Intoxication alimentaire à l'Xtrem/Trail : "J'ai rarement vu ça !"

Publié le 05/10/2013 - 22:53
Mis à jour le 05/10/2013 - 23:41

Quatorze handicapés intellectuels ont participé en qualité de bénévoles à l'organisation de l'Xtrem/Trail, deux courses à pieds de 12 et 25 km à Ornans. Une dizaine d'entre eux ont été victimes de l'intoxication. La soupe au pois ou la salade de riz en seraient la cause selon les organisateurs. Romaric, responsable du service Loisirs Culture et vacances de l'Adapei du Doubs raconte cette folle journée...entre vomissements, malaises et diarrhées. Témoignage

témoignage

PUBLICITÉ

Salade de riz, soupe au pois, rôti de porc, comté et pomme. Le menu servi à l’issu de l’épreuve  de l’Xtrem/Trail n’est pas bien passé pour bon nombre de participants et de bénévoles. Parmi ces derniers, 14 handicapés intellectuels et quatre accompagnateurs étaient mobilisés depuis 6h ce samedi matin. « Nous avons vécu une  belle matinée sportive et très conviviale… » explique Romaric Vieille, responsable du service Loisirs Culture et vacances de l’Adapei du Doubs. « Nous avons mangé en plusieurs services entre 12h30 et 13 h30 » explique-t-il. « Les premiers symptômes sont apparus pour certains vers 14h lorsqu’une personne a été prise de vomissements sur le chemin du retour. Même chose à 15h30… « 

« J’ai d’abord cru à un coup de froid »

Vu les conditions climatiques, Romaric Vielle a d’abord cru à un coup de froid. « Une majeure partie du groupe s’est ensuite rendue à Morre pour un spectacle. A nouveau, aux alentours de 17h, d’autres ne se sont pas sentis bien. J’ai alors reçu l’appel de la soeur d’un bénévole handicapé qui était face à un médecin. Ce dernier m’a expliqué qu’il s’agissait certainement d’une intoxication alimentaire…« 

Au retour, sur la voie des Mercureaux en direction de Besançon, une personne handicapée intellectuelle a perdu connaissance. « Je me suis arrêté et j’ai appelé le Samu qui l’a prise en charge… » explique Romaric qui a été lui-même victime de plusieurs symptômes de l’intoxication. « Sur les 14 personnes bénévoles, dix ont été atteints à des degrés divers. Sur les quatre encadrants, nous sommes trois à ne pas nous être sentis très bien en fin de journée. J’ai bien sûr appelé le 39 66 pour préciser l’identité de nos participants au repas. En fonction du degré de son handicap intellectuel, la personne ne sait pas forcément comment réagir ni qui appeler. Cette situation doit aussi nous faire réfléchir sur l’accompagnement au quotidien des personnes handicapées… »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.16
ciel dégagé
le 19/09 à 0h00
Vent
2.85 m/s
Pression
1023.77 hPa
Humidité
67 %

Sondage