La FNAC s’implantera t-elle finalement à Morteau ?

Publié le 23/03/2016 - 05:31
Mis à jour le 23/03/2016 - 09:11

L’enseigne culturelle, attendue depuis des années à Besançon, pourrait créer la surprise en choisissant finalement de s’installer dans le haut-Doubs.

fnac_almada.jpg
© Public Domain

Réponse le 24 mars !

C’est en tout cas ce qui a été annoncé à plusieurs reprises dans la presse. Et si l’information n’a pas été confirmée pour l’heure par la direction de la FNAC, il semblerait que les dossiers à l’étude par la Commission départementale d’aménagement commercial lèvent le doute.

Les autorités locales donneront leur aval (ou non) le 24 mars

Le jeudi 24 mars 2016, plusieurs dossiers d’implantations seront en effet jugés, parmi lesquels la création d’un bâtiment commercial de 1 343 m² et de trois cellules à Morteau. Ce projet étant déposé par la société SNC MAT-MAX, spécialisée dans la location de fonds de commerce et de biens immobiliers, notamment à destination des "grands magasins".

Son lieu d’implantation serait le 17, rue du Bief, au cœur d’une zone d’activités qui accueille déjà Kiabi, JouéClub, Lidl et Norauto, et l’ouverture serait prévue pour la fin 2016.

La FNAC, qui a déjà fait savoir qu’elle souhaitait se développer sur de nouveaux territoires "en mode franchise", pourrait donc jeter son dévolu sur Morteau. Probablement attiré par sa proximité avec la frontière Suisse et l’absence de réelle concurrence, à l’inverse de la capitale comtoise qui compte déjà les enseignes Cultura et Forum.

Si tel était le cas, une autre ville pourrait aussi faire grise mine : Pontarlier, qui aura sans doute apprécié voir s’installer la FNAC chez elle, même si de fait, elle ne sera plus très loin !

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

L’opticien Atol s’installe pour la première fois dans le Grand Besançon !

PUBLI-INFO • Depuis mercredi 7 octobre 2020, un nouvel opticien s'est installé sur la zone commerciale Valentin sur une surface de 180 m2 : il s'agit d'Atol, mon opticien. Cette enseigne n'existait pas encore dans le Grand Besançon. Bertrand Andriot et son équipe vous accueillent et vous conseillent pour habiller vos yeux selon vos besoins et vos envies.

« France Relance » : quelles sont les premières entreprises retenues en Bourgogne-Franche-Comté ?

30 projets d'investissement productif • En visite ce jeudi 15 octobre 2020 à Dijon dans le cadre  du déploiement de "France Relance", Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance a salué les 30 premières entreprises de Bourgogne-Franche-Comté  lauréates du "Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires". Les 30 projets représentent 20 millions d’euros de subventions d’État pour un total de 115 millions d’euros d’investissements dans la région.

L’aménagement des échéances fiscales et sociales pour les entreprises affectées par la crise sanitaire

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes Publics, et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont échangé mardi 13 octobre 2020 avec les acteurs économiques sur les différents dispositifs de soutien aux entreprises, notamment en matière d’échéances fiscales et sociales.

IP-IP, une nouvelle coop digitale des entrepreneur.es du numérique en Bourgogne Franche-Comté

Les Coopératives d’Activité et d’Emploi (CAE) de Bourgogne Franche-Comté lancent une nouvelle filière pour accompagner les porteurs de projets et les entrepreneur.es du secteur du numérique régional dans un cadre coopératif et sécurisant. Créer un collectif d’entrepreneur.es numériques réunis sous un label commun, c’est le pari des CAE de Bourgogne - Franche-Comté concrétisé par la naissance de la Coop digitale IP-IP. Avec pour objectif de leur permettre de faire "plus vite, plus fort, plus grand"...

Un label pour payer les producteur "au juste prix" en Bourgogne Franche-Comté

En visite à la "Boucherie Comtoise" de Pouilley-les-Vignes, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a annoncé la création début 2021 d'un label consommateur pour valoriser les produits qui rémunèrent "au juste prix" les producteurs locaux ...

Jusqu’à 1000 euros de primes Covid attribuées par le conseil départemental du Territoire de Belfort

Le Département du Territoire de Belfort a connu, en cette année 2020, une crise sanitaire inédite et inattendue. Le président du conseil départemental du Territoire de Belfort, Florian Bouquet, a choisi d’attribuer des primes exceptionnelles aux agents ayant œuvré pendant le confinement. L’attribution de ces primes a été votée à l’unanimité à l’occasion de la séance publique du conseil départemental de mercredi 14 septembre 2020.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.8
couvert
le 22/10 à 6h00
Vent
1.16 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
82 %

Sondage