La métropole de Dijon veut devenir un modèle de ville connectée

Publié le 07/09/2017 - 18:15
Mis à jour le 07/09/2017 - 18:15

Des feux de signalisation pilotés à distance, des rues qui s’éclairent au passage des piétons et des habitants qui signalent les problèmes sur leur smartphone : la métropole de Dijon a donné ce jeudi 7 septembre 2017 le coup d’envoi de son projet de « gestion connectée » pour devenir une « ville intelligente ».

"Nous sommes en train d'inventer la ville 3.0", a lancé le maire (PS) de la ville et président de la métropole François Rebsamen lors d'une conférence de presse. "C'est un projet d'une ampleur inédite, qui embrasse l'ensemble des grandes fonctions urbaines", a-t-il fait valoir.

Ces innovations ont un coût : la métropole bourguignonne a ainsi attribué, jeudi, un contrat de 105 millions d'euros sur 12 ans à un consortium formé par le groupe Bouygues, la filiale d'EDF Citelum, le groupe de gestion de l'eau et des déchets Suez et le spécialiste en services informatiques Capgemini. 53 millions d'euros correspondent à des crédits d'investissement, le reste à des dépenses de fonctionnement.

Le projet prévoit notamment de rendre les bus prioritaires aux carrefours, de remplacer les ampoules de l'éclairage public par des LED, moins gourmandes en énergie, et de redistribuer gratuitement les informations collectées par les équipements urbains, à l'exception des données à caractère privé.

La métropole parie sur le fait que des startups utiliseront ces données ouvertes (open data) pour créer des applications mobiles pour informer les Dijonnais en temps réel, par exemple, sur le stationnement disponible ou les places en crèche, et permettre aux riverains de signaler un accident ou un dysfonctionnement des services municipaux.

En douze ans, la métropole espère faire des économies d'énergie de 65% sur l'éclairage et réduire ses dépenses de maintenance de moitié, soit de 15 millions d'euros, sans augmentation d'impôts, ni licenciement.

Le "poste de pilotage", première phase du projet, doit être opérationnel dès 2018 et sera le cerveau du système: les opérateurs municipaux pourront gérer à distance l'entretien des équipements urbains, la sécurité des habitants ou encore la circulation.

Les projets de "villes intelligentes" existent ailleurs en France et dans le monde, comme à Santander, en Espagne, l'une des villes les plus connectées d'Europe. Mais la capitale des ducs de Bourgogne veut être l'un des précurseurs à l'échelle d'une métropole et espère, à terme, inspirer des villes plus grandes.

(AFP)
   

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Premier Forum Climat de SNCF Réseau à Besançon : ”Le ferroviaire n’est peut-être pas une solution unique, mais ça peut très fortement contribuer à réduire notre empreinte carbone”

Le premier Forum Climat de France porté par SNCF Réseau s’est tenu jeudi 13 juin 2024 à Besançon en présence de 150 élu(e)s régionaux et locaux, d’industriels, de représentants d’associations et d’experts en climat. Objectif : mobiliser la filière ferroviaire et partager une vision commune dans un monde où le train est une manière d’agir face au dérèglement climatique, tandis que le réseau ferroviaire est déjà impacté par le dérèglement climatique…

Sondage – Comprenez-vous la décision d’Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblée nationale ?

Directement après l’annonce des résultats des élections européennes ce dimanche 9 juin 2024 où le RN est arrivé largement en tête, le chef de l’État a pris la décision de dissoudre l’Assemblée nationale afin de "redonner le choix de notre avenir parlementaire par le vote". Comprenez-vous la décision d’Emmanuel Macron ? C’est notre sondage de la semaine.

Comment fonctionne le Parlement européen ?

Le siège du Parlement européen se situe à Strasbourg. C’est donc en France que se réuniront les 720 eurodéputés élus le 9 juin 2024 pour exercer les pouvoirs législatifs, budgétaire et de contrôle politique au niveau européen. On fait le point sur le rôle principal du Parlement qui est de représenter l’intérêt des citoyens de l’Union Européenne sur divers sujets.

80 ans du Débarquement en Normandie : un Bisontin est sur place…

Quelques jours après la remise de documents historiques au musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, Nicolas Guillaume-Lamarre a reçu une invitation du ministère de la Défense et des Armées pour assister à la grande cérémonie internationale commémorative du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie. Il partage, avec nous, ses photos de l'évènement qui s’est tenu jeudi 6 juin 2024.

Les Alliés sans la Russie mais avec Zelensky attendus à Omaha Beach pour les 80 ans du D-Day

+ le programme de journée • Huit décennies plus tard, sur la même plage d'Omaha la "sanglante", contre "l'agresseur": les Alliés se retrouvent jeudi 6 juin 2024 sans la Russie en Normandie mais au côté de l'Ukrainien Volodymyr Zelensky, pour célébrer la victoire sur le nazisme alors que la guerre sévit de nouveau en Europe.

Européennes 2024 : À quoi sert l’Union européenne pour les Bisontines et les Bisontins ?

À quelques jours des élections européennes 2024 dont le scrutin se tiendra en France le 9 juin, on s'est posé la question : à quoi sert l'Union européenne pour les Bisontines et les Bisontins ? Réponses avec Julien Pea, directeur de la Maison de l'Europe en Bourgogne-Franche-Comté (réseau Europe Direct) dans notre rubrique mensuelle Quoi de neuf à Besac ?

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.98
légère pluie
le 15/06 à 6h00
Vent
4.93 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
95 %