Inquiétudes sur le Lévothyrox : Jean-François Longeot interpelle la ministre de la Santé

Publié le 30/08/2017 - 15:45
Mis à jour le 30/08/2017 - 15:45

Suite aux effets secondaires "inhabituels" signalés par les patients sous traitement depuis le changement de formulation du Lévothyrox en mars 2017, le sénateur Jean-François Longeot a décidé d' interpeler la ministre des solidarités et de la santé.

photo.9juin._micro.expli_.jpg
Jean-François Longeot est intervenu ce 19 janvier 2016 au cours d'une question d'actualité. @Sénat
PUBLICITÉ

La question écrite du sénateur Jean-François Longeot a été validée par la division des questions. Elle sera donc publié le 7 septembre 2017 et adressée à Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé.

"Ce médicament est pris par trois millions de malades de la thyroïde et se présente comme l’un des trois médicaments les plus prescrits en France. Or depuis plusieurs mois de nombreux patients décrivent de nombreux effets secondaires du traitement devenus insupportables. C’est pourquoi, près de 76 000 personnes ont signé une pétition pour réclamer la suspension du médicament", explique Jean-François Longeot.

En cause la nouvelle formule du médicament commercialisée depuis fin mars (…) Si le principe actif du médicament, la lévothyroxine reste la même, la liste des excipients a été modifiée pour remplacer le lactose par du mannitol et de l’acide citrique. Cette modification de la formule a été demandée par l’Agence nationale de Sécurité du Médicament afin d’améliorer la stabilité chimique du médicament dans le temps.

Cependant les effets secondaires semblent très nombreux : vertige, fatigue, prise de poids, maux de tête, nausées….Les réseaux sociaux et la presse ont relatés ce changement de composition mal accepté.

L’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé ayant constaté une augmentation des déclarations d’effets indésirables susceptibles d’être liés au Levothyrox a ouvert le 23 août dernier un numéro vert pour répondre aux nombreuses requêtes des patients. Dans ces conditions, il lui demande quelles dispositions elle compte prendre pour remédier à ce nouvel évènement sanitaire indésirable", conclut le sénateur.

(Communiqué du sénateur Jean-François Longeot)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Arrêté anti-pesticide à Nans-Sous-Sainte-Anne : un appel au soutien du maire devant le tribunal administratif ce jeudi à Besançon

Le maire de Nans-Sous-Sainte-Anne Emmanuel Cretin, a publié un arrêté anti-pesticide en octobre 2019 voté au conseil municipal à l'unanimité. Le préfet du Doubs a très rapidement saisi le tribunal administratif de Besançon. Le maire de la petite commune est convoqué par le juge des référés le 14 novembre prochain…

Une trentaine d’infirmier.eres de bloc opératoire manifeste au CHU de Besançon

Suite à l'appel à la grève nationale de l'Union syndicale des associations d'infirmie.eres de bloc opératoire diplômé.es d'Etat (Unaibode) dont le Syndicat national des infirmiers de bloc opératoire (Snibo), une trentaine d'infirmier.eres de bloc opératoire (Ibode) s'est rassemblée jeudi 7 novembre 2019 sur le parvis du CHU de Besançon. Pourquoi les Ibode sont-ils en grève ? Réponses…

#MoisSansTabac : l’ANPAA mobilisée en Bourgogne-Franche-Comté pour aider les fumeurs à « relever le défi »

Pour la quatrième année consécutive, les équipes de l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA) sont mobilisées en Bourgogne- Franche-Comté pour l’opération Moi(s) sans tabac qui se déroule tout au long du mois de novembre 2019. Cette opération encourage tous les fumeurs, "à travers une approche positive et collective", à relever le défi d’un arrêt du tabac pendant au moins 30 jours.

Pollution de l’air : une journée européenne du radon

Le 7 novembre 2019 est la journée européenne consacrée au radon. Cette journée, instaurée le jour de l’anniversaire de la naissance de Marie Curie, a pour objectif de sensibiliser le public sur un polluant de l’air intérieur, "seconde cause de cancer du poumon après le tabac et avant l’amiante", indique ATMO Bourgogne Franche-Comté.

« Pour défendre notre système de santé », un rassemblement devant l’ARS à Besançon le 14 novembre 2019

Les organisations syndicales représentatives médicales et paramédicales CFDT, CGT, Solidaires ( ou SUD) et UNSA du Doubs appellent à un rassemblement de tous les salarié-es et usag-è-r-e-s pour jeudi 14 novembre 2019 pour défendre notre système de Santé et d’Action Sociale.

4ème édition du #MoisSansTabac : un village pour aller à la rencontre des fumeurs et de leur entourage

Le Ministère des Solidarités et de la Santé et Santé publique France ont lancé la 4ème édition de #MoisSansTabac en partenariat avec l’Assurance Maladie. Depuis 2016, 580 982 inscriptions au grand défi de l’arrêt du tabac ont été comptabilisées, dont 23 290 en Bourgogne-Franche-Comté. Ce dispositif propose aux fumeurs un accompagnement au sevrage jour après jour. Ce rendez-vous annuel a débuté dès le mois d’octobre 2019 pour les participants, invités à s’inscrire via la plateforme dédiée

Le Pôle métropolitain Nord Franche-Comté, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté et leurs partenaires s’engagent dans un contrat local de santé

Le Pôle métropolitain Nord Franche-Comté, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté et leurs partenaires s’engagent pour la première fois dans un contrat local de santé (CLS) signé le 21 octobre 2019 à Montbéliard "pour mener des actions cohérentes et complémentaires déclinées au plus près des habitants."

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.35
légère pluie
le 15/11 à 9h00
Vent
5.09 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
96 %

Sondage