Julien Odoul s’insurge contre les départements refusant de faire appliquer la loi immigration

Publié le 21/12/2023 - 17:31
Mis à jour le 21/12/2023 - 16:33

Adoptée le 19 décembre 2023 à une large majorité par l’Assemblée nationale, la loi immigration fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours… Notamment auprès de 32 départements qui refusent d’appliquer la loi (la Haute-Saône et la Nièvre sont concernées.). Un comportement que condamne Julien Odoul, président du groupe Rassemblement National en Bourgogne-Franche-Comté.

Julien Odoul © Julien Odoul
Julien Odoul © Julien Odoul

"Quelles que soient les convictions et les sensibilités de chacun, cette loi a été démocratiquement votée par la représentation nationale et doit être respectée en tant que telle", indique Julien Odoul en qualifiant cette décision "d’anti-démocratique".

Pour rappel, 32 départements présidés par des élus de gauche ont annoncé dans Le Parisien qu’ils n’appliqueront pas le durcissement des conditions de versement aux étrangers de l’allocation personnalisée d’autonomie.

"En s’insurgeant contre une loi votée par les représentants du peuple, les départements de gauche affichent scandaleusement leur rejet de nos principes démocratiques et leur mépris de la volonté populaire. Je leur rappelle que 71% des Français sont favorables à la préférence nationale (sondage CSA pour CNEWS et le JDD du 20 décembre 2023) et que 80% des Français sont opposés à l’arrivée de nouveaux migrants (sondage CSA du 12 décembre 2023). J’appelle l’État à garantir l’application de la loi en contestant la décision des départements « séparatistes » devant le Conseil d’État ou en saisissant le Préfet", conclut Julien Odoul.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Macron : pas de nouveau gouvernement avant la fin des JO, appel aux partis à “faire des compromis”

Emmanuel Macron a affirmé mardi 23 juillet 2024 qu'il ne nommerait pas de nouveau gouvernement avant la fin des Jeux olympiques, "mi-août", au nom de la "trêve" qu'il a invoquée, faisant valoir que l'inverse "créerait un désordre" pendant l'événement sportif planétaire organisé à Paris.

L’ancien préfet de Haute-Saône Michel Vilbois limogé pour management “brutal”

Préfet du Tarn depuis seulement 9 mois, Michel Vilbois, ancien préfet de Haute-Saône, sera démis de ses fonctions à compter du lundi 22 juillet. Connu pour sa fermeté face aux manifestations contre l’autoroute A 69 et visé, selon des sources concordantes, par des accusations de management "brutal". Son limogeage intervient environ un mois après un audit mené auprès de ses services par l’Inspection générale de l’administration (IGA), dont les résultats ne sont pas encore connus.

Candidat RN sous curatelle dans le Jura : un recours pour annuler le scrutin législatif

La candidate Nouveau Front populaire dans la 2e circonscription du Jura a déposé un recours mercredi 17 juillet 2024 devant le Conseil constitutionnel pour faire annuler le scrutin législatif qui avait vu la qualification au second tour d'un candidat Rassemblement national sous curatelle, donc théoriquement inéligible.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.54
partiellement nuageux
le 24/07 à 12h00
Vent
2.83 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
58 %