L’Union Européenne “regrette” le vote suisse sur la limitation de l’immigration

Publié le 09/02/2014 - 19:04
Mis à jour le 09/02/2014 - 19:06

La Commission européenne “regrette” que l'initiative pour l'introduction de quotas sur l'immigration soit passée via cette votation. “Cela va à l'encontre du principe de libre-circulation des personnes entre l'Union européenne et la Suisse” indique écrit la Commission dans un communiqué.” L'Union examinera les implications de cette initiative sur l'ensemble des relations entre l'UE et la Suisse. Dans ce contexte, la position du Conseil fédéral sur le résultat sera aussi prise en compte”.

 ©
©

Les Suisses ont dit oui à 50,3% à une limitation de l'immigration, notamment européenne, dimanche lors d'un référendum.  Le gouvernement suisse a aussitôt annoncé qu'il allait mettre en oeuvre rapidement et de manière conséquente le texte, qui prévoit de limiter l'immigration par des plafonds et des contingents.

L'accord sur la libre-circulation des personnes avec l'UE est remis en cause, a indiqué pour sa part Didier Burkhalter, ministre suisse des affaires étrangères, et président actuel de la Confédération helvétique.  Cet accord, signé en 1999 et mis en oeuvre en 2002, s'est traduit par une immigration massive d'Européens en Suisse.

Mais la remise en cause pourrait s'étendre à de nombreux autres accords signés entre la Suisse et l'UE, concernant aussi bien l'agriculture que les transports ou la recherche.

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Présidentielle 2022 : un comité de soutien à Emmanuel Macron dans le Grand Besançon

À l'initiative de Karima Rochdi,  conseillère municipale de Besançon (groupe  LREM – MoDem), et de cinq autres personnalités locales, un comité de soutien à l’action du Président de la République a été  créé  à l'échelle du Grand Besançon ce jeudi 16 septembre 2021.

L'avenir de l'écologie se joue (aussi) en Bourgogne Franche-Comté

"Vers une écologie de territoires ?" Temps fort du festival des solutions écologiques porté par la région Bourgogne-Franche-Comté, un débat a réuni une petite centaine de personnes mercredi 8 septembre 2021 à la Citadelle de Besançon : des élus, des partenaires de la Région et de Ville de Besançon mais aussi une trentaine de citoyens.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.56
couvert
le 22/09 à 18h00
Vent
4.37 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
19 %

Sondage