Comment la région paie-t-elle ses non-cadres?

Publié le 17/11/2019 - 13:18
Mis à jour le 17/11/2019 - 13:20

Au premier semestre 2019, la Bourgogne Franche-Comté affiche le 2e plus faible niveau de salaires en France pour les non-cadres, juste derrière la Bretagne, selon une étude Randstad. Pourtant, le salaire augmente…

 ©
©

La région paie bien ses cadres, mais mal ses non-cadres. C'est en tout cas la conclusion d'une étude de Randstad, publiée en ce début novembre 2019.

1 603€ en Bourgogne Franche-Comté

Selon cette dernière, au premier semestre 2019, la Bourgogne-Franche-Comté est la deuxième région la moins rémunératrice pour les salariés non-cadre, juste devant la Bretagne, avec une moyenne de 1 603 euros bruts mensuels.

Par comparaison, la moyenne nationale est à 1 636€ et les salaires des autres régions se situent à :

  • Auvergne-Rhône-Alpes (1er) : 1 672€
  • Occitanie (2e) : 1 661€
  • Normandie (3e) : 1 648€
  • PACA (4e) : 1 643€
  • Hauts-de-France (5e) : 1 640€
  • Nouvelle Aquitaine (6e) : 1 637€
  • Île-de-France (7e) : 1 633€
  • Pays de la Loire (8e) : 1 627€
  • Centre-Val-de-Loire (9e) : 1 613€
  • Grand Est (10e) : 1 613€
  • Bourgogne Franche-Comté (11e) : 1 603€
  • Bretagne (12e) : 1 596€

Le salaire des non-cadres en BFC est pourtant en hausse, de 1,8% (27€) par rapport à l'an dernier. Mais cette augmentation n'est que le reflet de la hausse nationale (1,8% également).

Plus que le SMIC mais...

Si la revalorisation de la fiche de paie en Bourgogne-Franche-Comté est supérieure à celle du Smic (+1,5% en 2019), elle reste corrélée au niveau du salaire minimum.

Ainsi, au premier semestre 2019, un salarié non-cadre dans la région percevait en moyenne une rémunération supérieure de 5,4% au salaire minimum (1 521 euros). Cet état de fait s’explique par la forte concentration des salaires non-cadres dans le sillage du Smic.

Les salaires en Bourgogne-Franche-Comté restent inférieurs à la moyenne nationale, à l’exception des professions intermédiaires. Pour cette catégorie de salariés, la rémunération moyenne est nettement supérieure à la moyenne nationale (1 914 euros contre 1 869 euros au niveau national).

Méthodologie

Étude basée sur les salaires réels et sur l’analyse de 84 516 fiches de paie de salariés intérimaires Randstad en Auvergne-Rhône-Alpes sur les premiers semestres 2019 et 2018. L’égalité de traitement impose qu’un salarié intérimaire soit rémunéré au même niveau qu’un salarié titulaire. Cela garantit une bonne représentativité des salaires.

Les salaires présentés sont les salaires réels des intérimaires sur la base d’un emploi à temps plein d’une durée de 35 heures hebdomadaires. La base de traitement est le salaire brut mensuel : les congés payés, les indemnités de fin de mission et les primes variables n’ont pas été pris en compte.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bientôt des panneaux photovoltaïques au stade Léo Lagrange de Besançon ?

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.37
partiellement nuageux
le 19/06 à 12h00
Vent
3.04 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
67 %