"Jacques Grosperrin pris en flagrant délit de manipulation de l'opinion" selon l'équipe de J-L Fousseret

Publié le 03/01/2014 - 15:59
Mis à jour le 06/01/2014 - 09:18

L'équipe de campagne de Jean-Louis Fousseret, maire PS sortant de la ville de Besançon, dit prendre Jacques Grosperrin, candidat UMP, "en flagrant délit de manupulation de l'opinion". Selon elle, les résultats du questionnaire envoyé aux Bisontin le mois dernier qui avait donné la note de 3,8/10 à la mairie actuelle, est "une manoeuvre grossière et éhontée de détournement de l'opinion des Bisontines et Bisontins".

photo.jpg
Jean-Louis Fousseret et son équipe de campagne (image d'illustration) ©Alexane Alfaro

municipales 2014

PUBLICITÉ
« Jacques Grosperrin pris en flagrant délit de manipulation de l’opinion

A l’heure où nos concitoyens sont critiques vis à vis du monde politique, il faut que la campagne des municipales soit placée sous le signe de la transparence et du refus de la démagogie. 
Un exemple de manipulation, parmi d’autres : « 66% des Bisontins sont persuadés que le tramway n’améliorera pas la circulation ». 66% des Bisontins alors que le même document indique que « le groupe témoin représente 2.507 foyers Bisontins soit 4,5% des ménages résidents ». On est loin du compte.

On mesure mieux la mauvaise foi et la volonté de tromper du candidat UMP qui a conçu le document, lorsqu’on sait de surcroît que ces 2.507 foyers bisontins ne résultent nullement de sélection d’un échantillon représentatif de la population bisontine en termes d’âge, de catégories socio-professionnelles, de quartiers de résidence, etc.

Dans cette manœuvre grossière et éhontée de détournement de l’opinion des Bisontines et Bisontins, qui nous assure finalement de la sincérité du dépouillement ? A-t-il effectué exclusivement par des partisans du candidat investi par Jean-François Copé, en l’absence de tout contrôle d’un huissier ?

Quand on se rappelle le recours procédurier du candidat Grosperrin lors des élections législatives 2012 qui avait mis en cause l’honnêteté du scrutin dans les bureaux de vote bisontins, on ne peut qu’être stupéfaits face à ce type de « méthode ». »

(Communiqué)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.58
couvert
le 24/06 à 18h00
Vent
2.47 m/s
Pression
1016.16 hPa
Humidité
76 %

Sondage