John Deere continue de creuser son sillon à Gray

Publié le 27/05/2013 - 17:14
Mis à jour le 27/05/2013 - 19:37

Implanté à Gray depuis 1968, le n°1 mondial du machinisme agricole John Deere continue d'y creuser son sillon. L’usine haut-saônoise du constructeur américain a affiché une cinquantaine de recrutements ces 15 derniers mois et en prévoit pas moins de 70 dans les années à venir.

2013-05-27-_trace_ecrites_john_deere.jpg
440 personnes travaillent actuellement sur le site de Gray de John Deere ©traces écrites

n°1 pour les machines agricoles

PUBLICITÉ

La bonne santé du machinisme agricole en France, comme en Europe fait le bonheur de l’Américain John Deere, numéro un mondial du secteur (36,16 milliards de $ de chiffre d’affaires, en hausse de 11,5%, plus de 65.000 salariés). Et profite pleinement à son usine de Gray (Haute-Saône), l’un des dix sites européens du constructeur d’engins à la robe verte rehaussée de jaune. En témoigne, la cinquantaine de recrutements réalisés ces 15 derniers mois et les 70 à venir ces prochaines années.

Car pour Bruno Rodique (40 ans), directeur de cette unité de 440 CDI et jusqu’à 150 intérimaires depuis avril 2011, « ce qui fait la différence au final, ce sont les femmes et les hommes », souligne t-il. D’où la recherche permanente de savoir-faire. En ce moment, les profils souhaités sont dans la robotique, les automatismes, mais également le soudage et l’ingénierie en matière de méthodes et de développement.

Ici, à Gray, l’entreprise rachetée en intégralité par John Deere en 1968, fabrique des presses à balles rondes dédiées à la récolte du fourrage, des chargeurs frontaux (engins de manutention), et des faucheuses conditionneuses. L’innovation porte la croissance du site. Pas moins de 45 ingénieurs et techniciens travaillent au service R&D et le résultat est là.

Lire la suite de l’article de Didier Hugue sur le site de notre partenaire Traces Ecrites (lien ci-dessous).

 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

publi-info • Fin août approche. C’est le moment où jamais de vous demander si vous êtes prêts pour la rentrée, qu’il s’agisse d’aménager la chambre du dernier qui rentre au CP ou d’aider la plus grande qui prend un appartement. Alors, pour être certain de ne rien oublier, IKEA Dijon vous ouvre exceptionnellement ses portes le 15 août 2019, de 10 à 19 heures.

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Après l’année noire de 2018, les agriculteurs de Franche-Comté subissent une nouvelle fois les aléas météo. L’année 2019 a été marquée par le froid de mai et la canicule de juin. Un nouveau coup de massue pour les exploitants, qui pourraient ne pas résister à une troisième année consécutive dans ces conditions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.77
couvert
le 20/08 à 6h00
Vent
1.19 m/s
Pression
1021.89 hPa
Humidité
84 %

Sondage