Joyandet et le Falcon de Benguigui : "J'ai vu que ça avait fait beaucoup moins de buzz"

Publié le 11/12/2012 - 11:07
Mis à jour le 11/12/2012 - 17:39

L'ancien secrétaire d’État chargé à la coopération sous l'ère Sarkozy était l'invité de l'émission Ça vous regarde sur la Chaine parlementaire. Invité à commenter l'affaire Cahuzac révélée par Médiapart, Alain Joyandet est revenu sur la récente affaire Falcon de Benguigui à 140 000 euros. Un sujet qui a rappelé à l'ancien ministre l'affaire de son jet privé à 116 000 euros. Regardez...

telechargement_photo11.jpg
©

souvenirs, souvenirs…

PUBLICITÉ

« Quand j’ai décidé de quitter le gouvernement contre l’avis du président et du premier ministre parce que  je considérais que je gênais le gouvernement. Le jour où Médiapart a dit que j’avais utilisé un avion, je n’ai pas dit que c’était faux (…) J’ai utilisé un avion pour aller faire mon travail (…) D’ailleurs on vient de le constater… j’ai vu que ça avait fait beaucoup moins de buzz comme on dit aujourd’hui. Mon successeur au gouvernement a pris un avion qui a coûté 160 000 euros pour aller dans un déplacement beaucoup plus petit que le mien. Moi j’ai traversé l’atlantique pour présider une réunion pour la reconstruction d’Haïti à la demande du gouvernement. J’ai dit, après moi, il y aura d’autres avions qui continueront à voler… c’est beaucoup plus cher que moi, donc j’imagine que l’on devait négocier un peu mieux. (…) Je note que quand moi j’étais sous la pression médiatique c’était beaucoup plus puissant qu’aujourd’hui alors que c’était moins important. Peut-être que les circonstances aujourd’hui sont moins sensibles sur ce genre de sujet… « 

Rappel : 

En mars 2010, Alain Joyandet, alors le secrétaire d’État à la Coopération et à la Francophonie, avait été mis en cause pour avoir loué un jet privé  à 116 500 € pour se rendre à une conférence à Fort-de-France. 

Début octobre 2012, Yamina Benguigui, ministre déléguée à la Francophonie, a emprunté un avion de la République pour se rendre en République démocratique du Congo. Matignon, qui demande de privilégier les lignes régulières, avait finalement soutenu sa ministre expliquant qu’il n’y a pas de vols réguliers entre Kinshasa et Goma…

Regardez à partir de 29’20

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.48
ciel dégagé
le 21/07 à 18h00
Vent
2.38 m/s
Pression
1021.97 hPa
Humidité
62 %

Sondage