Alerte Témoin

Comment la région paie-t-elle ses non-cadres?

Publié le 17/11/2019 - 13:18
Mis à jour le 17/11/2019 - 13:20

Au premier semestre 2019, la Bourgogne Franche-Comté affiche le 2e plus faible niveau de salaires en France pour les non-cadres, juste derrière la Bretagne, selon une étude Randstad. Pourtant, le salaire augmente...

pieces_billets_euro.jpg
Pièces et billets

La région paie bien ses cadres, mais mal ses non-cadres. C'est en tout cas la conclusion d'une étude de Randstad, publiée en ce début novembre 2019.

1 603€ en Bourgogne Franche-Comté

Selon cette dernière, au premier semestre 2019, la Bourgogne-Franche-Comté est la deuxième région la moins rémunératrice pour les salariés non-cadre, juste devant la Bretagne, avec une moyenne de 1 603 euros bruts mensuels.

Par comparaison, la moyenne nationale est à 1 636€ et les salaires des autres régions se situent à :

  • Auvergne-Rhône-Alpes (1er) : 1 672€
  • Occitanie (2e) : 1 661€
  • Normandie (3e) : 1 648€
  • PACA (4e) : 1 643€
  • Hauts-de-France (5e) : 1 640€
  • Nouvelle Aquitaine (6e) : 1 637€
  • Île-de-France (7e) : 1 633€
  • Pays de la Loire (8e) : 1 627€
  • Centre-Val-de-Loire (9e) : 1 613€
  • Grand Est (10e) : 1 613€
  • Bourgogne Franche-Comté (11e) : 1 603€
  • Bretagne (12e) : 1 596€

Le salaire des non-cadres en BFC est pourtant en hausse, de 1,8% (27€) par rapport à l'an dernier. Mais cette augmentation n'est que le reflet de la hausse nationale (1,8% également).

Plus que le SMIC mais...

Si la revalorisation de la fiche de paie en Bourgogne-Franche-Comté est supérieure à celle du Smic (+1,5% en 2019), elle reste corrélée au niveau du salaire minimum.

Ainsi, au premier semestre 2019, un salarié non-cadre dans la région percevait en moyenne une rémunération supérieure de 5,4% au salaire minimum (1 521 euros). Cet état de fait s’explique par la forte concentration des salaires non-cadres dans le sillage du Smic.

Les salaires en Bourgogne-Franche-Comté restent inférieurs à la moyenne nationale, à l’exception des professions intermédiaires. Pour cette catégorie de salariés, la rémunération moyenne est nettement supérieure à la moyenne nationale (1 914 euros contre 1 869 euros au niveau national).

Méthodologie

Étude basée sur les salaires réels et sur l’analyse de 84 516 fiches de paie de salariés intérimaires Randstad en Auvergne-Rhône-Alpes sur les premiers semestres 2019 et 2018. L’égalité de traitement impose qu’un salarié intérimaire soit rémunéré au même niveau qu’un salarié titulaire. Cela garantit une bonne représentativité des salaires.

Les salaires présentés sont les salaires réels des intérimaires sur la base d’un emploi à temps plein d’une durée de 35 heures hebdomadaires. La base de traitement est le salaire brut mensuel : les congés payés, les indemnités de fin de mission et les primes variables n’ont pas été pris en compte.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Bourgogne Franche-Comté se mobilise pour son tourisme

Confinement • Qui dit confinement dit #restezChezVous. Le tourisme est un des premiers secteurs à pâtir de la crise sanitaire. Consciente de cette problématique, la région Bourgogne Franche-Comté a décidé de décliner un plan de soutien en trois axes : aide financière immédiate, information des professionnels et préparation d'un plan de relance.

Crise économique du coronavirus : BGE Franche-Comté s’engage auprès des Travailleurs indépendants

Dans le contexte sanitaire actuel et au vu des conséquences sur les petites entreprises suite au confinement entamé depuis le 17 mars 2020, le réseau BGE en lien avec Le Ministère du Travail a missionné les BGE sur les territoires pour qu’elles apportent aide et conseils aux travailleurs indépendants les plus fragiles.

Agriculture et Covid-19 : « il faut bâtir des filières locales équitables »

Suite à l’arrêt d’une grande partie de la restauration collective et commerciale hors domicile et l’interdiction d’un grand nombre de marchés, une forte augmentation des volumes des denrées alimentaires vendues par la grande distribution aux ménages a été constatée. La confédération paysanne s'inquiète.

Les techniciens d’Enedis mobilisés durant le confinement : déjà plus de 1.000 interventions

Comme lors de la mobilisation pour les aléas climatiques, les équipes d'Enedis (ex ERDF),  en charge du réseau et de la distribution d'électricité, sont sur le terrain. Sur les territoires Alsace et Franche-Comté, 350 salariés sont mobilisés dans le cadre du service essentiel, 24h/24 et sept jours sur sept.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.93
ciel dégagé
le 04/04 à 6h00
Vent
1.95 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
78 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune