L’imprimeur IME by Estimprim regroupe ses forces à Autechaux pour 1,5 million d’euros

Publié le 09/10/2015 - 10:14
Mis à jour le 09/10/2015 - 10:14

Reprise à la barre du tribunal de commerce par son confrère Estimprim, l’ancienne Imprimerie Moderne de l’Est (IME) renaît. Les artisans de ce renouveau forment un trio et s’appellent Stéphane Béra, Olivier Guermouh et Philippe Berteaux.

est_imprim_.jpg
EstImprim : Olivier Guermouh, Stéphane Béra et Philippe Berteaux © dr
PUBLICITÉ

Ce jeudi 8 octobre 2015 , Estimprim a fêté le regroupement à Autechaux de l’ancien site d’impression de Baume-les-Dames.  Cette manifestation symbolise la renaissance de l’ancienne Imprimerie Moderne de l’Est (IME), rachetée à la barre du tribunal de commerce le 29 juillet 2014 par l’imprimeur bisontin Estimprim que dirige Stéphane Béra et ses deux associés : Philippe Berteaux et Olivier Guermouh. 

IME, implantée sur deux sites à Baume-les-Dames et Autechaux (Doubs) et rebaptisée IME by Estimprim, a pourtant failli disparaître, tant la loi qui régit les faillites aurait besoin d’être réformée en profondeur, au lieu de générer bien souvent un cimetière économique animé par son lot de fossoyeurs.

IME y a échappé de justesse grâce à ce trio qui a tout de suite vu l’opportunité de constituer un petit groupe pour créer des synergies entre les deux imprimeries, opérer des économies d’échelle et conquérir de nouveaux marchés. 

  • Faire revenir des volumes de l’étranger
  • Les gains de productivité
  • La compétitivité, de nouveaux marchés, etc. 

Lire la suite de l'article de Didier Hugues sur le site de notre partenaire Traces Écrites News

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le député européen et conseiller départemental Christophe Grudler obtient 600 000 euros de l’État pour le Grand Belfort

Depuis 2016 le fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC) comprend une garantie de sortie dégressive pour les territoires qui cessent d’être éligibles. Ce dispositif arrive à échéance l’année prochaine et conduira 175 territoires bénéficiaires d’une garantie de sortie en 2019 à ne plus rien percevoir en 2020. "C’est la situation dans laquelle aurait dû se retrouver la Communauté d’Agglomération du Grand Belfort pour l’année à venir" constate Christophe Grudler, député européen et conseiller départemental du Territoire de Belfort.

L’hiver approche, et c’est toujours le bon moment pour acheter son vélo chez Proxy-Cycle !

PUBLI-INFO • La période hivernale est en effet une belle occasion de parcourir les magasins et de chercher son futur moyen de transport, de se faire plaisir pour noël ou bien encore de chercher la bonne affaire. Le fabricant et vendeur de vélos électriques bisontin Proxy-Cycle propose des promotions ainsi que des nouveautés toujours plus pratiques et tendance dès maintenant ! Rendez-vous dans les magasins Proxy Cycle en Franche-Comté…

Étude sur l'état de la pauvreté : qui sont les plus impactés en Franche-Comté ?

Depuis 20 ans, le Secours catholique mène une étude statistique annuelle sur l'état de la pauvreté en France. Ce 7 novembre 2019, l'organisation met en lumière la situation de précarité des migrants, des femmes seules et des enfants… Nous avons rencontré Antoine Aumonier, délégué de Franche-Comté au secours catholique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.07
partiellement nuageux
le 15/11 à 18h00
Vent
0.63 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
93 %

Sondage