Alerte Témoin

Joyandet et le Falcon de Benguigui : "J'ai vu que ça avait fait beaucoup moins de buzz"

Publié le 11/12/2012 - 11:07
Mis à jour le 11/12/2012 - 17:39

L'ancien secrétaire d’État chargé à la coopération sous l'ère Sarkozy était l'invité de l'émission Ça vous regarde sur la Chaine parlementaire. Invité à commenter l'affaire Cahuzac révélée par Médiapart, Alain Joyandet est revenu sur la récente affaire Falcon de Benguigui à 140 000 euros. Un sujet qui a rappelé à l'ancien ministre l'affaire de son jet privé à 116 000 euros. Regardez...

telechargement_photo11.jpg
©

souvenirs, souvenirs…

"Quand j'ai décidé de quitter le gouvernement contre l'avis du président et du premier ministre parce que  je considérais que je gênais le gouvernement. Le jour où Médiapart a dit que j'avais utilisé un avion, je n'ai pas dit que c'était faux (...) J'ai utilisé un avion pour aller faire mon travail (...) D'ailleurs on vient de le constater... j'ai vu que ça avait fait beaucoup moins de buzz comme on dit aujourd'hui. Mon successeur au gouvernement a pris un avion qui a coûté 160 000 euros pour aller dans un déplacement beaucoup plus petit que le mien. Moi j'ai traversé l'atlantique pour présider une réunion pour la reconstruction d'Haïti à la demande du gouvernement. J'ai dit, après moi, il y aura d'autres avions qui continueront à voler... c'est beaucoup plus cher que moi, donc j'imagine que l'on devait négocier un peu mieux. (...) Je note que quand moi j'étais sous la pression médiatique c'était beaucoup plus puissant qu'aujourd'hui alors que c'était moins important. Peut-être que les circonstances aujourd'hui sont moins sensibles sur ce genre de sujet... "

Rappel : 

En mars 2010, Alain Joyandet, alors le secrétaire d'État à la Coopération et à la Francophonie, avait été mis en cause pour avoir loué un jet privé  à 116 500 € pour se rendre à une conférence à Fort-de-France. 

Début octobre 2012, Yamina Benguigui, ministre déléguée à la Francophonie, a emprunté un avion de la République pour se rendre en République démocratique du Congo. Matignon, qui demande de privilégier les lignes régulières, avait finalement soutenu sa ministre expliquant qu'il n'y a pas de vols réguliers entre Kinshasa et Goma...

Regardez à partir de 29'20

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     10.97
    nuageux
    le 04/08 à 3h00
    Vent
    1.08 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    97 %

    Sondage