Technologie : la start-up de Besançon Metabsorber signe un contrat de licence avec l'entreprise Sayens

Publié le 11/01/2021 - 12:02
Mis à jour le 14/01/2021 - 16:19

Société d’Accélération du Transfert de Technologie, la Satt Sayens a annoncé le 4 janvier 2021 la signature d’un contrat de licence avec la start-up née à Besançon Metabsorber spécialisée en ingénierie des métamatériaux appliqué au traitement acoustique.

Jeune start-up bisontine créée en 2020, Metabsorber commercialise un concept innovant de contrôle des ondes sonores et de réduction du bruit grâce au design. Invention brevetée issue de l’Institut FEMTO-ST (CNRS/Université de Franche-Comté/École Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques/Université de technologie de Belfort Montbéliard) à Besançon, elle permet de transformer n’importe quel matériau en absorbant sonore grâce au design et à l’ingénierie des métamatériaux acoustiques.

"Les nuisances sonores envahissent notre quotidien. Le coût de leur impact sur notre santé est estimé à 57 milliards d’euros par an, rien qu’en France. C’est pour répondre à cet enjeu de santé publique que nous avons créé Metabsorber" explique Dr. Aliyasin El Ayouch, co-fondateur et CEO de la société.

La capacité inédite de Metabsorber à dépasser les limites des matériaux conventionnels, est applicable à tous les objets qui nous entourent et à de nombreux secteurs comme le bâtiment (traitement acoustique des espaces de vie, bureaux et open-space...), les transports (isolation de moteurs, d’habitacle, insonorisation du système d’échappement...), ou encore l’industrie (confinement de machines bruyantes...). "Jusqu’à présent, pour traiter un lieu phoniquement, nous utilisions des matériaux qui absorbent le bruit comme la laine de roche ou la mousse. Avec notre technologie, il est possible de réduire l’épaisseur de l’absorbant et de moduler les performances d’absorption du bruit" ajoute le Dr. Aliyasin El Ayouch.

Une technologie innovante 100% bisontine issue de la recherche publique

Cette technologie de rupture a été mise au point par l’équipe du Pr. Abdelkrim Khelif, directeur de recherche CNRS à l’Institut FEMTO-ST.

Son origine est étroitement liée à l’arrivée du Tramway dans la Ville de Besançon, dont les travaux de construction ont constitué une source de nuisances sonores pour les habitants. Face à cette problématique, l’ancienne Région Franche-Comté avait alors soutenu les travaux de recherche sur le sujet au travers d’une thèse réalisée par Aliyasin El Ayouch, alors chercheur-doctorant, sous la direction du Pr. Abdelkrim Khelif. Par la suite, un programme de pré-maturation avec le CNRS avait permis de déterminer les verrous techniques à lever pour la mise en œuvre du projet.

La Satt Sayens a ensuite accompagné l’équipe de recherche dans la valorisation technologique de ses travaux de recherche au travers d’un programme de maturation dédié, de la protection des résultats jusqu’à leur transfert à la spin-off créée à cet effet. Baptisée Metabsorber et accompagnée en parallèle par l’incubateur régional DECA-BFC, la start-up est portée par Aliyasin El Ayouch aux côtés du Dr. Mahmoud Addouche, maître de conférences au sein de l’Université de Franche-Comté, et conseiller scientifique de la start-up.

"Véritable travail collaboratif au niveau régional, Metabsorber met en lumière l’excellence scientifique de la recherche publique en matière d’innovation technologique. Promise à de belles perspectives de développement, nous restons à ses côtés pour lui apporter le support en matière de valorisation dont elle peut avoir besoin pour son évolution" souligne Catherine Guillemin, présidente de Sayens.

Infos +

A l’heure actuelle, Metabsorber met en œuvre la technologie dans le secteur du bâtiment, notamment auprès d’écoles de la Métropole du Grand Besançon, pour fournir un mobilier acoustique (tables, séparateurs de classes) aux classes et cantines scolaires. Pour l’avenir, la start-up a pour objectif de développer des solutions pour le secteur de l’industrie et du transport où les exigences techniques sont un vrai challenge (aéronautique, ferroviaire automobile, design attrayant, isolation phonique respectueuse de la santé et de l’environnement...).

A propos de Sayens

Socie?te? d’Acce?le?ration du Transfert de Technologies, SAYENS fait e?merger les re?sultats scientifiques prometteurs, les transforme en innovations qui re?pondent aux besoins des entreprises et du marche?, sources de croissance et de cre?ation d’emplois.

Engage?e aux co?te?s des chercheurs et des entreprises pour faire de la science le futur de l’innovation, SAYENS a acce?s aux compe?tences de 6500 chercheurs, 4000 doctorants issus des 140 laboratoires de la recherche publique re?partis sur les re?gions Grand Est (Lorraine et Sud Champagne Ardenne - Troyes) et Bourgogne Franche-Comte?.

www.sayens.fr - @SATT_SAYENS - Rapport d’activite? 2019

Actionnaires : AgroSup Dijon, Ecole Nationale Supe?rieure de Me?canique et Microtechniques - ENSMM, l’Universite? de Franche-Comte?, l’Universite? de Lorraine, l’Universite? de Bourgogne, l’Universite? de Technologie Belfort-Montbe?liard, l’Universite? de Technologies de Troyes, CNRS, INSERM, l’Etat ope?re? par Bpifrance.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Plan de relance « agriculture et agro-alimentaire » : 11 appels à projet déjà ouverts en Bourgogne Franche-Comté

Une réunion s'est déroulée entre des acteurs de l'agro-alimentaire et de l'agriculture de Bourgogne Franche-Comté le 22 janviers 2021 pour "souligner la pleine articulation entre les différents dispositifs Etat/Région" dans le cadre du plan de relance "agriculture et agro-alimentaire". Onze appels à projets ont été ouverts.

Une visite virtuelle personnalisée à 360° des commerces de Besançon

PUBLI-INFO • Pour donner un coup de pouce aux commerçants en ces temps difficiles, l'Union des commerçants de Besançon leur propose une solution marketing innovante leur permettant de gagner en visibilité et de se démarquer de leurs concurrents : la visite virtuelle à 360° en 3D… Découverte.

Sondage – Pensez-vous partir à la montagne pendant les vacances de février ?

Les nouveaux variants de la covid-19, un possible reconfinement et pas de réouverture des remontées mécaniques des stations de ski prévue n'encouragent pas les Françaises et les Français à prévoir des vacances au ski en février prochain. Pour autant, certains gardent la ferme intention d'y aller pour se promener, changer d'air, tester la raquette... Et vous, pensez-vous partir à la montagne pendant les vacances de février ? C'est notre sondage de la semaine...

Une nouvelle offre régionale de formation pour les personnes éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier 2021 l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

L’entreprise Sophysa prévoit un nouveau bâtiment de 5.700 m2 d’ici 2022 à Temis

Spécialisée en valves neurologiques et en systèmes de monitoring de la pression intracrânienne, l'entreprise est installée depuis 2007 sur le site de Temis à Besançon. Cette dernière a prévu de s'agrandir avec la construction d'un second bâtiment de 5.700 m2, apprend-on ce mois de janvier 2021. Objectif ? "Tripler la capacité de production", selon Philippe Nègre, dirigeant de Sophysa.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.45
légère pluie
le 27/01 à 21h00
Vent
2.39 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
98 %

Sondage