Intoxication alimentaire à l'Xtrem/Trail : "J'ai rarement vu ça !"

Publié le 05/10/2013 - 22:53
Mis à jour le 05/10/2013 - 23:41

Quatorze handicapés intellectuels ont participé en qualité de bénévoles à l’organisation de l’Xtrem/Trail, deux courses à pieds de 12 et 25 km à Ornans. Une dizaine d’entre eux ont été victimes de l’intoxication. La soupe au pois ou la salade de riz en seraient la cause selon les organisateurs. Romaric, responsable du service Loisirs Culture et vacances de l’Adapei du Doubs raconte cette folle journée…entre vomissements, malaises et diarrhées. Témoignage

témoignage

Salade de riz, soupe au pois, rôti de porc, comté et pomme. Le menu servi à l'issu de l'épreuve  de l'Xtrem/Trail n'est pas bien passé pour bon nombre de participants et de bénévoles. Parmi ces derniers, 14 handicapés intellectuels et quatre accompagnateurs étaient mobilisés depuis 6h ce samedi matin. "Nous avons vécu une  belle matinée sportive et très conviviale..." explique Romaric Vieille, responsable du service Loisirs Culture et vacances de l'Adapei du Doubs. "Nous avons mangé en plusieurs services entre 12h30 et 13 h30" explique-t-il. "Les premiers symptômes sont apparus pour certains vers 14h lorsqu'une personne a été prise de vomissements sur le chemin du retour. Même chose à 15h30... "

"J'ai d'abord cru à un coup de froid"

Vu les conditions climatiques, Romaric Vielle a d'abord cru à un coup de froid. "Une majeure partie du groupe s'est ensuite rendue à Morre pour un spectacle. A nouveau, aux alentours de 17h, d'autres ne se sont pas sentis bien. J'ai alors reçu l'appel de la soeur d'un bénévole handicapé qui était face à un médecin. Ce dernier m'a expliqué qu'il s'agissait certainement d'une intoxication alimentaire..."

Au retour, sur la voie des Mercureaux en direction de Besançon, une personne handicapée intellectuelle a perdu connaissance. "Je me suis arrêté et j'ai appelé le Samu qui l'a prise en charge..." explique Romaric qui a été lui-même victime de plusieurs symptômes de l'intoxication. "Sur les 14 personnes bénévoles, dix ont été atteints à des degrés divers. Sur les quatre encadrants, nous sommes trois à ne pas nous être sentis très bien en fin de journée. J'ai bien sûr appelé le 39 66 pour préciser l'identité de nos participants au repas. En fonction du degré de son handicap intellectuel, la personne ne sait pas forcément comment réagir ni qui appeler. Cette situation doit aussi nous faire réfléchir sur l'accompagnement au quotidien des personnes handicapées..."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Assurance maladie : les modalités de dépistage de cancer désormais en ligne

En 2024, l’Assurance maladie a souhaité faciliter l’accès et les démarches concernant le dépistage des cancers du sein, du col de l’utérus et colorectal. Comme l’indique le site officiel de l’administration française : “Service-Public.fr”, il est désormais possible, pour les personnes concernées, de suivre les modalités d'invitation au depistage du cancer en ligne, directement sur leur espace personnel Ameli.

Médecin généraliste : vers une consultation à 30 euros sous conditions

L’Assurance maladie a ouvert jeudi 8 février 2024 la voie à une hausse à 30 euros de la consultation des médecins généralistes, lors des négociations tarifaires avec les syndicats de praticiens libéraux, tout en exigeant en retour des "évolutions en faveur de l’amélioration de la santé de la population".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 10.99
légère pluie
le 22/02 à 15h00
Vent
10 m/s
Pression
996 hPa
Humidité
81 %