Alerte Témoin

La mobilisation contre la loi Travail continue !

Publié le 28/04/2016 - 08:38
Mis à jour le 28/04/2016 - 13:33

A l’appel de l’intersyndicale CGT,FSU, Solidaires et FO une nouvelle mobilisation contre la loi Travail est prévue dans toute la France. A Besançon le rendez-vous est fixé ce jeudi 28 avril 2016 à 11 heures place de la Révolution. Pour mieux comprendre les raisons de ce rassemblement, maCommune.Info a rencontré Rachel Messousse, secrétaire générale de Force Ouvrière dans le Doubs.

05manifestation31mars2016004.JPG
©Alexane Alfaro

Depuis le 31 mars de nombreux rassemblements se sont tenus dans toute la France et aussi à Besançon pour dénoncer le projet de loi Travail. Rachel Messousse, secrétaire générale de Force ouvrière dans le Doubs nous en explique les raisons.

MaCommune.Info : pourquoi continuez-vous la mobilisation ?

Rachel Messousse : "Parce que le gouvernement n’entend pas notre exigence du retrait du projet de loi de travail. Donc on va continuer de se mobiliser ! On va demander à tous les syndicats et les salariés de faire des assemblées générales dans leurs administrations, entreprises et établissements pour la reconduite d'un mouvement si le 28 avril au soir, le gouvernement ne nous entend pas. On assiste, avec cette loi Travail, à un démantèlement complet du droit du travail et notamment des droits du salarié. Par exemple,dans ce texte l’augmentation du temps de travail peut aller jusqu’à 46heures voire 60 heures sans aucune contrepartie salariale. Par simple accord,  on pourra passer de 10 à 12 heures de travail par jour, de plus la durée maximum du travail de nuit est augmentée. Bref : c’est la fin du code du travail pour les salariés".

Les associations étudiantes et lycéennes se mobilisent à vos cotés, cela vous permettra-t-il de faire davantage pression sur le gouvernement ?

Rachel Messousse : "Plus on sera nombreux, mieux se sera car le rapport de force sera plus conséquent lui aussi. C'est important que les jeunes se mobilisent car c’est aussi leurs avenirs dont on parle. Certains jeunes sont parfois salariés, apprentis aussi, ils s'interrogent sur le monde du travail de demain, et c'est normal... Mais aujourd’hui 71 % des Français sont contre cette loi et ce ne sont  pas seulement des étudiants. Nous sommes allés distribuer des tracts au rond-point de Châteaufarine à Besançon en expliquant ce projet de loi Travail, près de 70% des personnes qui ont accepté le tract sont conscientes du danger, et cette refonte du code du travail".

Les syndicats patronaux demandent plus de flexibilité au Code du Travail pour relancer la croissance, êtes-vous d'accord avec cette requête ? 

Rachel Messousse : "Ce sont des mensonges, tout simplement. Il me semble qu’il y a déjà un pacte de responsabilité qui a été signé. D’ailleurs Force Ouvrière était contre. On a donné des milliards au patronat pour créer des emplois. Les emplois ne sont pas là. Le MEDEF exige aujourd’hui le retrait de cette loi, mais il demande la première version, plus dure, de ce projet. Désormais il n’y pas de négociation possible, c’est un projet de loi qui n’est amendable ! On demande le retrait pur et simple du texte. La mobilisation ne s’essoufflera pas !". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat vote d’une proposition de loi pour « faciliter les procurations pour lutter contre l’abstention »

Le Sénat a adopté mardi 2 juin 2020 la proposition de loi de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, tendant à sécuriser l’établissement des procurations électorales et l’organisation du second tour des élections municipales de juin 2020.

Municipale 2020 : la victoire de Ludovic Fagaut « semble possible » selon Jean-Philippe Allenbach

Le candidat du Mouvement Franche-Comté au premier tour de l'élection municipale à Besançon Jean-Philippe Allenbach, qui avait tenté de rassembler les listes des Républicains et de La République en marche la semaine dernière, n'a pas réussi son coup. Selon lui, voter pour Eric Alauzet au second tour "revient donc à tout simplement gaspiller sa voix" tandis que "la victoire semble possible" pour Ludovic Fagaut.

Liste identique pour Anne Vignot et campagne "sobre"

Municipale Besançon • Arrivée en tête au soir du 15 mars 2020, Anne Vignot  mène la liste "Besançon par nature" (EELV - PS - PC - Génération.s). Elle  sera face à Ludovic Fagaut et Éric Alauzet pour une triangulaire au second tour de l'élection municipale du 28 juin. La liste, identique à celle du premier tour, a été confirmée à la préfecture du Doubs vendredi dernier...

Ludovic Fagaut confirme sa liste « Besançon Maintenant ! » : ce sera une triangulaire

Ce sera donc une triangulaire. Arrivé en seconde position derrière Anne Vignot (EELV - PS - PC Génération.s) avec 23,59% des suffrages exprimés et 1.900 voix d'écart, le LR Ludovic Fagaut a déposé sa liste "Besançon Maintenant" pour le second tour du 28 juin. Il n'y aura donc pas d'alliance avec Éric Alauzet. Les Bisontins devront choisir entre trois listes.

Second tour des municipales : mode d’emploi

Un second tour est nécessaire dans 15 % des communes en France. Si tout va bien, les électeurs de près de 5.000 communes françaises seront invités à voter le dimanche 28 juin 2020 pour ce deuxième tour des élections municipales qui auraient dû se tenir le 22 mars si le Coronavirus n'était pas passé par là. Comment cela va-t-il s'organiser ? Réponses à toutes vos questions…

La voiture d’Eric Alauzet prise pour cible : les réactions

Le député La République en marche et candidat à l'élection municipale de Besançon Eric Alauzet, a été la cible d'un acte de vandalisme dans la nuit de vendredi 29 au samedi 30 mai 2020. De nombreuses réactions en soutien à l'élu ont été publiées sur les réseaux sociaux, notamment de la part de ses rivaux au second tour.

Le marcheur Collomb s’allie aux Républicains à Lyon : de quoi donner des idées à Besançon ?

Le maire de Lyon et ex-ministre de l'Intérieur décide de s'allier avec François-Noël Buffet, le candidat LR. Un retrait des élections métropolitaines de Lyon pour faire barrage aux écologistes.. En échange le LR Étienne Blanc, proche de Wauquiez, laisse la tête de liste à la mairie de Lyon à Yann Cucherat, protégé de Gérard Collomb. Une situation inédite en Macronie.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.55
légère pluie
le 04/06 à 9h00
Vent
3.96 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
96 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune