Classement des maires des plus grandes villes : Jean-Louis Fousseret devant François Rebsamen

Publié le 26/02/2014 - 10:29
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:45

Encore un nouveau classement vient de paraître sur le site d'informations L'Express.fr, mardi 25 février 2014. Certains font plaisir, d'autres beaucoup moins… En tous cas, rien de tel qu'un autre classement avant les élections pour exciter tout ce petit monde ! Le site a rendu son palmarès des maires des 34 plus grandes villes de France selon leurs résultats en matière d'économie, de solidarité, d'urbanisme etc. Jean-Louis Fousseret (Besançon) est classé 9ème devant François Rebsamen (Dijon) qui est à la 16ème au classement général.

1-dsc_5879.jpg
Jean-Louis Fousseret ©Alexane
PUBLICITÉ

En fonction de la méthodologie, on peut s’attendre à de bons résultats comme à de très mauvaises notes. Pour la première fois, L’Express dit avoir fait appel à un jury d’experts pour classer les maires des 34 plus grandes villes françaises.

Le podium et les mauvais élèves

 C’est Alain Juppé, maire UMP de Bordeaux qui est à la première place du classement général et dans toutes les catégories.

La seconde marche du podium est accordée à Gérard Collomb, maire PS de Lyon. Et c’est Christian Estrosi, maire UMP de Nice, qui est à la troisième place du classement.

Les deux derniers de ce palmarès ont en commun de ne pas avoir été adoubés par le suffrage universel. A Rouen, le socialiste Yvon Robert a succédé à Valérie Fourneyron, entrée au gouvernement ; à Perpignan, l’UMP Jean-Marc Pujol a pris le relais de Jean-Paul Alduy. Une absence de notoriété qui ne leur a pas permis de se distinguer.

Jean-Louis Fousseret classé 9ème 

Les 34 maires ont été classés dans plusieurs domaines. Voici un comparatif entre le maire de Besançon et celui de Dijon :

 

Jean-Louis Fousseret

François Rebsamen

Culture

 3ème

19ème

Dèv. Durable

 6ème

34ème

Dèv. Economique

 23ème

34ème

Fiscalité

23ème

34ème

Rayonnement

34ème

5ème

Sécurité

12ème

2ème

Solidarité

5ème

16ème

Transports

16ème

34ème

Urbanisme

11ème

34ème

 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.68
nuageux
le 17/07 à 12h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1014.28 hPa
Humidité
36 %

Sondage