer régulièrement les bâtiments et matériels utilisés pour la basse-cour avec de l’eau propre ;
  • Surveiller très régulièrement la bonne santé des volailles et contacter votre vétérinaire si besoin.

"Les services de l’État suivent la situation avec la plus grande attention", précise la préfecture.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Tests salivaires dans les écoles du Doubs : l’inspection académique compte sur la responsabilité des parents

Lors d'une conférence de presse jeudi 25 février 2021, le préfet du Doubs Joël Mathurin et le directeur de l''inspection académique de l'Education nationales (Dasen) du Doubs Patrice Durand ont annoncé le déploiement des tests salivaires dans les écoles pour détecter les cas positifs à la Covid-19 et les variants dès lundi 1er mars. Les enfants doivent avoir l'autorisation écrite de leur parent pour pouvoir se faire tester.

Modélisation, planification et 3D : la plateforme pluridisciplinaire du CHU de Besançon appliquée à tous les domaines médicaux

Début 2020, le Pôle Investigation et Innovation Chirurgicales du CHU de Besançon s’est doté d’un nouvel outil innovant : une plateforme médicale de modélisation, de planification et d’impression 3D. Petite révolution pour les chirurgiens du CHU, l’établissement est l’un des premiers hôpitaux français à avoir mis en place ce type de structuration.

Fulgurance du variant britannique dans le Doubs : le préfet pourrait prendre de nouvelles mesures prochainement

En seulement quelques jours, le nombre de tests positifs au variant dit "britannique" de la Covid-19 dans le Doubs a explosé comme nous vous en informions sur maCommune.info mercredi 24 février. Le préfet du Doubs ainsi que l'ARS Bourgogne Franche-Comté surveillent cette évolution et renforcent les mesures et les contrôles.

Covid-19 : le variant britannique gagne du terrain dans le Doubs avec 43% des tests positifs

Face à la progression de la diffusion du variant dit "britannique" de la Covid-19 dans le Doubs, l’Agence régionale de santé et la préfecture du département appellent la population à redoubler de vigilance et mettent en œuvre des mesures complémentaires, dans un communiqué commun du 24 février 2021.

Covid-19 : le test salivaire arrive dans les établissements scolaires

Depuis lundi 22 février 2021, les tests salivaires pour dépister la Covid-19 sont distribués dans les écoles. L'objectif du Premier ministre est d'effectuer 200.000 tests par semaine à réaliser par la salive plutôt que le nez. Un test plus pratique et moins désagréable pour les plus jeunes enfants. Comment ça marche ?

Covid-19 : légère baisse des cas, mais une activité hospitalière qui reste très soutenue en BFC

Pour l'Agence Régionale de la Santé, la baisse du taux d'incidence observée dans la région est à mettre au crédit des efforts individuels et collectifs des habitants de Bourgogne-Franche-Comté. Cette mobilisation doit toutefois être maintenue face à la menace que constituent les variants du virus présents en tous points du territoire, nous indique l'ARS dans un communiqué du 19 février 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.91
ciel dégagé
le 28/02 à 12h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
46 %

Sondage