La Bourgogne-Franche-Comté cofinancera le plan d’investissement pour le tourisme de montagne de l'Etat

Publié le 28/05/2021 - 10:03
Mis à jour le 28/05/2021 - 09:05

Jeudi 27 mai, le Premier ministre Jean Castex a présenté un nouveau plan d’investissement pour le tourisme de montagne. Ce plan prévoit la création d’un fonds de 331 millions d’euros cofinancé à parts égales entre l’Etat et les six Régions concernées  : Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne- Rhône-Alpes, Grand-Est, SUD, Occitanie, Nouvelle Aquitaine. 

Télésiège du Morond (Illustration) © D Poirier
Télésiège du Morond (Illustration) © D Poirier

Baptisé "Avenir montagnes", ce plan est destiné à faciliter le développement d’un tourisme plus durable afin de répondre aux nombreux défis de ce secteur d’activité fortement touché par la crise sanitaire et confronté à des évolutions induites par le changement climatique.

Dans le détail, ce plan prévoit la création d’un fonds de 331 millions d’euros cofinancé à parts égales entre l’Etat et les six Régions concernées (Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne- Rhône-Alpes, Grand-Est, SUD, Occitanie, Nouvelle Aquitaine) et destiné à soutenir l’investissement dans de nouveaux projets touristiques sur le territoire des massifs de montagne français.

Cette mobilisation nouvelle fera l’objet d’une contractualisation dans les CPIER de massifs pour les années 2021-2027 avec une enveloppe dédiée à la Bourgogne-Franche-Comté.

36 millions d'euros déjà mobilisés en octobre 2020 pour le tourisme en BFC

Considérant le tourisme comme une filière stratégique, la Région s’est déjà fortement mobilisée pour accompagner ce secteur économique qui a souffert de la crise sanitaire et qui représente plus de 42 000 emplois et 4,58 milliards d’euros de retombées pour le territoire. Après les aides d’urgence, la Région a adopté en octobre 2020 un Plan d’accélération de l’investissement d’un montant de 36 millions d’euros pour financer notamment des projets répondant aux enjeux de tourisme durable et social. Dix-sept projets ont ainsi déjà pu être financés comme par exemple la création d’une luge quatre saisons pour la station de Métabief ou l’aménagement du lac des Rousses.

Ce nouveau fonds d’investissement proposé jeudi par le gouvernement et cofinancé à parts égales par les six Régions concernées dont la Bourgogne-Franche-Comté "permettra d’apporter un soutien complémentaire aux acteurs des Massifs du Jura, des Vosges et du Massif Central", conclut la Région Bourgogne Franche-Comté dans son communiqué.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La chambre d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté demande l’abattage « systématique » du loup près d’un élevage

Suite à plusieurs attaques de loups sur des élevages de bétails, la chambre d'agriculture de Bourgogne Franche-Comté, dans un communiqué du 23 juillet, demande aux pouvoirs publics de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour stopper le retour du loup et l'abattage "systématique" de cet animal dès les premiers signes de présence à proximité d'élevages.

Pass sanitaire obligatoire dans la restauration : quelle organisation à la Brasserie du commerce à Besançon ?

À partir du 1er août, le pass sanitaire sera indispensable pour se rendre dans les restaurants, les bars, les cafés, les brasseries… Pierre-Antoine Clément, gérant de la Brasserie du commerce à Besançon nous explique comment il compte appliquer cette obligation avec son équipe et nous confie aussi ses craintes.

Investissement du Grupo Antolin à Besançon : une nouvelle relayée par l’Elysée

#ChooseFrance • Dans le cadre de la quatrième édition de "Choose France", le chef de l’Etat avait réuni le 28 juin 2021 quelque 120 dirigeants de groupes étrangers afin de promouvoir la France. C’est dans cette dynamique que le Groupe Antolin a investi 34 millions d’euros à Besançon l’année dernière. Une information que l’Elysée n’a pas manqué de relayer…

Pass sanitaire : seuls les grands centres commerciaux seront concernés, selon Bruno Le Maire

Seuls les centres commerciaux d'une superficie supérieure à 20.000 mètres carrés devraient être concernés par l'obligation de contrôler le pass sanitaire à partir de début août, a annoncé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire dans le Journal du Dimanche.Dans le Doubs, les centres commerciaux de Châteaufarine et d’Ecole-Valentin, hors leurs surfaces alimentaires, pourraient donc être concerné par ces mesures.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.19
couvert
le 24/07 à 0h00
Vent
0.58 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
93 %

Sondage