Jouets de Noël : les conseils de l'UFC Que Choisir avant vos achats

Publié le 13/12/2019 - 17:03
Mis à jour le 13/12/2019 - 16:27

"Des jouets par milliers ! "Traditionnellement, Noël rime avec Jouets. Quels conseils donner aux consommateurs  ? Quelles précautions d’achats ? Voici les conseils de Jean-Pierre Courtejaire de l'UFC Que Choisir du Doubs.

jouets
© Alexas Fotos CC0 PXB

Quelle est la meilleure période pour effectuer ses achats de Noël ?

Jean-Pierre Courtejaire : "Sur une sélection de jouets, l’UFC Que choisir a suivi, entre septembre et décembre 2018 inclus l’évolution des prix et a pu constater que ceux-ci faisaient le yo-yo : prix relativement élevés jusqu’au 15 octobre, niveau le plus bas en novembre avec la diffusion des catalogues, qui alimentent la concurrence et flambée des prix en décembre, dans la mesure où les catalogues fixent, en règle générale, une période de validité des prix variable d’une enseigne à l’autre. Sur cette base, la période la plus faste semble être, en termes de prix, mais aussi de choix, la 2e quinzaine de novembre".

Le catalogue de jouets demeure-t-il le facteur déclencheur des achats ?

Jean-Pierre Courtejaire : "Selon une étude publiée par LSA le 6 décembre 2019, le catalogue demeure la principale clé d’entrée pour les achats de jouets, le moyen le plus sûr de pénétrer dans les foyers. Les enfants en consultent en moyenne 3 pour faire leur liste, c’est leur principale source d’inspiration et 60% des parents font leurs emplettes dans l’enseigne retenue par l’enfant. Après les catalogues, montent en puissance les pubs TV ou Internet".

Quelles précautions prendre avant d’acheter des jouets ?

Jean-Pierre Courtejaire : "Il faut choisir un jouet adapté à l’âge de l’enfant, en tenant compte de la tranche d’âge à laquelle il est dédié, qui figure le plus souvent sur la boîte.

Pour les jeux vidéo, il est conseillé de privilégier, pour les plus jeunes enfants, les jeux musicaux, de rythme, de course ou d’aventure. Pour les ados, on peut offrir des jeux de rôle ou de combat.

Les jeux de guerre ou de tir sont plutôt réservés à un public plus âgé et donc plus averti. À propos des consoles de jeu Nintendo Switch, il est à noter que l’UFC Que choisir a mis en demeure le fabricant de réparer gratuitement les manettes présentant un défaut de fonctionnement.

Il est important de vérifier que le jouet porte la mention CE, c'est-à-dire « conforme aux exigences de sécurité », engageant la responsabilité du fabricant, mais sans certification d’un laboratoire indépendant, contrairement à la marque NF, qui offre donc un niveau de qualité supérieur, peu fréquente en matière de jouets, à l’exception de Smoby.

Il est à noter que les risques de non-conformité sont plus importants pour les jouets sans marque".

Comment s’assurer que les jouets achetés ne présentent pas de dangers ?

Jean-Pierre Courtejaire : "Les enfants ne ménagent pas leurs jouets, voire les maltraitent. Aussi, il faut s’assurer qu’aucun élément ne peut se détacher, au risque d’être ingéré, car les plus petits portent tout à la bouche. Il en est ainsi des peluches (œil, nez, coutures…), où tout doit être vérifié. De même, tout jouet comportant des petits aimants, susceptibles de se détacher, présente un risque d’étouffement, voire d’asphyxie.

Par ailleurs, les jeux vidéo et les films utilisant la 3D sont dangereux pour la vue des enfants ; l’ANSES (Agence nationale de la sécurité) vient de déconseiller fortement la 3D pour les moins de 6 ans.

Sur les risques pour la vue, on peut rappeler, comme l’a fait l’ANSES, que les lumières bleues sont nocives pour la rétine des jeunes. Ce peut être le cas des jouets comportant des ampoules LED. L’UFC Que choisir vient de procéder à un test sur 9 jouets lumineux ; les résultats des analyses en laboratoire sont plutôt rassurants : 7 produits sans risque et 2 à faible risque, mais force est de constater que la réglementation ne prend pas assez en compte les risques liés aux LED.

S’agissant des slimes, pâte élastique, dont ont raffolé les enfants, l’UFC Que choisir a testé leur composition, il s’avère que certains modèles présentent un risque pour la santé des enfants (allergies ou troubles de reproduction), cet achat est donc déconseillé".

Un conseil ? 

UFC Que Choisir du Doubs

Permanences à Besançon 

8 avenue de Montrapon -  Tél 03 81 81 23 46

  • Lundi : 14h-17h Banque
  • Mardi : 14h-18h et Jeudi : 14h-17h Tous litiges
  • Vendredi : 14h-17h Banque et Assurances

Permanences à Montbéliard

52 rue de la Beuse aux loups -  Tél 03 81 94 52 64

  • Lundi 9h30-11h30
  • Mardi : 14h-16h 
  • Jeudi : 9h30-11h30 Tous litiges
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

GE va supprimer près de 300 postes en France dans son entité « Steam Power »

+ Réaction du maire de Belfort •

General Electric s'apprête à supprimer près de 300 postes en France dans son entité "Steam Power", spécialisée dans les centrales nucléaires et à charbon, dont 240 sur son site de Belfort, selon une source syndicale et une source proche du dossier jeudi26 novembre 2020.

Ouverture des commerces le dimanche, parking à 1€, animations de Noël… Quoi de neuf à Besançon ?

Suite aux annonces du président de la République et du ministre de l'Economie, les commerces (sauf restaurants, bars et discothèques) pourront rouvrir à partir de samedi 28 novembre 2020. Ils sont également autorisés à ouvrir le dimanche. A Besançon, la question du parking à 1€ pendant le mois de décembre est en cours de négociation…

Virus: les commerces ouvrent le bal d’un déconfinement par étapes

Les commerces pourront rouvrir dès samedi 28 novembre 2020, première étape d'un déconfinement en trois temps et sous condition dévoilé mardi par Emmanuel Macron, qui a justifié ce calendrier prudent par un virus encore "très présent". Jean Castex tiendra jeudi à 11h une conférence de presse afin de détailler les assouplissements annoncés.

Hôtel, restaurants, bowling, laser-game… : un permis construire déposé pour un vaste complexe multi-loisirs

Un nouveau complexe devrait ouvrir fin 2021 sur le site industriel de la métallerie Obliger. D'une surface totale d'un peu plus de  7.000 m2, le projet abritera  un centre multi-loisirs, un hôtel 4 * de 22 chambres et deux restaurants idéalement situés sur la zone commerciale de Valentin entre l'A 36 et la RN 57.

Eolane (77 salariés) placé en liquidation

Le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) a placé mercredi en liquidation judiciaire l'entreprise de matériel électronique Eolane Montceau, qui emploie 77 salariés à Montceau-les-Mines, a annoncé l'avocat des employés.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.07
nuageux
le 27/11 à 6h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
86 %

Sondage