La base aérienne 116 ne fermera pas

Publié le 06/09/2013 - 17:24
Mis à jour le 08/09/2013 - 11:43

Non, ce n'est pas un "mirage" ! Les craintes s'envolent en Haute-Saône au sujet d'une éventuelle fermeture de la base aérienne dans le cadre de la prochaine loi de programmation militaire. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a personnellement rassuré le député Jean-Michel Villaumé et le sénateur Yves Krattinger :  la BA 116 de Luxeuil-les-Bains ne fermera pas.

 ©
©

soulagement

Reçus par le ministre de la Défense le 24  juillet 2013, Jean-Michel Villaumé et Yves Krattinger ont immédiatement été rassurés. Jean-Yves Le Drian leur a assuré que la BA 116 ne serait pas impact par la nouvelle loi de programmation militaire dont les arbitrages seront rendus à la fin du mois. Le projet de loi sera en discussion à l'automne au Parlement, mais on sait que le dernier Livre blanc de la défense prévoit la suppression de 24.000 postes d'ici 2019 dans l'armée.

Ce jeudi 5 septembre 2013 en conférence de presse, les deux parlementaires ont indiqué avec soulagement que l’outil militaire poursuivrait bien son action sur la prochaine loi de programmation militaire 2014/2019. "Très importants dans la vie économique et sociale du département, la BA 116 poursuivra son action de protection de l’espace aérien et de détachement lors des missions extérieures. Cette excellente nouvelle permettra de rassurer de très nombreux concitoyens inquiets depuis les déclarations parues dans la presse ces dernières semaines..." explique le député PS Jean-Michel Villaumé. 

Soulagement... jusqu'en 2020 !

La base aérienne emploie actuellement 1.300 personnes. Si des ajustements sont possibles, les élus se disent tous "soulagés" car c'est toute une ville et une économie locale qui vit grâce à la présence de la base militaire. Luxeul peut donc dormir tranquille.... au moins jusqu'à la prochaine loi de programmation... en 2020 !

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Présidentielle 2022 : un comité de soutien à Emmanuel Macron dans le Grand Besançon

À l'initiative de Karima Rochdi,  conseillère municipale de Besançon (groupe  LREM – MoDem), et de cinq autres personnalités locales, un comité de soutien à l’action du Président de la République a été  créé  à l'échelle du Grand Besançon ce jeudi 16 septembre 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.56
ciel dégagé
le 24/09 à 15h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
20 %

Sondage