Alerte Témoin

La FNAC s’implantera t-elle finalement à Morteau ?

Publié le 23/03/2016 - 05:31
Mis à jour le 23/03/2016 - 09:11

L’enseigne culturelle, attendue depuis des années à Besançon, pourrait créer la surprise en choisissant finalement de s’installer dans le haut-Doubs.

fnac_almada.jpg
© Public Domain

Réponse le 24 mars !

C’est en tout cas ce qui a été annoncé à plusieurs reprises dans la presse. Et si l’information n’a pas été confirmée pour l’heure par la direction de la FNAC, il semblerait que les dossiers à l’étude par la Commission départementale d’aménagement commercial lèvent le doute.

Les autorités locales donneront leur aval (ou non) le 24 mars

Le jeudi 24 mars 2016, plusieurs dossiers d’implantations seront en effet jugés, parmi lesquels la création d’un bâtiment commercial de 1 343 m² et de trois cellules à Morteau. Ce projet étant déposé par la société SNC MAT-MAX, spécialisée dans la location de fonds de commerce et de biens immobiliers, notamment à destination des "grands magasins".

Son lieu d’implantation serait le 17, rue du Bief, au cœur d’une zone d’activités qui accueille déjà Kiabi, JouéClub, Lidl et Norauto, et l’ouverture serait prévue pour la fin 2016.

La FNAC, qui a déjà fait savoir qu’elle souhaitait se développer sur de nouveaux territoires "en mode franchise", pourrait donc jeter son dévolu sur Morteau. Probablement attiré par sa proximité avec la frontière Suisse et l’absence de réelle concurrence, à l’inverse de la capitale comtoise qui compte déjà les enseignes Cultura et Forum.

Si tel était le cas, une autre ville pourrait aussi faire grise mine : Pontarlier, qui aura sans doute apprécié voir s’installer la FNAC chez elle, même si de fait, elle ne sera plus très loin !

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Bourgogne Franche-Comté se mobilise pour son tourisme

Confinement • Qui dit confinement dit #restezChezVous. Le tourisme est un des premiers secteurs à pâtir de la crise sanitaire. Consciente de cette problématique, la région Bourgogne Franche-Comté a décidé de décliner un plan de soutien en trois axes : aide financière immédiate, information des professionnels et préparation d'un plan de relance.

Crise économique du coronavirus : BGE Franche-Comté s’engage auprès des Travailleurs indépendants

Dans le contexte sanitaire actuel et au vu des conséquences sur les petites entreprises suite au confinement entamé depuis le 17 mars 2020, le réseau BGE en lien avec Le Ministère du Travail a missionné les BGE sur les territoires pour qu’elles apportent aide et conseils aux travailleurs indépendants les plus fragiles.

Agriculture et Covid-19 : « il faut bâtir des filières locales équitables »

Suite à l’arrêt d’une grande partie de la restauration collective et commerciale hors domicile et l’interdiction d’un grand nombre de marchés, une forte augmentation des volumes des denrées alimentaires vendues par la grande distribution aux ménages a été constatée. La confédération paysanne s'inquiète.

Les techniciens d’Enedis mobilisés durant le confinement : déjà plus de 1.000 interventions

Comme lors de la mobilisation pour les aléas climatiques, les équipes d'Enedis (ex ERDF),  en charge du réseau et de la distribution d'électricité, sont sur le terrain. Sur les territoires Alsace et Franche-Comté, 350 salariés sont mobilisés dans le cadre du service essentiel, 24h/24 et sept jours sur sept.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.84
ciel dégagé
le 05/04 à 0h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
69 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune