Jusqu'à quatre ans ferme pour les membres d'un gang de voleurs de fret

Publié le 07/10/2016 - 08:30
Mis à jour le 07/10/2016 - 15:44

Treize ressortissants roumains qui écumaient les aires d’autoroute en France, pour voler la cargaison de poids lourds en stationnement, ont été condamnés à des peines allant jusqu’à quatre ans de prison ce jeudi 6 octobre 2016 à Besançon.

 ©
©

12 prévenus

Rappel des faits  

  • D'après les enquêteurs de la section de recherches de Besançon, en charge des investigations, les douze prévenus  avaient participé à des niveaux divers à plus d'une vingtaine de vols et tentatives de vol de fret. Le montant du préjudice de ces vols, perpétrés dans 11 départements - Marne, Haute-Marne, Seine-et-Marne, Eure-et-Loir, Loir-et-Cher, Saône-et-Loire, Yonne, Ain, Jura, Doubs, Charente - s'élève à 430.000 euros.
  • Sur les aires de repos, les malfrats en camionnette délestaient les camions transportant des parfums, du matériel multimédia ou encore des vêtements de luxe, profitant du repos des chauffeurs.  La marchandise volée était ensuite stockée dans un entrepôt de la région  parisienne, avant d'être envoyée en Roumanie et recommercialisée via une  société roumaine dénommée "Moldomino", spécialisée dans les échantillons de parfum et les testeurs.

L'affaire devant la justice

Présenté comme le responsable de cette organisation basée en France à Paris, Bogdan Patrusel, 36 ans, a été condamné par le tribunal correctionnel de Besançon à quatre ans de prison ferme et 15.000 euros d'amende.

Les douze autres prévenus, âgés de 22 à 40 ans, ont été condamnés à des peines comprise entre 3 ans d'emprisonnement dont un an avec sursis à 3 mois de prison avec sursis, assorties de plusieurs dizaines de milliers d'euros d'amende.

Le tribunal a suivi les réquisitions de la procureure Margaret Parietti qui a dépeint un "réseau organisé", constitué de personnes pour la plupart originaires de la région roumaine de Baia Mare, "berceau de ces vols de fret qui pullulent sur notre territoire". Les avocats de la défense ont minimisé l'implication de leurs clients respectifs poursuivis pour "association de malfaiteurs".

"Il ne s'agit pas d'un gang de personnes armées et dangereuses, mais uniquement d'atteintes aux biens réalisées par des gens assez astucieux", a fait valoir l'avocat de Bogdan Patrusel, Me Randall Schwerdorffer, soulignant "l'absence d'arme, de menaces et de violences".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Éco-quartier : le tribunal administratif rejette le recours introduit par Les Jardins des Vaîtes

L’association demandait l’annulation de la décision par laquelle la présidente de Grand Besançon Métropole a refusé d’inscrire à l’ordre du jour du conseil communautaire l’abrogation partielle du plan local d’urbanisme de la commune de Besançon, a-t-on appris jeudi 11 avril 2024.

Maltraitance animale dénoncée par L214 : un employé d’abattoir condamné à du sursis dans l’Yonne

Un employé d'un élevage de porcs de l'Yonne a été condamné jeudi 11 avril 2024 à 1.000 euros d'amende avec sursis pour "mauvais traitement envers un animal" après la dénonciation par l'association L214 de "sévices" incluant l'agonie d'une truie assommée à coups de masse.

Daval : le procureur requiert la relaxe pour les faits de dénonciation calomnieuse

Lors du procès pour dénonciation calomnieuse de Jonathan Daval, qui purge actuellement une peine de prison de 25 ans de prison pour le meurtre de son épouse Alexia en 2017, à l’encontre de son ancienne belle-famille, le procureur de la république Étienne Manteaux a finalement requis la relaxe mercredi 10 avril 2024 au tribunal correctionnel de Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.87
légère pluie
le 21/05 à 6h00
Vent
1.86 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
100 %