La France a enregistré 69.000 demandes d'asile en onze mois

Publié le 16/12/2015 - 10:37
Mis à jour le 16/12/2015 - 10:37

La France a enregistré 69.000 demandes d’asile au cours des onze premiers mois de 2015, en hausse de 17% sur un an, a-t-on appris mardi 15 décembre 2015 auprès de l’Ofpra, dont le directeur général Pascal Brice devrait voir ses fonctions prolongées de trois ans.

 ©
©

"L'année 2015 devrait s'achever sur une hausse de 17%" des demandes qui devraient atteindre entre 75.000 et 80.000", a estimé le responsable de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides devant le Sénat. En 2014, 65.000 dossiers avaient été déposés. M. Brice s'exprimait successivement devant les deux chambres du Parlement qui ont ensuite voté pour sa reconduction à la tête de l'Ofpra. Ce vote ouvre la voie à la prolongation de son mandat, comme proposé par le Président de la République, pour une durée de trois ans.

"L'office doit encore poursuivre les efforts pour mieux protéger et ne jamais passer à côté d'un besoin de protection", a affirmé M. Brice, ancien conseiller d'Hubert Védrine et de Pierre Moscovici, qui avait été nommé pour un premier mandat à la tête de l'Ofpra en décembre 2012. Un autre défi est de ramener à trois mois, côté Ofpra, le délai de traitement des dossiers, comme prévu par la réforme de la loi asile, ce qui pourrait nécessiter de "systématiser les missions foraines", a-t-il ajouté.

"Ma conviction est que c'est l'Allemagne qui attire, et pas la France qui n'attirerait pas"

Revenant sur la hausse prévue pour 2015, le responsable de l'Ofpra a souligné qu'elle n'était "en rien comparable" à celle d'autres pays européens, et notamment de l'Allemagne, qui pourrait accueillir un million de migrants cette année. "Ma conviction est que c'est l'Allemagne qui attire, et pas la France qui n'attirerait pas", a-t-il ajouté, en énumérant "les communautés installées de longue date" outre-Rhin, ainsi que "la situation du travail et de l'emploi". Mais il y a aussi "l'effet de réputation sur les délais d'instruction, qui n'a pas été favorable au système français", a-t-il affirmé, estimant que les délais longs "découragent ceux qui ont besoin de protection et encouragent ceux qui, in fine, relèvent assez peu du droit d'asile".

Le principal pays d'origine des demandeurs au cours des onze premiers mois a été le Soudan

En France la hausse enregistrée depuis le début de l'année s'explique principalement par la progression des premières demandes (+24%) alors que les réexamens étaient en recul de 5%, a-t-on précisé à l'Ofpra. Le principal pays d'origine des demandeurs au cours des onze premiers mois a été le Soudan, "dont une grande part à Calais et à Paris", avec selon l'Ofpra un doublement de la demande à 4.000 dossiers environ. Vient ensuite le Kosovo (+118%) mais qui pourrait refluer car le pays vient d'être remis sur la liste d'origine sûre.

Le taux d'accord "continue de progresser" et en onze mois il s'est établi à 23% à l'Ofpra et à 31% au total, après les recours engagés à la CNDA (Cour nationale du droit d'asile). L'Ofpra avait fait état en octobre d'une accélération des demandes à l'été, en précisant que la tendance allait sans doute se poursuivre du fait notamment des arrivées de réfugiés que la France s'est engagée à prendre en charge dans le cadre d'un accord européen (30.000 sur deux ans au total). Mais pour le moment, seuls 19 Érythréens sont arrivés, début novembre. Les attentats de Paris ont compliqué l'entreprise en la grévant d'inquiétudes sécuritaires, après la découverte qu'au moins deux des kamikazes étaient entrés en Europe en se mêlant aux candidats à l'asile.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Le collectif Hop hop hop retire sa banderole appelant à aller voter

À la suite du résultat des élections européennes, le collectif Hop Hop Hop avait affiché une banderole appelant à aller voter sur la façade de l’Arsenal, bâtiment qu’il occupe à Besançon. Le collectif a été sommé de retirer la banderole par le chef de file de l'opposition Ludovic Fagaut qui en avait fait la demande expresse lors du conseil municipal du jeudi 20 juin 2024. 

3677 : le nouveau numéro vert pour signaler les maltraitances animales

Le Conseil nationale de la protection animale (CNPA) a lancé ce lundi 24 juin 2024, un nouveau service téléphonique permettant de simplifier les signalements de maltraitance animale. Celui-ci devrait permettre de venir en aide aux personnes souhaitant signaler un cas de maltraitance animale mais ne sachant pas comment s’y prendre, en les orientant rapidement vers le bon interlocuteur.

Faites le choix de l’armée !

Avec 117 spécialités dans 16 domaines d’activité, l'armée de terre offre de nombreuses opportunités de formation et de métier dans l’aérocombat, l’artillerie, le combat blindé, les forces spéciales, le génie, le BTP ou les risques nucléaire, radiologique, biologique et chimique, l’infanterie, l’informatique, la logistique et le transport, la maintenance, le renseignement, la restauration, la santé, la sécurité et la prévention, l’administration et les services, l’enseignement, la recherche, ou encore la musique.

Passage de la flamme : la préfecture recommande d’anticiper ses déplacements

Du 26 juillet au 11 août, la France accueillera les Jeux Olympiques d’été pour la première fois depuis un siècle. Avant cela, le relais de la flamme fera étape dans le Doubs le 25 juin 2024. Afin de garantir un bon déroulement de l’événement tout en limitant les perturbations que celui-ci est susceptible d’engendrer, la préfecture du Doubs incite d’ores et déjà la population à prendre quelques précautions.

À Besançon, une haie d’honneur pour accompagner le dernier relais de la flamme olympique

Pour le grand final de la journée olympique dans le Doubs et l’arrivée de la flamme dans le Parc de la gare d’eau à Besançon le 25 juin 2024, le Département a annoncé la constitution d’une haie d’honneur composée de plusieurs personnalités locales.   

Qui sont les personnalités qui porteront la flamme olympique dans le Doubs ?

Un mois avant le début des Jeux olympiques, ce mardi 25 juin, la flamme olympique traversera sept communes du Doubs, avant de rejoindre le site de célébration au parc de la Gare d’Eau à Besançon. Parmi la centaine de porteurs, cinq personnalités participeront au relais de la flamme à Pontarlier, Chaux-Neuve, Baume-les-Dames et Besançon. Qui sont-ils ?

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.64
ciel dégagé
le 25/06 à 0h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
91 %