Inquiétudes sur le Lévothyrox : Jean-François Longeot interpelle la ministre de la Santé

Publié le 30/08/2017 - 15:45
Mis à jour le 30/08/2017 - 15:45

Suite aux effets secondaires "inhabituels" signalés par les patients sous traitement depuis le changement de formulation du Lévothyrox en mars 2017, le sénateur Jean-François Longeot a décidé d' interpeler la ministre des solidarités et de la santé.

photo.9juin._micro.expli_.jpg
Jean-François Longeot est intervenu ce 19 janvier 2016 au cours d'une question d'actualité. @Sénat
PUBLICITÉ

La question écrite du sénateur Jean-François Longeot a été validée par la division des questions. Elle sera donc publié le 7 septembre 2017 et adressée à Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé.

« Ce médicament est pris par trois millions de malades de la thyroïde et se présente comme l’un des trois médicaments les plus prescrits en France. Or depuis plusieurs mois de nombreux patients décrivent de nombreux effets secondaires du traitement devenus insupportables. C’est pourquoi, près de 76 000 personnes ont signé une pétition pour réclamer la suspension du médicament », explique Jean-François Longeot.

En cause la nouvelle formule du médicament commercialisée depuis fin mars (…) Si le principe actif du médicament, la lévothyroxine reste la même, la liste des excipients a été modifiée pour remplacer le lactose par du mannitol et de l’acide citrique. Cette modification de la formule a été demandée par l’Agence nationale de Sécurité du Médicament afin d’améliorer la stabilité chimique du médicament dans le temps.

Cependant les effets secondaires semblent très nombreux : vertige, fatigue, prise de poids, maux de tête, nausées….Les réseaux sociaux et la presse ont relatés ce changement de composition mal accepté.

L’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé ayant constaté une augmentation des déclarations d’effets indésirables susceptibles d’être liés au Levothyrox a ouvert le 23 août dernier un numéro vert pour répondre aux nombreuses requêtes des patients. Dans ces conditions, il lui demande quelles dispositions elle compte prendre pour remédier à ce nouvel évènement sanitaire indésirable », conclut le sénateur.

(Communiqué du sénateur Jean-François Longeot)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

C’est l’enjeu de recherches menées depuis dix ans déjà par le Professeur Olivier Adotévi et l’UMR 1098 Inserm/EFS/UFC de Besançon. L’équipe qu’il dirige a mis en place un vaccin thérapeutique anti-cancer universel, et non préventif,  appelé UCPVax, breveté en 2012. Les premiers essais cliniques ont été engagé depuis la fin de l'année 2016 au CHRU de Besançon

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

La Franche-Comté est toujours en alerte orange canicule ce mercredi 26 juin 2019. Les prévisions se confirment : il fait déjà 37°C à l'ombre (et plus chaud encore dans les grandes villes, jusqu'à 40°C) et la température n'est toujours pas à son maximal, atteint vers 17h cet après-midi. La chaleur devrait continuer au moins jusqu'à dimanche.

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

publi-info • Le Crédit Agricole est une banque solidement ancrée dans les territoires et la Franche-Comté ne fait évidemment pas exception à cette règle. De ce fait, et de longue date, l’établissement bancaire s’est naturellement investi dans des activités sportives, parce que c’est une école de vie porteuse de valeurs allant de l’humilité au goût de l’effort.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.82
nuageux
le 17/07 à 12h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1014.28 hPa
Humidité
36 %

Sondage